• Final Fantasy XV

Originellement annoncé sous le nom Final Fantasy Versus XIII, cet opus a constitué l'une des plus grandes arlésiennes vidéo-ludique (derrière le champion absolu Duke Nukem Forever), puisqu'il a fallu 10 ans pour le voir finalement éclore sous le nom Final Fantasy XV, fin 2016 sur console et début 2018 sur PC. RPG en monde ouvert permettant de suivre le road movie du prince Noctis, suite à la mort de son père, il s'appuie sur le moteur 3D Luminous Studio 2.0, qui, dans sa version PC, a été agrémenté de technologies du caméléon. Parmi ces dernières, on citera le VXAO, Hairworks, TurfEffects et ShadowLibs. La première améliore l'occlusion ambiante via l'usage de voxels, la seconde est censée donner plus de réalisme aux cheveux/poils/crinières, la troisième densifie et augmente le réalisme de la végétation et enfin la dernière améliore les ombres. La qualité visuelle progresse nettement avec leur activation, mais ils s'avèrent en contrepartie (très) très gourmands. Enfin, un pack de textures HD optionnel et pesant tout de même 63 Go, complète le tout. Le jeu est maintenu à jour via Steam et nous utilisons un déplacement reproductible avec toutes les options au maximum, couplées au TAA et au pack de textures optionnel pour mesurer les performances.

 

Deux comptoiroscopes : à gauche, nous comparons les presets graphiques, à droite les ratios 16:9 / 21:9

Final Fantasy XV [cliquer pour agrandir]

Voilà de quoi se réconcilier avec les stations-service malgré la flambée des prix !!

 

Une trentaine de pourcents de mieux pour la 2080 face à la 1080 en QHD, écart sous les 25% dans les mêmes conditions entre les Ti. Ces écarts se creusent quelque peu lorsque l'on passe en UHD, la RTX 2080 Ti se rapprochant de la zone de confort dans cette définition, surtout avec un écran G-Sync.

 

 

 

• Forza 7 Motorsport

Alors qu'il n'y en avait plus que pour la Xbox depuis des années chez Microsoft côté jeux, le PC est revenu en odeur de sainteté avec Windows 10 et le Play Anywhere. Ainsi, de nombreuses exclusivités de la boite ont commencé à pointer leur nez sur PC, voir à sortir simultanément sur les 2 plateformes. C'est le cas de Forza 7 Motorsport, un jeu de course essayant de mixer réalisme et accessibilité. Il s'appuie sur le moteur ForzaTech développé pour la franchise par Turn 10 Studios et Microsoft. Le visuel obtenu avec ce dernier est certes un ton en-dessous de Project CARS (1 et 2), mais s'avère toute de même agréable. Le jeu n'est disponible qu'au travers du Windows Store et s'exécute sur la plateforme UWP. Nous utilisons le benchmark intégré avec le profil Ultra, MSSA 4X en QHD et en limitant ce dernier à 2X en UHD.

 

Forza Motorsport 7 [cliquer pour agrandir]

Driving on the rain !

 

Les GeForce ont toujours "peiné" avec ce jeu, ou plus exactement vu le taux d'images par seconde atteint par ces dernières, il s'avère beaucoup plus Radeon friendly. Mais ça, c'était avant, puisque Turing propose de très jolis gains, probablement lié à son architecture plus flexible, en particulier au niveau de la prise en charge du Multi Engine, s'accordant de fait beaucoup mieux avec les moteurs DX12, développés spécifiquement pour du hardware console GCN.

 

 

Poursuivons page suivante avec la quête d'une adorable souris !




Les 118 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ragots réservés aux QI élevésouverts aux ragoteurs logués