• Intel X25-M (80 Go)

En fin de vie, son successeur étant déjà commercialisé (et testé), le X25-M fait partie de la gamme grand public (série M) d'Intel à contrario de la série E. Nous l'avons conservé à titre informatif dans notre comparatif. La gamme M emploie pour des raisons évidentes de coûts la mémoire flash type MLC, quand la série E se voit octroyer des puces SLC. Disponibles en 2,5" (X25) ou 1,8" (X18), les 2 séries se différencient aussi par leur capacité : 80 ou 160 pour les X25-M et 32 et 64 pour les X25-E. Côté tarif, les 32 malheureux gigaoctets du X25-E sont facturés à un prix d'or puisque vendus plus cher que les 80 du X25-M, SLC oblige... N'allez pas croire pour autant que le X25-M soit bon marché, à son lancement il fallait débourser près de 500€ pour acquérir un modèle 80 Go, Intel profitant alors de sa suprématie technique annoncée et reconnue pour la faire payer très chère. Depuis concurrence oblige, les tarifs sont devenus plus raisonnables mais toujours plus élevés que nombre de concurrents, certains exemplaires bradés peuvent se trouver à bon prix mais c'est pratiquement mission impossible maintenant ...

 

Si les X25-E n'ont souffert d'aucune critique particulière, si ce n'est leur prix exorbitant, la série M a tout d'abord enthousiasmé avant d'être décriée par nombre d'observateurs ou clients à cause d'une dégradation très importante des performances à l'usage. En mai, Intel a répondu à toutes ces critiques par le biais d'un nouveau firmware (8820) qui réglait très efficacement ce problème de stabilité des performances. Entre temps, les premiers clients ont essuyé les plâtres de la nouveauté les contraignant à réaliser un secure erase régulier de leur SSD pour en conserver la quintessence... Notons pour finir que ce SSD dispose d'un clone parfait commercialisé par Kingston. Esthétiquement, le X25-M 80 Go qui nous intéresse aujourd'hui utilise un boitier métallique 2.5" moins épais qu'à l'accoutumée et tout de noir vêtu. La partie supérieure comporte une étiquette sur laquelle se retrouve toutes les informations utiles. Le dos en est vierge, seule la présence des 4 orifices de fixation dénote du noir uniforme. On trouve bien sûr les 2 connecteurs SATA puisque le X25-M emploie fort logiquement une interface de ce type à 300Mo/s.

 

recto - Intel x25-m 80 Go [cliquer pour agrandir] verso - Intel x25-m 80 Go [cliquer pour agrandir] recto pcb - Intel x25-m 80 Go [cliquer pour agrandir] verso pcb - Intel x25-m 80 Go [cliquer pour agrandir]

Cliquez pour agrandir

 

Coté PCB, 20 puces de 4Go (réparties sur les 2 faces) du tandem Micron/Intel (partenaire pour la mémoire flash) sont présentes pour atteindre la capacité de 80 Go. Ces puces utilisent le procédé de fabrication 50nm du duo et sont bien sûr de type MLC, série M oblige. Le contrôleur maison Intel gérant les impressionnants 10 canaux est bien là, épaulé par 16 Mo de cache via une puce Samsung.

 

Voilà pour la description physique de ce X25-M, qu'en est-il des premiers enseignements tirés de HDTune et CrystalDiskmark ? Le firmware utilisé (8820) est le dernier disponible qui règle les soucis de dégradation de performance. La procédure de mise à jour se réalise à l'aide d'une image iso, en bootant sur le CD gravé à l'aide de cette dernière, le programme de mise à jour se lance automatiquement et vous propose d'effectuer l'opération si le firmware détecté n'est pas le dernier en date. Au niveau des performances, celles obtenues en lecture séquentielle restent impressionnantes (merci aux 10 canaux) malgré son âge. En écriture séquentielle, c'est beaucoup plus limité mais amplement suffisant pour un SSD de cette taille d'abord destiné à recevoir l'OS et les applications principales. Enfin, la gestion des fichiers de petites tailles semble particulièrement optimisée.

 

Hdtune info - Intel x25-m 80 Go [cliquer pour agrandir] HDtune read - Intel x25-m 80 Go [cliquer pour agrandir] HDtune write - Intel x25-m 80 Go [cliquer pour agrandir] crystaldiskmark - Intel x25-m 80 Go [cliquer pour agrandir]

Cliquez pour agrandir

 

IOMeter confirme les premières impressions, la courbe de lecture séquentielle est excellente puisque l'on atteint un très bon niveau avec des fichiers de 4 Ko. A partir de 512 Ko le maximum est atteint. En lecture aléatoire, les performances sont moindres mais restent à un très bon niveau avec une courbe qui "décolle" très vite. Notons par contre la cassure avec des blocs de 512 Ko, il ne s'agit pas d'une erreur de mesure puisque systématiquement reproductible.

 

En écriture séquentielle, la courbe suit celle de lecture ce qui indique de très bonnes performances avec de petits fichiers, elle "plafonne" toutefois rapidement, le maximum étant atteint dés 32 Ko. Terminons avec la courbe d'écriture aléatoire : elle est réellement plate et ne décolle jamais vraiment avec des fichiers allant jusqu'à 32 Mo... Notons toutefois que les valeurs avec les petits fichiers sont parmi les plus élevées du panel ce qui profitera à la réactivité du système lors d'opérations de ce genre.

 

courbes lecture et écriture IOmeter - Intel x25-m 80 Go [cliquer pour agrandir]

Cliquez pour resserrer l'échelle sur les 8 premiers Ko

 

Les résultats plus pratiques simulés par PCMark Vantage sont excellents puisque parmi les meilleurs quelques soit le test. Relativisons tout de même en rappelant que ces tests font beaucoup plus appel à des opérations de lecture que d'écriture et qu'en lecture comme nous venons de le voir, le X25-M excelle... Les arbitrages d'Intel au niveau de la programmation du contrôleur semblent toutefois judicieux puisqu'une attention particulière a été portée aux écritures de petits fichiers beaucoup plus courants pour un OS que les gros.

 

Côté fragmentation, après notre séance de torture on se retrouve avec des pertes maximales de l'ordre de 25%. Rappelons que cette situation est provoquée artificiellement par un test très spécifique et ce de manière continue et soutenue. Il est peu probable que ce genre de situation se produise en utilisation classique, de plus, lors des opérations d'écriture séquentielle le SSD se "réorganise" et retrouve progressivement ses performances d'origine. La situation présentée ici constitue donc le pire cas enviseageable. Pour finir sur le sujet, Intel a développé un firmware gérant le TRIM pour la nouvelle génération de X25-M, celui-ci en est malheureusement exclu sans que l'on sache vraiment pourquoi. En attendant, le X25-M s'en sort très bien sans TRIM avec le firmware 8820, sa gestion n'est donc pas indispensable comme elle peut l'être pour certains SSD, mais faut-il l'exclure pour autant d'une telle évolution, nous ne le pensons pas.

 

récapitulatif des performances - Intel x25-m 80 Go [cliquer pour agrandir] impact de la fragmentation - Intel x25-m 80 Go [cliquer pour agrandir]

Cliquez pour agrandir

 


• Bilan

Notre verdict est forcément mitigé à l'heure actuelle, il dispose de performances excellentes, hormis l'écriture séquentielle qui atteint toutefois un niveau suffisant (bien que largement dépassé par la concurrence) pour l'utilisation classique d'un SSD. Par contre, le prix au Go n'était pas vraiment compétitif puisqu'au tarif où il était vendu vous pouviez obtenir un SSD à base d'Indilinx Barefoot ayant lui aussi d'excellentes performances mais avec 128 Go et non 80... La concurrence est venu à la fin de sa vie également de son propre camp puisque le modèle Postville reprend toutes ses qualités et même un peu plus pour pratiquement 100€ de moins... Reste que ces commentaires sont plus ici à titre d'information, ce SSD étant devenu introuvable depuis un certain temps seul le postville subsiste dans la gamme Intel, nous attribuons donc 3 étoiles à titre "postume" à ce SSD qui a son lancement à soufflé le chaud et le froid, mais qui s'est clairement bonifié au niveau de l'endurance de ses performances en fin de vie avec des firmwares plus aboutis.

 

note - Intel x25-m 80 Go

Retour au Comparatif SSD

Plus d'infos avec le comptoir de l'info


Les Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !