• L'Epreuve de l'écoute

mesures audio clio pocket

 

Et ca donne quoi à faible puissance ?


Lorsque le volume est inférieur à 50%, et pour peu que
caisson et satellites soient légèrement éloignés,
l’impression étrange d’un spectre sonore désassemblé
se fait vraiment ressentir. On entend avec évidence
que les aigus et les médiums proviennent d’un endroit
quand les graves nous viennent d’un autre. C’est le cas
pour tous les systèmes 2.1 et celui ci ne fait pas exception.
On a donc exactement le même type de réponse en
termes de fréquences qu’avec un volume plus élevé, le
respect de l’espace sonore en moins.

La procédure d'essai

Le test audio est réalisé avec le caisson au centre, aligné sur les enceintes. Histoire de mettre en avant les deux types d'utilisation de ce kit, à savoir sur le bureau et autour de la télévision, à 1 mètre et 3 mètres est effectué avec un micro de mesure, calibré avant chaque séquence, avec 3 volumes différents, sachant que le volume du contrôleur se règle avec une échelle de 0 à 50 :

 

la courbe rouge représente un volume à 60%
la courbe verte un volume à 80%
la courbe bleu un volume 100%

 

• Ecoute au mètre (mais pas de ricard)

Edifier C3X mesure1m

Une chute vertigineuse des aigus !

 

Le C3X n'est pas un système très équilibré. Ses basses sont un peu trop présentes et ses médiums viennent étouffer des aigus trop faibles et pas toujours bien définis. Comme le montre les deux courbes, le niveau sonore baisse quasi continuellement à partie de 2kHz, trahissant un manque d'efficacité du tweeter. Et si le défaut d'équilibre est facilement atténuable en baissant le niveau de basses et en augmentant les aigus au niveau du contrôleur, le problème de définition reste insoluble. L'écoute de longue durée est donc plutôt fatiguante si l'on se situe trop près des satellites, même à faible volume.

 

• Ecoute au triple shoot

Edifier C3X mesure3m

A 3 mètres, la courbe devient vraiment moche.

 

A partir du moment où l'on s'éloigne un peu (dès 3 mètres donc), ce sont les bas-mediums qui viennent gêner l'écoute, avec un creux entre deux crêtes à 100Hz et 400Hz. Ils rendent le son un peu "sourd" et augmentent encore le manque de définition, les tweeter n'arrivant toujours pas à fournir la dose d'aigus et de hauts médiums nécessaires à une bonne homogénéïté. Et comme il est impossible de baisser le niveau de mediums, pas moyen de corriger ce défaut. Comparé à des Bose Companion 5 (qui coûtent plus du double quand même), le constat est sans appel.

 

Néanmoins, pour un système de cette taille et de ce niveau de prix, le C3X s'en sort plutôt bien. Il est puissant et offre de jolies basses, bien définies, pour peu que l'on soit raisonnable sur le volume. S'il a tendance à faire ressortir les voix, que ce soit en cinéma, en jeu ou en musique, il sait aussi se montrer dynamique, avec une stéréo correcte (grâce à une coupure de fréquence du caisson assez basse). Attention tout de même, passé le niveau 40 (80% de la puissance), le son se détériore grandement tant au niveau du caisson que des satellites. Et à ce petit jeu des puissances, il ne tient pas la distance face à un vieux Logitech Z623 (même si sa capacité à reproduire les graves est meilleure), et écrase le Yamaha Nx-B150.

 

• Le Verdict

 Ensemble Edifier C3X

Le C3X d'Edifier est un système 2.1 composé d'enceintes passives unies autour d'un module d'amplification et de gestion. Il offre une belle puissance totale de 65W RMS, largement suffisante pour accompagner votre PC ou votre téléviseur. En plus de deux entrées indépendantes, facilement accessibles, il permet la lecture des cartes SD et des clés USB, sans que leur utilisation soit véritablement agréable. La télécommande fournie n'est d'ailleurs pas beaucoup plus pratique que le panneau de contrôle central. Côté sonore, l'ensemble pêche par une trop grande présence des mediums, dont l'équilibre varie en fonction du volume, et une légère faiblesse des aigus. Et si ce kit est efficace, avec un bon niveau de basses et une sonorité correcte, il n'offre pas la qualité d'écoute d'un Z623, en concurrence frontale, beaucoup plus respectueux de la source, quelle qu'elle soit.

 

Le miracle n'a donc pas lieu. A ce prix, un ensemble aussi complet ne peut pas être bon sur tous les plans. Il s'agit donc pour vous de savoir si les compromis faits sur la qualité d'écoute et l'ergonomie prévalent ou non sur la puissance et le nombre de fonctions.

 

comptoir 3starsIl est temps de conclure. Edifier propose ici un ensemble 2,1 sérieux et fonctionnel, mais qui n'est pas dénué de défauts. ll est volumineux, difficile à déplacer avec ses nombreux branchements, et son penchant multimédia n'est pas abouti. A l'écoute, il ne faut pas non plus s'attendre à de grandes performances. Il est plutôt puissant, possède de belles basses et c'est déjà pas mal. Mais les mélomanes passeront leur chemin et se tourneront plutôt vers un ensemble 2.0, plus apte à leur offrir un vrai équilibre sonore et une meilleure définition des aigus, quitte à perdre en présence des graves. Le C3X reste néanmoins efficace pour qui veut gagner en immersion en jeu ou en film, avec une belle image stéréo et une bonne définition des voix. Il repart donc avec trois étoiles pour illustrer un bon rapport qualité prix malgré des prestations parfois en deça de celles attendues.



Les 12 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !