• Indices comparatifs

Même si le résultat de chaque test est plus important et judicieux qu'un indice global, qui par essence ne traduit que le comportement moyen des solutions évaluées ici avec ce panel de jeux (et les scènes retenues parmi ces derniers !) masquant ainsi des résultats bien différents selon les situations de test, ce dernier permet toutefois en un coup d’œil d'établir une hiérarchie. Voyons donc comment se comportent les nouvelles venues : nous avons pour cela réalisé des indices pondérés de chaque jeu et exprimé les résultats en attribuant la valeur 100 à la Fury.

 

En QHD sur cet indice moyen, la RX VEGA56 devance la Fury (sans X) de près de 23 %, soit un écart significatif, mais bien loin de ce que le caméléon a réussi en passant de Maxwell à Pascal y compris avec la 1070. Par rapport à une RX 580 overclockée telle que la Strix Gaming d'Asus, le gain est de 33%, de quoi éclairer ceux qui auraient patienté avec un tel modèle (ou RX 480 10% moins rapide) en attendant la véritable puce haut de gamme d'AMD en 14 nm. La GTX 1070 termine avec une avance de 3.6%, en grande partie expliquée par des contre performances significatives de la RX VEGA56 dans certains jeux, tel GTA V. La comparaison par jeu donne 11 victoires à la 1070 FE contre 9 pour la VEGA56, précisons toutefois que pour un certain nombre, les écarts entre les 2 options restent faibles et donc imperceptibles en termes de ressenti. A noter le décrochage des Fury depuis notre dernier dossier, car nous n'avons pas reconduit le régime de faveur réduisant la taille des textures par rapport aux autres cartes, elles souffrent donc avec les réglages retenus et leur 4 Go.

 

 

Isolons à présent les 9 jeux disposant d'un mode DX12 ou Vulkan (nous excluons Quantum Break puisque la version DX12 UWP est moins performante, quelles que soient les cartes, que la version Steam DX11, seule utilisée en définitive pour ce test !). Est reporté le score le plus performant de chaque mode dans cet indice, c'est à dire systématiquement DX12/Vulkan pour les RADEON, ce qui n'est pas le cas des GeFORCE (Deus Ex et Warhammer II en DX11). L'avantage change de camp cette fois, puisque la RADEON RX VEGA56 prend l'ascendant pour 1 %.

 

 

 

• 3DMark Time Spy & VR Mark

L'année 2016 aura été une période bénie pour les amateurs de benchmark puisque FutureMark a ajouté un nouveau test à son bench vedette 3DMark, à savoir Time Spy dédié à DX12 et utilisé ici en version 2.4.3189. Qui plus est, VR Mark est enfin disponible afin d'évaluer les performances des cartes en usage réalité virtuelle. Nous utilisons le test le plus exigeant à savoir la Blue Room en version 1.0.1227.

 

Screen Time Spy [cliquer pour agrandir]

Screen VRMark [cliquer pour agrandir]

 

Time Spy permet aux cartes de références de refroidir entre chaque run, ce qui a tendance à leur permettre de conserver plus longtemps des fréquences élevées pour celles limitées par leur température, ce qui n'est pas forcément le cas de la VEGA56. Toujours est-il, que les deux concurrentes sont à nouveau fort proches, il ne faudra pas compter sur VR Mark pour les départager davantage !

 

 

Passons à l'overclocking page suivante.




Les 46 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ragots réservés aux QI élevésouverts aux ragoteurs logués