• Corsair X128 (128 Go)

Corsair géant de la mémoire s'il en est ne pouvait pas laisser bien longtemps le marché du SSD haut de gamme de côté. Pourtant, d'autres grands noms de la mémoire à l'image d'OCZ ou de G.Skill ont été bien plus prompts à dégainer leurs armes, Corsair se devait donc de réagir très vite. C'est chose faite avec cet X128 qui devinez un peu emploie un ....... Indilinx Barefoot. Quel succès en si peu de temps, il faut bien avouer que ce contrôleur fait office de messie depuis la fin d'année dernière.

 

Physiquement cet Extreme Series 128 (si vous vous demandiez pourquoi X128) se compose d'un boitier 2,5" revêtant le noir si cher à la marque au logo de pirate. Une seul étiquette égaie la face supérieure du SSD, sur cette dernière on retrouve la totale, à savoir, logo, modèle, capacité, gamme et numéro de série. Enfin on distingue sur la face inférieure le contrôleur SATA et les 2 pins à shunter à l'aide d'un cavalier pour permettre la mise à jour du firmware (à l'instar des Falcon par exemple). 

 

recto - Corsair X128 [cliquer pour agrandir] verso - Corsair X128 [cliquer pour agrandir] recto pcb - Corsair X128 [cliquer pour agrandir] verso pcb - Corsair X128 [cliquer pour agrandir]

Cliquez pour agrandir

 

Après ouverture du boitier, on nage à nouveau en eau connue puisque comme tout bon clone Barefoot qui se respecte, on retrouve les composants traditionnels de ces modèles : L'Indilinx Barefoot, les 64 Mo de cache externe via une puce Elpida multispires et les 16 puces Nand Flash MLC d'origine Samsung réparties de part et d'autres du PCB. Pas de chichi pour ce dernier puisque l'on reste à l'antédiluvien vert de ma jeunesse (c'est dire!!).

 

C'est tout pour le physique (c'est important quoi que puisse en dire Thibaut, malheureusement peu gâté à ce niveau) passons aux tests de ce modèle signé Corsair. HDTune nous reporte un firmware 1.0 puisqu'à l'instar d'OCZ, Corsair a cru bon de renomer le firmware concocté par Indilinx. Quoi qu'il en soit ce dernier supporte le Trim et était le seul disponible au moment des tests. Côté performances, c'est à nouveau du même ordre que les modèles concurrents, aux erreurs de mesures près. Passons aux choses vraiement sérieuses avec IOMeter.

 

HDtune info - Corsair X128 [cliquer pour agrandir] HDtune read - Corsair X128 [cliquer pour agrandir] HDtune write - Corsair X128 [cliquer pour agrandir] crystaldiskmark - Corsair X128 [cliquer pour agrandir]

Cliquez pour agrandir

 

Sans surprise, cet X128 obtient des résultats tout à fait similaires aux autres clones utilisant le Barefoot, détaillons cela. La courbe de lecture séquentielle est excellente puisque le niveau est très bon avec des fichiers de 4 Ko, le maximum est atteint dés 256 Ko et tutoie le niveau des X25-M, champions dans ce domaine parmi notre panel. En lecture aléatoire cette fois, en toute logique avec de petits fichiers les performances sont un ton en dessous du séquentiel, mais on reste à un très bon niveau avec une courbe qui "décolle" très vite. Notons par contre la "cassure" dans la progression avec des fichiers de 128 et 256 Ko, il ne s'agit pas d'une erreur de mesure puisque systématiquement reproductible.

 

En écriture séquentielle, la courbe part de très bas avec des fichiers de 512 octets, elle progresse ensuite très vite dépassant même la courbe de lecture séquentielle pour les fichiers inférieurs à 16 Ko. Le maximum est atteint pour les fichiers de 128 Ko (et plus) aux alentours de 130 Mo/s, soit un peu moins du double de l'Intel X25-M (certes pas particulièrement doué à ce niveau). Terminons avec la courbe d'écriture aléatoire, comparée aux 3 autres, elle est réellement plate et ne décolle jamais vraiment. Notons toutefois que les valeurs avec de petits fichiers sont dans le haut du panel ce qui profitera à la réactivité du système lors d'opérations de ce genre.

 

courbes lecture écriture IOmeter - Corsair X128 [cliquer pour agrandir]

Cliquez pour resserrer l'échelle sur les 8 premiers Ko

 

Les résultats plus pratiques simulés par PCMark Vantage sont corrects, toutefois les Intels et Samsung (et clones) font bien mieux ici. Le M225 comme tous les clones Barefoot parvient toutefois à tirer son épingle du jeu lors de quelques tests. Côté fragmentation, après notre séance de torture on se retrouve avec des pertes maximales de l'ordre de 70%. Rappelons que cette situation est provoquée artificiellement par un test très spécifique et de manière continue et soutenue. Il est peu probable que ce genre de situation se produise en utilisation classique (ou après un temps d'utilisation très important). La prise en charge du TRIM est toutefois très efficace puisque ce derrnier restaure les performances à un très bon niveau après sollicitation ; Encore faut-il que Corsair se bouge à sortir le firmware qui rendra compatible les SSD de série X, alors que la concurrence a livré ces derniers il y'à déjà plusieurs semaines...

 

récapitulatif performances - Corsair X128 [cliquer pour agrandir] impact de la fragmentation - Corsair X128 [cliquer pour agrandir]

Cliquez pour agrandir


 


• Bilan

Encore un clone de plus pourrait-on dire. Notre verdict reste positif puisque le X128 est  par voie de conséquence très complet avec des débits parmi les meilleurs quelles que soient les conditions. La manipulation des petits fichiers n'a pas été oubliée et s'il reste à ce niveau derrière les modèles d'Intel, il ne démérite pas bien au contraire. Le prix au Go est moins compétitif que fut un temps mais  cela touche tous les clones et il reste parmi les moins onéreux. Ceux qui trouvent le ticket trop onéreux pourront se rabattre sur le modèle 64 Go (si la capacité est suffisante pour leur usage) au prix d'une perte de performance mesurée mais notable tout de même...

 

Depuis le test du X128, Corsair a rendu publique une mise à jour du firmware estampillée 2.0 permettant enfin le support du TRIM, aussi ce SSD fonctionnant sur un OS sachant gérer la commande est en permanance à son niveau optimal de performances ! Si vous avez ce SSD dans sa version 1.0, vous trouverez les détails de la manipulation sur cette page.

Face à la concurrence, nous avons une petite préférence pour le X25-M Postville d'Intel en version 80 Go qui propose des performances très légèrement supérieures (hormis en écriture séquentielle) pour un prix d'acquisition moindre. Le Corsair X128 fait parti toutefois des moins chers lorsqu'il s'agit de comparer les clones à base de Barefoot ce qui en fera un excellent choix. En conséquence, nous lui attribuons 4 étoiles malgré le fait qu'à l'instar de tous ses congénères, il souffre de l'augmentation du tarif de la MLC Samsung 50nm.

 

note - Corsair X128

Retour au Comparatif SSD

Les 6 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !