• Synology DS415+

 

Vue de face [cliquer pour agrandir]Vue arrière [cliquer pour agrandir]

Oh c'est un DS413, non c'est un DS414, mais non c'est un DS415+!

 

Synology DiskStation DS415+
Processeur Intel Atom C2538 2.4Ghz
Mémoire vive 2Go DDR3
Dimensions 165x 203 x 233 (HxLxP en mm)
Poids 2.05 kg
Ventilation 2 x 92mm
Alimentation 100W Externe
Nombre de baies 4
Disques durs livrés Boitier nu, compatible 3.5" et 2.5"
Capacité max Jusqu'à 24To
Normes RAID SHR, 0 / 1 / 5 / 6 / 10 / JBOB Extention et migration RAID possible
Connectique 2 x USB 3 + 2 x Gigabit Ethernet
Protocole réseau SMB / FTP
Cyptage HTTPS / FTP SSL/TLS / AES
Services Serveur Web, serveur d'impression, serveur mail, serveur multimédia (UPnP, iTunes, photos), téléchargement autonome (FTP, HTTP, P2P), cloud avec application mobile (iOS, Android, Windows Phone), DDNS, vidéosurveillance, IPv6, Facebook, Google+, Dropbox, Google Drive, QuickConnect...
Prix 540 € nu

 

Si vous êtes un inconditionnel de la marque taïwanaise, vous ne vous perdrez pas avec ce modèle. Le DS415+ reprend le design cher à Synology, et il faudra un sacré coup d'oeil pour le différencier de son petit frère, le DS415 Play, ou de ses prédécesseurs. Les dimensions du boitier sont de 203mm de largeur, 165mm de hauteur et 233mm de profondeur pour un poids de 2.05kg sans aucun disque dur.

 

Façade du DS415+ [cliquer pour agrandir]

 

Le NAS garde un aspect sobre grâce à sa robe noire granuleuse et toujours cette façade à la finition glossy. Nous avons accès à un port USB 2.0 et au bouton de mise sous tension sur la façade. Nous trouvons également les cinq LED d'activité correspondant aux quatre unités de stockage et au système.

 

Une légère traction permet de séparer la façade du reste du boitier. On se souvient qu'elle est maintenue par quatre patins en caoutchouc puisqu'on avait lu le test du DS413 à l'époque, n'est-ce pas? On ne reviendra pas sur la qualité du panneau avant qui est très robuste, mais qui semblera un peu cheap pour du matériel semi-pro. Oui, pas de rack sécurisé ici, ni même de serrure pour empêcher l'extraction des unités de stockage. Non, rien de tout ça. Ce choix à par contre l'avantage de grandement faciliter les manipulations.

 

ds415_hdd.jpg

La mise en place des unités de 3.5"

 

Les racks du DS415+ [cliquer pour agrandir]

Et que trouve-t-on derrière cette façade? Rien d'intéressant si ce n'est les quatre racks sur lesquels prendront place vos disques durs. Bon, on vous l'accorde c'est plutôt essentiel comme information. Nous avons donc ces quatre tiroirs pouvant accueillir des disques durs au format 3.5" standard pour une capacité totale de 24To (4x6To). Ils sont équipés de système de rétention rapide ne nécessitant pas l'emploi de cet outil archaïque qu'est le tournevis. Par contre, l'installation d'un SSD ou d'un disque dur de 2.5" nécessitera pour elle l'usage de cet outil ! Notez également que la fixation rapide placée à droite du rack devra être retirée pour permettre une bonne mise en place des petites unités. Point essentiel également, chacune des baies est hot-swap (sur HSR, RAID 1 et RAID 5), voilà.

 

L'arrière du boitier est plutôt fourni en connectique. Vous trouverez ici deux ports USB 3.0, un second port RJ45 sur ce modèle et un connecteur eSATA, mais pas de sortie HDMI. La présence des deux ventilateurs de 92mm ne vous aura pas échappée non plus.

 

Le PCB [cliquer pour agrandir]Le châssis et les ports SATA [cliquer pour agrandir]La ventilation [cliquer pour agrandir]

L'intérieur de la machine

 

USB 3 et eSATA [cliquer pour agrandir]

On joue de quelques manipulations pour vous offrir le DS415+ en sacrifice. Les entrailles de la bête sont maintenues par un châssis léger comme d'habitude sur ces modèles. Le NAS est animé par un processeur Atom C2538, rien que ça. Ce quad-core sans HT est cadencé à 2.4Ghz; il est appuyé par 2Go de DDR3, dont la quantité est extensible grâce au format SoDimm des barrettes, mais la manipulation n'est pas aisée il faut bien le dire. Un second petit PCB est réservé à la connexion des disques durs, alors que les ports USB 3.0 et eSATA sont fixés sur un troisième élément séparé.

 

C'est tout pour la présentation de l'engin

 

• Comment que ça s'allume ce truc?

Accueil [cliquer pour agrandir]

Oh le recyclage pourri !

 

Après une brève pression sur le bouton PAWA, le NAS prend vie. Rien de bien compliqué jusque là, du moment que vous n'avez pas oublié d'installer les disques durs. On laisse la machine démarrer tranquillement puis, dans votre navigateur préféré, il suffit de taper une formule magique ancestrale trouvée dans un vieux grimoire de sorcellerie... Non, en fait c'est dans le guide de démarrage rapide qu'on la trouve et il s'agit toujours de l'url find.synology.com qui permet de détecter le matos à partir du moment ou il est connecté au réseau bien entendu.

 

 

Une fois la boite découverte, l'assistant d'installation se lance. Il ne vous reste plus qu'a vous laisser guider jusqu'au bureau de DSM 5.1. Attention, âmes sensibles passez directement aux résultats car le fond d'écran est juste un calvaire !



Les 15 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !