• GeFORCE GTX 1070 Ti Founders Edition

Pour ce test, NVIDIA nous a fait parvenir une GTX 1070 Ti Founders Edition, modèle que vous pourrez acquérir en ligne directement sur le site du caméléon. À contrario des VEGA, il sera par contre tout à fait possible d'opter pour des modèles customs de la plupart des constructeurs, un nombre conséquent ayant d'ores et déjà été annoncé. Pas de surprise côté esthétique, puisque c'est une copie des précédentes réalisations du caméléon pour sa série 10. 

 

On trouve en bout de carte une turbine de 65 mm de diamètre qui permet de générer le flux d'air servant à extraire la plus grande partie de la chaleur générée. La face arrière est recouverte d'une backplate en aluminium, dont la moitié est démontable afin d'améliorer le flux d'air en cas de SLi. À ce sujet, les deux connecteurs ad hoc sont bien entendu présents. La longueur totale de la carte est de 26,7 cm pour 1015 g, soit une masse comparable à celles des GTX 1070/1080 de référence. 

 

Face avant [cliquer pour agrandir]Face arrière [cliquer pour agrandir]

NVIDIA GeFORCE GTX 1070 Ti FE face avant et arrière

 

L'alimentation électrique est assurée par un seul connecteur à 8 broches, positionné sur la tranche, solution qui autorise une consommation maximale de 225 W, suffisant pour un TDP annoncé à 180 W (identique à celui de la GTX 1080). Le logo GEFORCE GTX est bien entendu rétroéclairé par LED, détail que certains apprécieront sans doute.

 

Connecteurs d'alimentation

Connecteur d'alimentation

 

Le panel de connexion est lui aussi identique à celui des GTX 1070/1080 : un HDMI 2.0b, 3 Display Port (jusqu'à 1.3/1.4 Ready) et un DVi(-D). Les 2 équerres ajourées autorisent le passage d'un flux d'air conséquent, mais moindre que sur la GTX 1080 Ti, du fait du retour du port DVi.

 

Connecteurs vidéo

Les connecteurs vidéo

 

Pris par le temps du fait de la publication tardive de pilotes nous ayant obligés à reprendre nos tests, nous n'avons pas pu démonter la carte. Ci-dessous, les clichés "presse" fournis lors du lancement de la GTX 1080, la nouvelle venue reprenant les mêmes éléments selon NVIDIA. Le dissipateur de la GTX 1070 Ti est composé d'une chambre à vapeur en cuivre anodisé couvrant le GPU. Le berceau métallique supportant la turbine fait office de dissipateur pour la mémoire et les composants de puissance, par l'entremise de pads thermiques.

 

refroidisseur [cliquer pour agrandir]

Le refroidisseur

 

Le PCB est identique à celui de ses devancières, la GTX 1070 Ti reprenant en sus du même refroidisseur, les 5 phases dédiées à l'alimentation du GPU (+ une pour la mémoire) de la GTX 1080 FE, en toute logique compte-tenu des TDP identiques. Le GP104 au centre est entouré de 8 puces GDDR5 d'origine micron, certifiées à 8 Gbps, à l'instar de la GTX 1070.

 

pcb t [cliquer pour agrandir]

Le PCB

 

Poursuivons la description de notre carte au travers de GPU-Z, dont la version 2.4.0 ne détecte pas parfaitement la GTX 1070 Ti.  Pas de souci côté unités de calcul avec 2432 activées, par contre celles de texturing sont bien au nombre de 152 (et non 202). Les 64 ROP et le bus mémoire 256-bit adressant les 8 Go de mémoire répondent également présent. Pour les fréquences GPU, ce dernier mouline théoriquement à 1683 MHz (identique à la GTX 1070) en boost, il s'agit toutefois d'une valeur officieuse, tout cela dépendant de nombreux facteurs dont les température, consommation et qualité de la puce. La mémoire est cadencée de son côté à 2 GHz, conformément aux spécifications du caméléon.

 

GPU-Z GeFORCE GTX 1070 Ti : caractéristiques

GPU-Z de la GTX 1070 Ti

 

Au repos, la fréquence GPU reprend la valeur classique des GeFORCE récentes, puisque l'on mesure 139 MHz. Pour la mémoire, la GDDR5 se contente de son côté de 202 MHz dans ce mode, soit identique à ce que nous avions notée lors du test de sa petite sœur l'année dernière.

 

Du côté des fréquences maximales, le grand ordonnanceur de ces dernières, à savoir GPU Boost, implique un contrôle de la consommation et de la température pour fixer les valeurs. Ainsi, le GPU démarre à sa fréquence maximale (qui pour rappel fluctue selon la "qualité" de la puce) puis cette dernière se voit réduite pour rester dans l'enveloppe thermique allouée ou ne pas excéder une température donnée : dans sa version 2.0, le boost perdait ainsi un bin (13 MHz) au-delà de 63°C, puis un second au-delà de 73°C et enfin autant que nécessaire à partir de 80 ou 83°C (selon la carte) pour ne pas outrepasser cette température de consigne.

 

A présent, GPU Boost 3.0 introduit un changement notable par rapport à la précédente version. Il s'agit d'une limitation plus drastique de la température du GPU, qui s'active dès 37°C et réduit par paliers la fréquence (un bin tous les 5°C) afin de retarder la montée en régime de la ventilation et donc les nuisances sonores. Sous forte charge, le GPU atteindra (moins vite) toujours la température de consigne maximale (82°C sur les cartes à base de GP104) sur une FE et perdra à ce moment autant de bins que nécessaire pour la conserver. Toujours est-il que la valeur maximale que nous avons notée est de 1911 MHz, soit un bin de plus que nos GTX 1070/1080 FE.

 

GPU-Z GeFORCE GTX 1070 Ti : fréquences au reposGPU-Z GeFORCE GTX 1070 Ti : fréquences max. en charge

Fréquences au repos / charge

 

C'est tout pour la nouvelle carte des verts, voyons page suivante le protocole de test.




Les 71 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
zone limitée - permis de ragotage requisouverts aux ragoteurs logués