• Buffalo TeraStation

CDH ça pootre! [cliquer pour agrandir]

La page d'accueil en version complète

 

Paramètres et statuts [cliquer pour agrandir]Ne vous attendez pas à de la gestion multifenêtre, des couleurs pastel et des graphiques kipootrent (oui, c'est le verbe kipootrer) car Buffalo va à l'essentiel et ne cache aucun raccourci. Bon, passé l'austérité du logiciel de gestion, on s'aperçoit vite qu'il est très simple à prendre en main.


La page d'accueil simplifiée, réservée aux noobsors comme Gui², permet une gestion simplifiée en fait.  Gestion des comptes, paramétrage RAID, sauvegardes et partage de fichiers sont accessibles ici même, dans l'encart blanc. Juste au-dessus, dans la ligne rouge, vous retrouverez quelques infos de base comme le nom du NAS, le compte connecté, la langue utilisée ou le lien pour vous déconnecter. Au-dessus encore, placés à droite, vous aurez accès aux notifications (switch bleu) ou aux options de mise sous tension (switch rouge). Cette ergonomie se retrouve également sur la page des paramètres avancés visible juste au-dessus.


Disques [cliquer pour agrandir]Service [cliquer pour agrandir]Applications [cliquer pour agrandir]

Onglets disque, services et applciation du logiciel


Quand vous passez en mode avancé, l'ergonomie change légèrement dans l'encart principal, laissant place au menu sur la gauche et aux paramétrages des options sur la droite. Il n'y a rien d'exceptionnel dans ce logiciel et la prise en main est rapide comme déjà annoncé. Le premier onglet mène aux paramètres de réglages des fichiers. Créations de groupes, comptes et dossiers partagés sont accessibles ici. Les divers protocoles pris en charge sont également visibles.


Reseau [cliquer pour agrandir]Sauvegardes [cliquer pour agrandir]Options [cliquer pour agrandir]

La suite du paramétrage


Confirmation [cliquer pour agrandir]La gestion des disques durs est assez simple. Formatages, partitions, RAID etc... toujours rien de compliqué. L'onglet service permet de gérer les différents services sans difficulté non plus. L'onglet application permet de créer un serveur de téléchargement BitTorrent. Dans la partie réseau, toujours aussi dépouillée, vous accèderez à quelques réglages simples. Du côté des sauvegardes, en plus des licences NovaBackup pour Windows, Il vous sera possible de paramétrer la réplication de données vers un autre serveur TeraStation ou d'effectuer une sauvegarde sur disque externe USB. On n'oublie pas Appel avec la prise en charge de Time Machine.


Une application WebAcces est disponible pour vos mobiles. Compatible Android, iOS et Window, elle permet d'accéder aux fichiers personnels comme vos photos, vidéos et musiques sauvegardées sur le NAS. Elle permet également de créer un cloud perso en sauvegardant automatiquement les photos et vidéos présentes sur votre smartphone par exemple. Un Navigateur mobile est également disponible et permet de paramétrer votre NAS toujours depuis tablettes et smartphone. Comme vous le voyez, malgré un usage revendiqué pour les professionnels, le paramétrage est plutôt simple et dépouillé. Il ne vous est pas possible de faire une erreur puisqu'à chaque modification importante, comme la suppression de partition, la création/suppression de dossier... le NAS vous demande une confirmation par code.


C'est tout ce qu'il y a à dire sur le gestionnaire de la TeraStation. Voyons ce qu'il réserve en pratique.



Les 5 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !