• Performances synthétiques

Nous débutons nos tests synthétiques par AIDA64 et ses outils de "bande passante mémoire" dans un premier temps. Notons que AIDA64 n'est pas encore pleinement compatible avec les nouveaux venus. La configuration retenue pour les processeurs utilisant la DDR4, est pour rappel de 3200 MHz en Dual Ranked. Du côté des débits, les nouveaux venus font légèrement mieux que leurs devanciers, si l'on excepte l'étrange contre-performance du 3700X en écriture, systématiquement reproductible sur nos 2 cartes mères. L'utilisation d'un seul CCD sur ce dernier explique ce phénomène : pour des raisons de consommation et d'économie en transistors, les liens hyper-transport utilisés pour l'écriture mémoire se limitent à 16 octets par cycle, contre le double en lecture. Le Ryzen 9 3900X disposant de 2 CCD, il agrège les deux flux pour atteindre 32 octets par cycle sur ce dernier.

 

 

Intéressons-nous à présent à la latence, la remarque précédente quant au non support officiel des nouveaux venus reste de rigueur. Toujours est-il que si on en croit ce test, les nouveaux venus semblent dégrader la latence d'accès à la mémoire, par rapport à la génération précédente, en particulier Zen+. Intel conserve un avantage significatif sur son architecture Mainstream, ce qui n'est pas le cas en HEDT (Skylake-E). Ce point demande à être confirmé dans les prochaines semaines une fois tous les outils de mesure à jour, cela s'explique probablement par le doublement du cache L3, qui a conduit AMD à faire quelques compromis sur sa vitesse.

 

 

Dernier test d'AIDA64 retenu, CPU QUEEN est fortement parallélisable ce qui permet aux multicœurs massifs de creuser un écart conséquent. À nombre de cœurs équivalents, le Ryzen 7 3700X prend un léger ascendant sur le Core i9-9900K, de bon augure pour ce processeur. Le Ryzen 3900X profite de son côté de ses 12 coeurs pour prendre le large, devançant au passage les dodécacœurs précédents.

 

 

Quid de l'intérêt du PCIe 4.0 ? D'un point de vue ludique, pour l'instant aucun, nous n'avons noté aucune différence de performances entre la RX 5700 XT en PCIe 4.0 par rapport au PCIe 3.0. AMD nous a fourni dans le kit press, un SSD Aorus incluant un contrôleur Phison PS5016.E16 gérant le PCie 4.0, couplé à de la NAND TLC 3D Toshiba BiCS4. À noter qu'il est livré avec un très conséquent radiateur en cuivre couvrant les 2 faces, afin de dissiper la chaleur générée par de tels débits. Du côté séquentiel, c'est effectivement impressionnant. 

 

pcie4.0

 

Voilà, c'est terminé pour les benchs synthétiques, passons à présent à des tests un peu plus pratiques.




Les 252 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !