COMPTOIR

• ... Et les résultats

ventilation interne

Première étape de nos tests, relever les nuisances sonores globales de notre machine en fonctionnement. La carte mère gère la régulation de l'ensemble des ventilateurs et nous effectuons un relevé à 30 cm du boîtier, au repos, en jeu et lors d'une grosse charge de bourrin. Les résultats obtenus seront exprimés en dB(A).

 

 

 

S'il y a bien une chose que ne change pas NZXT c'est le bruit que génèrent ses ventilateurs. Dans ces modèles nous avons affaire à des versions pour boîtiers des F120Q Airflow et F140 RGB. Malgré cela le bruit est élevé. Le H7 s'en sort le mieux dans l'histoire. Les trois sont parfaitement audibles au repos, avec une mention spéciale au H7 Elite, calibrée sur le monde "Silence" de CAM. Lors de la charge modérée, les nuisances gagnent logiquement en intensité. Elles restent contenues tout de même sur le H7 Flow, qui se fait toujours entendre, mais qui apporte de l'air à la configuration, permettant à la ventilation de souffler plus calmement. Le H7 Elite part de très haut déjà et on ne sentira pas franchement la différence dans ce cas.

 

Lors de la charge lourde, tout se met immédiatement en branle. Le ventirad tourne à 100 % de sa capacité et la carte graphique ne reste pas en mode passif bien longtemps. Là, il y a du bruit. Si le Flow est le plus ouvert, on reste tout de même à un niveau acceptable ici. L'Elite par contre se prend pour un jet et nous balance toute sa soufflerie à la tronche ! Avec plus de 50 dB relevés à 30 cm, autant vous dire que le port du casque est obligatoire si vous ne faites rien pour calmer les quatre 140 mm livrés !



Un poil avant ?

MSi et GIGABYTE cherchent à planquer tout câble dans le boîtier !

Un peu plus tard ...

Samsung lance sa "Dream Team" sur le design d'un CPU qui poutre.

Les 6 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !