• Présentation

 

BitFenix Prodigy M de face [cliquer pour agrandir]Le boule du Prodigy M [cliquer pour agrandir]

Vue d'ensemble du BitFenix Prodigy M

 

  BitFenix Prodigy M
Couleur Noir ou blanc
Famille Micro ATX
Dimensions 404 x 359 x 250(HxPxL en mm)
Poids 6 kg
Matériaux

acier, plastique et composite

Formats de carte mère µATX, Mini-ITX
Baies 5,25" 1
Baies 3,5" 2 + 2 (fond du boitier)
Baies 2,5" 3 + 2 (porte latérale)
Connectique en façade 2 x USB 3.0 convertibles USB 2.0, I/O Audio HD
Ventilation

1 x 120 l'arrière + 1 x 120 au fond

Prix

90€

 

Nous n'allons pas revenir sur l'aspect général qui rappelle les boitiers Mac Pro, puisque cela avait été largement évoqué avec le Prodigy.

 

Top sur Prodigy M [cliquer pour agrandir]Sur le design extérieur sophistiqué du Prodigy M, il n'y a pas trop de changement. Les poignées en FlexFibre sont toujours présentes et ont un double usage : le transport du boitier pour celles du haut, l'absorption des chocs et vibrations pour celles du bas. Sur le dessus se trouve une grille en mesh amovible qui facilitera l'accès aux emplacements de ventilateurs situés en dessous. La finition ici est en soft touch, agréable au toucher et qui évite de coller des traces immondes.

 

La façade du boîtier est on ne peut plus sobre. D'un blanc lisse, brillant et immaculé, elle ne s'offre pour seule fantaisie que le logo de la marque sur sa partie basse, alors que sur le haut est placé l'unique baie 5.25" externe. Tout ceci est entouré d'un liseré noir qui ajoute du cachet au produit. Si vous optez pour le modèle noir du Prodigy M, sa façade sera alors composée de mesh pour aérer le tout.

 

Prodigy M - Connectique externe [cliquer pour agrandir]Vue de dessous du Prodigy M [cliquer pour agrandir]

La connectique externe et le fond du boitier

 

Les parois latérales sont en acier, mais d'aspect granuleux cette fois-ci. La plaque de droite se voit greffer les connectiques externes; elle accueille ainsi deux ports USB 3.0 (convertibles USB 2.0 avec adaptateur livré), les connectiques audio et les boutons de mise sous tension.

 

Le système de blocage des cartes filles [cliquer pour agrandir]Le dessous possède également deux éléments en FlexFibre qui sont chargés de supporter le poids de l'ensemble et absorber les vibrations comme déjà indiqué. Le châssis est ici équipé d'une plaque aimantée avec une finition type fibre de carbone, dont le rôle est de protéger les unités de stockage qui pourraient être installées sur les emplacements dédiés; une sorte de bouclier anti-gnomes si vous en avez chez vous. Plus sérieusement, BitFenix parle d'une protection thermique. Sous la plaque (et pas à côté comme le sont Thibaut et Pascal... NDPM : t'es viré !) vous trouverez une large grille d'aération compatible avec des ventilateurs de 120/200 et 230mm, avec sur l'avant de celle-ci l'emplacement de l'alimentation.

 

Prodigy M - Cage SSD & connectique [cliquer pour agrandir]C'est à l'arrière que s'opère tout le changement. Sont présent sur cette face : cinq slots d'extension - équipés d'un système de fixation rapide s'il vous plait ! - une grille de ventilation compatible 120/140mm, l'i/o Shield de la carte mère et enfin le connecteur de prise d'alimentation déporté. Le tout est placé la tête en bas comme vous pouvez le voir.

 

En démontant le panneau droit, nous accédons à l'intérieur du boitier. On tombe immédiatement sur le support de disques durs placé à la verticale. Il est possible d'installer sur ce support trois SSD et deux HDD. Le câblage de la connectique externe se retrouve sur le panneau lui-même, avec deux supports pour SSD comme c'était le cas sur la version Mini-ITX du Prodigy.

 

Intérieur du Prodigy M [cliquer pour agrandir]Vue sans le support de HDD [cliquer pour agrandir]Prodigy M - Backplate [cliquer pour agrandir]

Vues l'intérieure de la bête, elle a les intestins noués...

 

Après quelques coups de tournevis, le plateau de carte mère se dévoile et nous permet de constater que les entretoises sont cette fois-ci amovibles et non plus fixes comme c'était le cas sur la première déclinaison (petite dédicace à Gustavo au passage tiens !). On apprécie, puisque si vous y coincez une vis ou, si à la suite d'une mauvaise manip le pas est cassé (on sait tous que ça n'arrive jamais...), l'entretoise pourra être changée. Sur le berceau, nous pouvons ensuite voir qu'une large fenêtre est découpée. Elle permettra l'installation du ventirad sans tout avoir à démonter.

 

La partie droite du châssis est occupée par l'alimentation en position verticale elle aussi pour gagner de la place. L'emplacement condamne un emplacement de ventilation sur l'avant et possède une rallonge permettant de déporter la prise vers l'arrière. BitFenix à pensé à toi, oui toi qui veux faire des économies d'électricité et ainsi ne pas alourdir ni ta facture, ni ton bilan carbone en permettant d'accéder au bouton On/Off de l'alim par l'avant du boitier (sous l'anse).

 

prodigy_m_emplacements_ventilateurs.jpg

 

Ici il faudra prendre garde à la taille de vos éléments (on parle de composants là). Une taille réduite d'alimentation (15cm max) sera nécessaire si vous possédez une carte graphique de plus de 28cm. Si votre bloc n'excède pas les 16cm, il ne faudra pas que votre carte graphique dépasse les 28cm de longueur max sous peine de manquer de place. Si par contre vous placez un bloc d'alimentation de plus de 16cm, alors la taille de votre CG devra être de moins de 24cm. C'est compliqué, mais c'est un point important à souligner si vous ne voulez pas avoir de mauvaise surprise au montage.

 

Prodigy M - Ventilateur du fond [cliquer pour agrandir]Ventilateur arrière - Prodigy M [cliquer pour agrandir]

Les ventilateurs d'origine, un peu lights.

 

Sur le fond du boitier, nous trouvons un ventilateur de 120mm placé en extraction. Comme déjà indiqué plus haut, vous pouvez installer sur cette grille deux ventilateurs de 120, un ventilateur de 200, ou encore un de 230mm pour brasser plus d'air si nécessaire. Attention dans le cas de 230mm, la mise en place de ce dernier interdira de refixer le support SSD/HDD ! Si vous n'avez pas utilité de ce ventilateur au fond du boitier et que vous préférez plus de stockage, retirez celui-ci et installez à sa place deux HDD 3.5". Enfin, sur l'arrière se trouve le second ventilateur de 120mm qui lui est chargé d'extraire l'air chaud accumulé.

 

Espace ODD / CG - Prodigy M [cliquer pour agrandir]Le montage se passe pour le mieux malgré le manque de place à l'intérieur. Il existe quand même quelques points négatifs à noter lors de l'installation. On notera dans un premier temps que pour l'installation d'un élément 5.25", il est nécessaire de démonter la façade et de détacher un morceau de métal embouti. Si vous utilisez un lecteur de disque optique, sachez que vous pourrez dire bye bye au multi GPU; à moins de disposer de cartes graphiques ne dépassant pas les 18cm de longueur. Ensuite, la position de l'alimentation condamne l'emplacement de ventilation avant, ce qui n'est pas forcément une bonne chose.

 

Pour en revenir au bloc d'alimentation, il repose sur un berceau extractible permettant de simplifier sa mise en place d'une part et de le surélever pour introduire la rallonge d'alimentation d'autre part. Vous l'aurez compris en voyant les clichés, un modèle modulaire est souhaitable puisque le câblage en surplus n'aura pas du tout de place. Le rangement est juste une horreur. La connectique déportée sur le panneau latéral pourra aussi agacer certains d'entre vous si vous démontez souvent votre machine, puisqu'il faudra probablement débrancher les switchs de reset/power et autres LEDs en plus du header USB 3.0 pour accéder aux entrailles de la bête.

 

Prodigy M - Support du stockage  [cliquer pour agrandir]Les unités de stockages, bien que l'usage du tournevis soit obligatoire, possèdent un système d'installation simple. Il s'agit de tampons en caoutchouc à visser sur les pas de vis de chaque disque dur et qui serviront à fixer les unités dans leurs emplacements, mais aussi à limiter les vibrations. Seuls les emplacements 2.5" de la porte latérale ne possèdent pas ce système. Il faudra alors visser directement les unités sur la cage.

 

Sur les slots d'extension, BitFenix a placé un système de verrouillage ultra simple et plutôt efficace. Il s'agit d'une platine amovible avec des griffes de rétention, fixée à l'aide d'une vis moletée à l'extérieur du boitier. En la dévissant, elle glisse dans une rigole et libère ainsi les protections. Une fois la carte fille dans son slot, il suffit de verrouiller le tout et de serrer la vis pour tout fixer. C'est simpliste, mais cela reste efficace une fois en place.

 

Voilà pour le tour d'horizon du Prodigy M, place aux tests.



sommaire

Plus d'infos avec le comptoir de l'info


Les 12 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !