• Le protocole...

Pour nos tests, NAS et PC sont connectés à un switch D-Link DGS-1210-10P. Afin de mettre en évidence la rapidité du transfert de fichiers, nous configurons le NAS avec le protocole SMB qui stressera au maximum la bande passante réseau. Les NAS livrés prééquipés de disques durs sont testés dans leur configuration d'origine. Ceux livrés nus sont équipés de SSD Sandisk Extreme Pro de 240Go. Pourquoi ce choix? Tout simplement pour supprimer le goulot d'étranglement que sont les HDDs mécaniques et se focaliser sur les performances brutes du NAS.

 

D-Link DSG-1210-10P

Sandisk Extreme ProLaCie Rugged

 

RAID 1, RAID 5 et ports externes

Les débits bruts sont mesurés sur une grappe de disques en RAID 1, puis en RAID 5 lorsque c'est possible. Nous procédons au transfert de gros fichiers de 18Go puis au transfert d'un dossier de 4Go comportant des éléments d'une taille de 1ko à 100Mo. Les résultats sont exprimés sur une moyenne de 3 passes chronométrées pour chaque type de fichiers et seront accompagnés d'une courbe représentant le taux d'occupation du processeur lors des phases de lecture et d'écriture.

 

Nous procédons de la même manière au test des ports externes (USB, eSATA...) à l'aide d'un boitier LaCie Rugged USB 3.0 / thunderbolt de 120Go et d'un Dock eSATA IcyBox qui sera lui équipé d'un SSD Kingston HyperX 3K de 90Go. Afin de mesurer les capacités du boitier testé, nous procédons également à la reconstruction en interne d'une archive ZIP de 4,2Go, composée d'une quarantaine de fichiers d'environ 100 Mo chacun.

 

iSCSI et cryptage de données

Nous testons dans un second temps et dès que la machine le permettra, les débits iSCSI, ainsi que les performances lors du cryptage des données. Dans le cas des mesures iSCSI, nous réitérons les tests de débits bruts sur un LUN dont la partition est égale au volume RAID 1 utilisé et une cible formatée en NTFS. Pour le cryptage des données, nous créons un dossier partagé sécurisé.

 

Températures, consommation et nuisances

Les mesures environnementales sont effectuées au repos et en charge sur un NAS équipé de la totalité de ses unités de stockage. Nous procèderons au relevé des températures des disques durs dont le delta obtenu sera donné pour une température ambiante de 22°C, puis nous relèverons la consommation électrique à l'aide d'un consommètre (repos, charge et veille). Enfin nous relèverons les nuisances sonores du boitier au repos et en charge.

 

• ... Et les résultats :

 

Débits RAIDS

 

Cela ne vous aura pas échappé si vous avez lu notre dossier consacré au DS414Slim, le hardware est quasi le même dans cette TeraStation. Vous remarquerez également l'absence de mesure du taux d'occupation CPU puisque rien ne nous permet de le mesurer sur le NAS BUffalo.

 

Le TS1400D, équipé pour le coup de nos SSD Sandisk, n'offre pas de débit folichon. Cependant, les mesures sont bonnes, même un poil meilleures lors du transfert de petits fichiers que ce que nous avions vu avec le modèle Synology. Par contre, nous restons sur notre faim quand on sait qu'il s'agit d'un modèle qui s'adresse aux professionnels. Comme vous pouvez le constater, les mesures en RAID 1, sur le transfert de gros fichiers, n'atteint pas les 90Mo/s en lecture et passe sous les 50Mo/s en écriture. Lors des transferts sur une grappe RAID 5, nous constatons toujours ce regain de performances en lecture sur les petits fichiers. Par contre, la phase d'écriture se révèlera plus laborieuse ici. Même schéma lorsque les gros fichiers sont envoyés. Nous frôlons les 100Mo/s en lecture, alors que nous atteignons difficilement 38Mo/s en écriture.

 

Si dans la majorité des cas ces débits sont suffisants, ils font pâle figure face à d'autres produits dédiés aux professionnels.

 

Cryptage et USB 3.0

 

Pas de prise en charge de l'iSCSI sur ce modèle, alors nous vous proposons les relevés sur l'USB 3.0 et la partition cryptée; toujours sans mesure du taux d'occupation CPU.

 

Si les transferts via le port USB 3.0 comme nous nous y attendions sont décevants (toujours sous les 28Mo/s), le transfert dans un dossier crypté est juste un calvaire. Il faut une éternité pour écrire ou lire notre panel de fichier sur le NAS.

 

• Température des disques, consommation, nuisances sonores et rebuild d'une archive .Zip

 

Doonées environnementales

 

Les mesures environnementales ne nous décevront pas. Le NAS étant dépourvu de sonde, c'est au thermomètre laser que nous mesurons la température des SSD. 28°C avant de lancer l'attaque, 30°C après l'assaut, il n'y a rien à signaler de particulier. Tout va bien de ce côté-là. La consommation à hardware égale est à peine plus élevée ici que sur le petit Synology. Nous avons relevé 30W en période de repos et un pic à 34W sur le TS1400D. Quant aux nuisances sonores, elles sont anecdotiques. L'engin se fond dans l'ambiance et est parfaitement silencieux, se faisant tout simplement oublier au repos comme en charge.

 

reconstruction Archive ZIP

 

Vient l'heure de la reconstruction d'archive. Le SoC Armada 370 n'est pas un foudre de guerre, ce qui se confirme ici. Il lui faudra 4 minutes pour reconstituer notre archive.



Les 5 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !