• Consommation des cartes seules

Pour déterminer la consommation des cartes graphiques seules, nous avons introduit fin 2015 un protocole s'appuyant sur un Riser PCIe 16X à partir duquel nous soudons des fils de cuivre pour "extraire" les différentes alimentations 12 V et 3.3 V fournies par ce port. Nous mesurons ensuite les tensions et intensités sur ces alimentations, ainsi que celles externes (connecteurs PCIe à 6 ou 8 pins) à l'aide de 3 pinces ampèremétriques Fluke 325 et d'un multimètre Fluke 179 pour calculer la consommation réelle des cartes.

 

Pince ampèremétrique

 

 

• Consommation au repos

Au repos, la RX VEGA56 fait largement mieux que ses devancières, affublées ou non d'un watercooling. On notera les gros progrès d'AMD dans ce domaine, même si le GP104 conserve l'avantage. Il est aussi utile de préciser que les drivers récents permettent de stabiliser à sa valeur minimale (26 MHz), la fréquence GPU au repos, y compris avec la VEGA64 qui se montre tout de même moins économe que sa petite sœur.

 

 

• Consommation en charge

La charge est générée par des sessions prolongées de The Witcher 3 et Battlefield 1 (plus ou moins favorables à chaque constructeur). La RX VEGA56 se montre beaucoup plus mesurée que sa grande sœur, même si elle dépasse son TDP de 210 W dans les deux cas. La valeur atteinte dans l'absolue reste dans le domaine de l'acceptable pour une carte haut de gamme, c'est d'ailleurs mieux que la Fury Tri-X de Sapphire (rendant sa performance au niveau des nuisances sonores encore plus remarquable), même si notablement plus que la GTX 1070 FE (+50%). Elle ne demande également qu'1,8 A sur le port PCIe, pas de souci façon RX 480 de référence donc. Finissons par une remarque, la plupart des GeFORCE consomment plus que lors de notre dernier test. Il ne s'agit pas d'une erreur, mais ces dernières étant fortement limitée par leur température, les conditions de test bien plus favorables à ce niveau (22°c contre 27°c précédemment) leur permettent de s'approcher davantage de leur limite de consommation (en augmentant leur performances).

 

 

• Efficacité énergétique

Afin d'évaluer l'efficacité énergétique des cartes, nous réalisons un indice basé sur les performances et consommations respectives de ces dernières lors des sessions de mesure. Bien entendu, cet indice ne représente que la situation au travers des jeux mesurés avec ces scènes et niveaux de détails (on note d'ailleurs une variation significative du ratio, selon que le jeu soit favorable à tel ou tel constructeur). Sans surprise, la RX VEGA56 fait bien mieux que sa grande sœur à ce niveau, mais aussi que la R9 Fury pour une vingtaine de pourcents. La comparaison avec la concurrence est par contre bien moins flatteuse.

 

 

Voilà vous savez tout ou presque sur la nouvelle carte haut de gamme des rouges, il est temps de passer, page suivante, à notre verdict.




Les 46 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ragots réservés aux QI élevésouverts aux ragoteurs logués