COMPTOIR

• Verdict

Chieftec Stallion 3 [cliquer pour agrandir]On se croirait revenu dix ans en arrière, lorsqu'on testait des boîtiers bruts de décoffrage. Le Stallion 3 semble ne pas vouloir prendre sa retraite et se voit tantôt ajouter du verre trempé, tantôt équipé d'une façade aérée. Avec cette troisième révision, Chieftec n'en arrive pas encore au lifting complet, mais procède à quelques ajustements.

 

L'équipement n'est pas modifié sur ce boîtier, puisque l'on y retrouve le même nombre de ports USB en façade, les boutons de contrôle de la ventilation et le contrôleur maison. Cette version embarque également le même nombre de supports de stockage.

 

À l'intérieur nous remarquons le nouveau design du support GPU. Plus fin, il permet de profiter de son intérieur, alors que l'ancienne version occupait beaucoup de place. Posé sur des rails, ce support est très simple à utiliser.

 

Du côté de la ventilation, on reste sur quatre modèles maison aRGB. Les RING Fans sont abandonnés au profit de Tornado 120 moins esthétiques, soufflant jusqu'à 1200 tr/min pour brasser pas loin de 90 m3 d'air à l'heure. Nous émettrons juste quelques réserves sur la largeur du boîtier qui limite l'espace de rangement derrière le plateau. Trop de câbles et il faudra pousser sur le panneau pour le fermer. C'est dommage avec un tel encombrement.

 

conclusion chieftec stallion 3

 

Les performances délivrées sont convenables et permettent au gros Alder Lake de s'exprimer sans arriver jusqu'à l'asphyxie. L'air frais arrive bien jusqu'à lui, mais comme nous l'avons déjà vu, le watercooling ne sera pas de trop. D'ailleurs la place permet de se créer une boucle custom si besoin. Un processeur moins gourmand sera un peu plus à l'aise ici. La bonne surprise concerne les nuisances sonores dégagées. Le boîtier n'est absolument pas bruyant au repos et il ne dégagera pas énormément de bruit à fond. L'ensemble des nuisances mesurées proviennent de la configuration dans notre cas.

 

Reste à parler du prix de ce modèle qui sort d'une autre époque. Affiché à 145 € environ, il est selon nous un peu trop cher, puisqu'il s'agit d'une légère amélioration ici. Le support de GPU est réduit et l'avant devient ouvert et aéré. Son point fort par contre sera le volume proposé à ce tarif.

 

 

volume

montage

ventilation

compatibilité AIO

USB type-C

tarif

Un air de déjà vu, c'est le sentiment que nous avons à l'issue de ce test. Après six années d'existence, le Stallion ne propose pas de révision en profondeur mais tire son épingle du jeu grâce à son espace confortable et à une ventilation performante. Cette troisième version revient aux sources avec une façade plus aérée et voit son support GPU modifié pour gagner en visibilité. Passé ces quelques modifications, nous retrouvons un Stallion tout ce qu'il y a de plus classique et toujours dépourvu d'USB Type-C.
Côté performances, nous découvrons un modèle à l'aise avec de gros CPU, mais dont les dimensions limiteront l'installation de gros dissipateur ou d'AIO supérieurs à 240 mm sur le dessus. Le passage par la case custom est inévitable si vous souhaitez arroser votre processeur. Quoi qu'il en soit, armé comme il l'est, le modèle propose de bonnes prestations. La ventilation ici se montre particulièrement discrète, que ce soit au repos ou à pleine vitesse. Le modèle reste finalement dans l'air du temps malgré son esthétique vieillotte et seul son prix pourrait être dissuasif dans son cas.

 


corsair noctua intel Seasonic asus

Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition du matériel de test.

 

 



Un poil avant ?

NVIDIA publie le pilote Game Ready 516.40

Un peu plus tard ...

Hertzbleed : le canal auxiliaire reprend ses fuites, que ce soit pour les bleus ou les rouges !

Yapa de ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !