• Overclocking

Poursuivons ce tour d'horizon des premiers CPU Zen 2, par une petite séance de surcadençage. Pour cela, nous utilisons le toujours excellent Ryzen Master qui passe à présent en version 2, qui permet une gestion plus poussée de la mémoire (timings). À noter le profil Precision Boost Overdrive est toujours disponible, permettant de s'affranchir de la limite de consommation pour autoriser le maintien des fréquences PB. On peut également coupler ce dernier avec un overclocking automatique ajoutant jusqu'à 200 MHz.

 

Ryzen Master [cliquer pour agrandir]Profils sous Ryzen Master [cliquer pour agrandir]

Ryzen Master, toujours aussi agréable à utiliser !

 

Et manuellement, qu'est-il possible de faire ? Après avoir posé la question à AMD sans réponse lors de nos tests, nous avons décidé de limiter la tension maximale appliquée à 1,4 V (il faut saisir une valeur supérieure sous Ryzen Master pour la mesurer à ce niveau) tous cœurs actifs. Commençons par le 3700X. Eh bien ce n'est pas folichon car nous n'avons pas réussi à dépasser les 4,3 GHz dans ces conditions. Bien sûr, il est possible de faire mieux et bencher, mais pour assurer la stabilité parfaite c'est une autre histoire.

 

cpuz r7 3700x oc

Ryzen 7 3700X overclocké

 

Les performances progressent de 7,5% sons Cinebench R20, la consommation passant quant à elle à 129 W sur le 12 V, soit +34% pour une température de 72°C avec le même dissipateur (+ 6°C). Quid du Ryzen 9 3900X cette fois ? Ce n'est pas mieux, puisque nous avons réussi à atteindre la même fréquence, avec toutefois une tension moindre. Le souci, c'est que même en poussant cette dernière jusqu'à 1,4 V, il n'a pas été possible  de stabiliser le palier supérieur. Le gain est de 8% sous Cinebench pour une consommation qui croît de 29% à 191 W. Du fait de cette dernière, la température passe à 87°C, puisque nous arrivons aux limites du refroidisseur utilisé.

 

cpuz r9 3900x oc

Et le Ryzen 9 3900X overclocké

 

Côté mémoire, nous sommes parvenu à stabiliser 3600 MHz C16 avec le kit fourni en utilisant le profil XMP 2.0 inclus. Le Kit mémoire le plus rapide en notre possession fonctionne à 3866 MHz, là aussi aucun souci de fonctionnement en utilisant le profil XMP, mais les résultats montrent des performances en berne.

 

DDR4 @ 3600 MHz [cliquer pour agrandir]DDR4 @ 3866 MHz [cliquer pour agrandir]

Les hautes fréquences mémoire ne font plus peur aux Ryzen !

 

C'est toutefois le comportement attendu, du fait du fonctionnement nominal du contrôleur mémoire des Ryzen 3000 : jusqu'à 3733 MHz, le lien entre l'Infinity Fabric et la mémoire s'effectue avec un ratio 1:1, au-delà le ratio passe à 2:1, conduisant à une dégradation logique des latences. Faute de temps vu l'actualité, nous n'avons pas pu pousser plus loin nos investigations, nous tâcherons dans les semaines qui viennent de développer le fonctionnement mémoire des Ryzen 3000.

 

gestion mémoire [cliquer pour agrandir]

Synchronisation Infinity Fabric et mémoire selon la fréquence DDR selectionnée

  

• Températures

Finissons par un petit coup d’œil aux différentes températures relevées pour nos protagonistes durant les tests. Les refroidisseurs utilisés sont décrits en page protocole (et en légende du graphique), quant à la pâte thermique, il s'agit d'Arctic MX-2. Le 3700X ne dénote pas, alors que le 3900X s'avère de son côté un peu plus chaud. La présence de 2 chiplets et la consommation en hausse conduisant à cette conséquence. 

 

 

Il est temps de passer au verdict page suivante.




Les 252 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !