• DiskStation Manager 5.1

CDH ça pootre! [cliquer pour agrandir]Confiez la BX à Guillaume... [cliquer pour agrandir]

La page d'accueil nioustaïle qui ne change pas, le bureau par contre...

 

Pour quitter la page d'accueil il suffit de renseigner vos identifiants, ce qui vous mènera jusque sous le bureau de Pascal sur le bureau de DSM. Nous avions vu les quelques évolutions apportées à l'OS dans sa version 5.0 dans le dossier consacré au DS414Slim. Synology ne s'est pas reposé tout ce temps puisqu'il fait encore évoluer le système, qui passe en version 5.1. Dans cette révision, l'accent est mis sur le cloud, encore plus de cloud, et la sécurité.

 

Note Station [cliquer pour agrandir]DS Note sur Android [cliquer pour agrandir]

Note Station et DS Note

 

Au sommaire des petites nouveautés tout d'abord Note Station et son pendant mobile DS Note. Cette application permet de centraliser vos notes personnelles, de les classer et de les partager. Bref, un véritable petit carnet de bords. On notera également que Files Station change de look et adopte le partage via mail, alors que Music Station se fait greffer une option de notation. Film Station aussi évolue légèrement, offrant sous-titres automatiques et gestion intelligente des collections de films.

 

Viennent ensuite les améliorations de sécurité. Conseiller Sécurité fait son apparition dans cette version de DS Manager. Il se chargera de scanner les paramètres du système et mettra en évidence les problèmes de sécurité s'il y en a. Cet assistant ne se comportera pas de la même manière selon que le NAS est utilisé dans un cadre professionnel ou domestique et comme vous pouvez le voir ci-dessous, au Comptoir on est balaise et le scan ne révèle aucune faille dans notre paramétrage... L'amélioration de la sécurité ne s'arrête pas là puisque vous trouverez dans le même rayon une fonctionnalité de niveau de confiance qui vous mettra en garde lorsque vous tenterez d'installer des paquets non certifiés, avec un réglage du niveau de confiance.

 

<Conseiller Sécurité [cliquer pour agrandir]Les mises à jour auto [cliquer pour agrandir]

Conseiller sécurité et mises à jour automatiques

 

Les mises à jour se feront désormais automatiquement. Après quelques déboires niveau sécurité, la firme s'est enfin décidée à implémenter cette fonction dans son OS. Vous aurez le choix entre plusieurs modes : installer la dernière version automatiquement, installer les mises à jour importantes automatiquement ou simplement télécharger les MàJ et vous laisser le soin de les installer ou pas. Vous n'aurez donc plus d'excuse pour ne pas avoir mis à jour votre programme !

 

Niveau de confiance des paquets [cliquer pour agrandir]Cloud Station [cliquer pour agrandir]Cloud Sync [cliquer pour agrandir]

Le niveau de confiance, et la tête dans les clouds

 

Cloud Sync quant à lui n'évolue pas fondamentalement, mais prendra en charge la synchronisation avec de nouveaux services. En plus de Google Drive, Baidu et Dropbox, vous pourrez synchroniser vos comptes OneDrive, Box.net et hubiC. Vous pourrez paramétrer à votre guise les options de chacun des services en affectant un quota de bande passante à chacun d'eux, en limitant la synchro à certains dossiers par exemple, en ne sélectionnant que certains types de fichiers (Images, textes, vidéos etc...) et en limitant leur taille si besoin. Cloud Station n'est pas épargné non plus puisqu'il se voit prendre en charge les listes de contrôle d'accès Windows. Plusieurs paramètres de gestion peuvent désormais être modifiés comme c'est maintenant le cas sur Cloud Sync.

 

La sauvegarde de données voit apparaître de nouveaux services puisque SFR Cloud, Windows Azure et hicloud viennent rejoindre Amazon S3 et Glacier.

<

 

Synology High-Availability [cliquer pour agrandir]

Gui² fait peine à essayer de joindre l'assurance avec son mobile...

 

Avant de passer aux tests, évoquons la fonction Synology High-Availability. Cette fonction, sans doute plus utile aux professionnels, permet de mettre en redondance deux NAS Synology en tenant compte d'un cahier des charges. Pour être certifiés SHA, le cluster doit être composé de deux NAS identiques, possédant tous deux le même nombre de HDD, de la même quantité, positionnés dans les mêmes baies sur chacun des serveurs. L'un fonctionnera comme un serveur actif, l'autre est considéré comme passif. Les données du premier seront répliquées sur le second qui pourra alors prendre le relais en cas de défaillance du premier. Vous saisissez ?

 

C'est tout pour moi, merci !



Les 15 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !