• Nuisances sonores

Nous laissons le boîtier ouvert et positionnons le sonomètre à 20 cm de la carte graphique à la même hauteur. Afin de limiter au maximum les nuisances externes aux cartes, nous coupons temporairement pendant la mesure les ventilateurs du boîtier, du CPU et de l'alimentation (via l'intégration d'un interrupteur sur cette dernière). Nous utilisons un sonomètre Casella Tech CEL-620A1, certifié et calibré pour une plage de mesures comprises entre 20 et 140 dBA.

 

Sonomètre

 

Au repos, notre RX VEGA56 s'est montrée plus discrète que sa grande sœur, la turbine n'étant pas affectée par le bruit de roulement que nous avions noté sur cette dernière. Elle sera donc imperceptible pour la plupart au fond d'un boitier fermé avec ventilateurs. En charge, la carte devient très audible voir bruyante pour ceux sensibles à ce niveau. C'est toutefois légèrement mieux que la VEGA64, malgré une charge prolongée 20 bonnes minutes. Elle sera malgré tout difficile à oublier, sauf à ne jouer qu'au casque. À noter également qu'un léger coil whine affectait notre exemplaire, très présent dans les menus, il l'est par contre bien moins en jeu, fort heureusement. Mention spéciale à la Sapphire Fury Tri-X, qui est une réussite exemplaire côté nuisances sonores.

 

 

 

• Températures

Nous utilisons les sondes internes monitorées via GPU-Z en tâche de fond durant 20 min de charge GPU sévère pour mesurer la température des processeurs graphiques. Nous laissons ensuite les cartes au repos durant 20 min avant de mesurer à nouveau la température des GPU. Les cartes sont installées dans notre boîtier Cooler Master Cosmos II, spacieux et disposant d'une ventilation efficace. Nous reportons systématiquement la température du GPU le plus chaud s'il y en a plusieurs.

 

Au repos, tous les GPU sont parfaitement refroidis, même si les cartes coupant leurs ventilateurs dans ces conditions atteignent des valeurs plus importantes. RAS pour la RX VEGA56 à ce niveau. En charge, elle reste à 75°c bien en-deçà de sa température maximale autorisée (85°c), qui impliquerait une baisse instantanée de la fréquence et donc un impact notable sur les performances.

 

 

 

• Imagerie thermique

Pour préciser notre avis quant à l'efficacité thermique du refroidisseur de la RX VEGA56, rien de mieux qu'une petite séance d'imagerie infrarouge à l'aide de notre caméra thermique Fluke Ti110.

Caméra thermique

 

Au repos, la carte est parfaitement refroidie, en toute logique, la backplate empêchant naturellement une lecture précise des points éventuellement plus chauds. En charge la température monte notablement, on relève près de 75°C au dos du GPU. En retirant la plaque arrière, on découvre le dos de la carte, en particulier de l'étage d'alimentation. On relève alors jusqu'à 95°C, une valeur élevée, mais les composants de puissance sont prévus pour supporter de telles températures, d'autant que la VEGA64 atteint des valeurs encore supérieures, sans souci notable !

 

Image thermique RX VEGA56 au repos [cliquer pour agrandir]Image thermique RX VEGA56 en charge [cliquer pour agrandir]Image thermique RX VEGA56 en charge sans backplate [cliquer pour agrandir]

Images thermiques de la RADEON RX VEGA56 (au repos, en charge avec et sans backplate)

 

Finissons nos mesures par la consommation de la nouvelle venue.




Les 46 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ragots réservés aux QI élevésouverts aux ragoteurs logués