• Nuisances sonores

Nous laissons le boîtier ouvert et positionnons le sonomètre à 20 cm de la carte graphique, à la même hauteur. Afin de limiter au maximum les nuisances externes aux cartes, nous coupons temporairement pendant la mesure, les ventilateurs du boîtier, du CPU et de l'alimentation (via l'intégration d'un interrupteur sur cette dernière). Nous utilisons un sonomètre Casella Tech CEL-620A1, certifié et calibré pour une plage de mesures comprises entre 20 et 140 dBA.

 

Sonomètre

 

Au repos, les nouvelles venues dénotent clairement avec un niveau sonore bien plus élevé que les modèles de référence de la concurrence et des générations précédentes. C'est clairement une déception. Contacté à ce sujet pour lever l'éventualité d'un bug, NVIDIA nous précise que la vitesse de rotation élevée des ventilateurs dans ce mode est "normale" pour limiter l'échauffement de l'étage d'alimentation en particulier, ils travaillent à corriger un souci de consommation au repos de leur GPU, ce qui devrait faire l'objet d'une correction via un pilote dans quelque temps (comprendre indéterminé).

Les pilotes 411.70 corrigent effectivement le problème de surconsommation au repos, toutefois aucun changement du côté de la ventilation des cartes dans ces conditions. La dernière version de Precision X1 (0.28 Beta au moment de ces tests) ne permet pas de changer cela.

En l'état, nous avons toutefois beaucoup de mal à comprendre pourquoi une ventilation moindre n'est pas  appliquée, la surconsommation (que nous avons mesurée) ne justifiant pas selon nous de dégrader le confort de l'utilisateur au repos, quitte à laisser la température filer quelque peu (il y a de la marge dans ces conditions y compris au niveau des VRM). À noter que nous avons essayé de forcer une baisse de la ventilation via Precision X1, impossible toutefois de réduire la ventilation dans ce mode (les valeurs moindres sont acceptées, mais non appliquées). NVIDIA indique que Precision X1 n'est pas encore finalisé et certaines fonctions ne sont pas actives (celle-ci ?).

 

En charge, c'est fort heureusement beaucoup mieux, tout du moins pour la 2080 FE, qui est légèrement moins bruyante que la génération précédente. C'est l'inverse pour la 2080 Ti FE. Pas de quoi crier au au scandale ni au miracle à ce niveau, les cartes sont dans les eaux des précédentes, restant du coup largement audibles dans un boitier, en particulier la Ti. Certains modèles customs feront probablement bien mieux dans ce domaine.

 

 

 

• Températures

Nous utilisons les sondes internes monitorées via GPU-Z en tâche de fond, durant 20 min de charge GPU sévère, pour mesurer la température des processeurs graphiques. Nous laissons ensuite les cartes au repos durant 20 min, avant de relever à nouveau la température des GPU. Les cartes sont installées dans notre boîtier Cooler Master Cosmos II, spacieux et disposant d'une ventilation efficace. Nous reportons systématiquement la température du GPU le plus chaud, s'il y en a plusieurs.

 

Au repos, tous les GPU sont parfaitement refroidis, cela vaut aussi pour les Turing, comme quoi il existe une marge de progrès au niveau des nuisances sonores, sans attendre. En charge, les températures atteintes sont là aussi de bon niveau pour le duo Turing, et dans tous les cas à bonne marge de la limite de température par défaut, impliquant une baisse des fréquences. Le refroidisseur remplit donc très correctement son office.

 

 

 

• Imagerie thermique

Pour préciser notre avis quant à l'efficacité thermique des refroidisseurs des RTX 2080 et 2080 Ti, rien de mieux qu'une petite séance d'imagerie infrarouge à l'aide de notre caméra thermique Fluke Ti110.

Caméra thermique

 

Débutons par la RTX 2080 FE. Au repos, la carte est parfaitement refroidie, en toute logique. En charge la température monte notablement, mais reste à des valeurs correctes pour une carte haut de gamme. La plaque arrière retirée (qui participe au refroidissement via des pads thermiques), on constate que le point chaud se trouve au dos de l'étage d'alimentation, avec près de 84°C, une valeur à priori très correcte pour ces éléments. 

 

Images IR RTX 2080 [cliquer pour agrandir]

Images thermiques de la RTX 2080 (au repos et en charge avec et sans backplate)

 

Passons à sa grande sœur. Au repos, la carte est parfaitement refroidie, là aussi en toute logique. En charge la température monte notablement, on relève un peu moins de 80°C à certains endroits visibles du PCB. La plaque arrière retirée, le point chaud ne se trouve pas comme nous l'attendions au niveau de l'étage d’alimentation, mais au dos d'une puce mémoire. L'utilisation d'un nombre plus important de phases sur le gros modèle, expliquant certainement un échauffement moindre malgré une consommation en hausse.

 

IR RTX 2080 Ti [cliquer pour agrandir]

Images thermiques de la RTX 2080 Ti FE (au repos et en charge, avec ou sans backplate)

 

Finissons nos mesures par la consommation des cartes testées.




Les 118 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ragots réservés aux QI élevésouverts aux ragoteurs logués