• Verdict :

ts5410dn fin

Nous voilà au terme du dossier consacré à la TeraStation 5410DN de chez Buffalo. L'impression est bonne, les performances présentes, mais les fonctionnalités plutôt réservées aux professionnels. Bien que ce ne soit pas son segment, le serveur peut également faire le taf pour un particulier du moment que l'utilisateur n'a pas besoin de tout le tralala que proposent généralement les modèles dédiés à cette cible chez les concurrents. Qu'en a-t-on pensé finalement ?

 

Équipement minimum

La TeraStation 5410DN est livrée avec le minimum syndical en termes de connectique. Nous avons bien l'écran multifonction en façade, le panneau sécurisé sur l'avant pour faire l'équilibre. On devra tout de même se contenter de deux ports USB 3.0 et deux RJ45 1GbE (compatibles LACP). Orientation professionnelle oblige, on oublie ici port HDMI ou autres joyeusetés. L'engin est livré avec quatre disques durs WD Red de 2 à 8To selon les besoins et les racks sont hot-swap. Si l'on déplore l'absence de plus de connectique, on apprécie que l'appareil soit équipé d'un port 10GbE qui autorise des débits importants du moment que votre réseau suit.

 

Le SoC qui équipe la TS 5410DN est une bonne surprise. Épaulé de ses 4 Go de mémoire, il est capable de délivrer des performances intéressantes sur un réseau 1Gbps. La quantité de mémoire par contre n'est pas extensible sachez-le. Chose étonnante, le serveur se  montre bruyant lorsqu'il est éteint, la faute à une alimentation qui siffle et c'est bien stressant !

 
Les performances ?

Nous l'avons vu, sur un réseau classique la TS 5410DN est plutôt bien placée. Elle révèle toutes ses capacités en RAID 5, collant aux NAS (grand public ou non) les plus performants de notre panel. Le réseau 10GbE est un régal à l'usage, doublant la bande passante dans certains cas de figure. Du RAID 1 au RAID 5 en passant par les transferts en iSCSI, le taux de transfert est excellent dans ces conditions. Les transferts en LACP sont par contre assez laborieux sur les gros fichiers, divisant en fait la bande passante en trois. Ça manque de patate sur ce coup-là. Pour ce qui est de la consommation, Buffalo est le plus proche de la vérité ici. La TeraStation 5410DN est donnée pour 85W maximum et nous relèverons 60W au plus fort de la charge que nous lui avons imposé. Par contre au repos, nous le trouvons un peu gourmand avec presque 42W de consommés. Les nuisances sonores sont du même niveau avec un ventilateur bruyant qui tourne rapidement lorsque l'appareil n'est pas sollicité. On relève ainsi 44.5 dB au repos. À plein régime le ventilateur gueule bien et nous mesurons près de 55 dB. Enfin, en ce qui concerne les températures, du fait d'une ventilation tournant rapidement au repos, elle est peu élevée. Sans aucune sollicitation, nous mesurons un petit 24°C. Une fois toute la pêche délivrée, on reste à un très bon niveau, puisqu'on ne dépasse pas les 30°C dans notre cas.

 

ts5410dn conclusion

Le logiciel

Le logiciel de gestion de la TeraStation est austère, semblant être resté figé à une autre époque. Il propose par contre toutes les informations utiles et tous les raccourcis nécessaires à l'administration de votre NAS. Finalement, s'il n'est pas des plus colorés, il se montre très simple à prendre en main et relativement clair. Pas besoin de chichi ici puisque la cible à laquelle il est destiné n'est pas regardante généralement.

 

Accrochez-vous pour le prix !

La TeraStation 5410DN est un produit professionnel, avec un tarif professionnel. On démarre ainsi à 1149€ pour une version dotée de 8To de stockage, pour atteindre 2900€ pour une TS 5410DN dans sa version équipée de 4 disques durs de 8To chacun. Notre modèle et ses 24To de WD Red sont vendus pour la modique somme de 2199€ (avec la voix de Pierre Bellemare) ! Tous les NAS sont accompagnés d'une garantie de 3 ans et d'un service VIP qui vous promet le remplacement de vos disques durs défaillants en 24h. Le NAS est livré avec un peu plus de 1100€ de disque dur, ce qui laisse environ 1100€ pour l'appareil lui-même, sa carte réseau 10GbE et sa garantie VIP.

 

Les offres concurrentes ne sont pas légion. Nous trouvons des modèles équipés de disques durs de capacité moindre chez Westerne Digital par exemple, avec un My Cloud Pro PR4100 à 1300€ équipé d'un Pentium N3710 (limité au RAID 0/1/JBOD) et 16To de disques durs maison, ou du DS916+ chez Synology équipé du même SoC Intel et de quatre WD Red de même capacité pour 1199€, en sachant que le lot de quatre unités de ce volume se négocie autour sous les 700€. Les solutions 10GbE "abordables" se trouveront chez Qnap avec un TS-531X-8G qui propose le même SoC que chez Buffalo, mais cadencé cette fois à 1.4Ghz. L'appareil offre un niveau d'équipement similaire, sans écran, mais 8Go de mémoire extensible, une baie de plus, un système de gestion plus agréable et surtout deux ports 10Gbps pour 700€ environ. Le modèle Buffalo semble alors bien cher face à ces solutions et ce malgré les disques de 6To et la garantie qui va avec.

 

comptoir 3starsUne fois encore ce n'est pas la partie logicielle ou l'équipement des NAS Buffalo qui nous bluffera. La TeraStation que nous venons de tester se montre particulièrement à l'aise dans des tâches courantes sur un réseau classique. Elle est réservée à une clientèle professionnelle capable de s'acquitter des prix demandés et exigeant des garanties et un service après-vente efficace. La présence du port 10GbE fait gonfler la facture certes, mais offre un confort d'utilisation sans égal avec des débits doublés par rapport aux RJ45 1GbE présents. L'agrégat ne fait pas le poids en LACP, alors qu'il permet de sécuriser la connexion sans aucun problème grâce aux autres options disponibles. L'équipement offert couvre le minimum syndical avec la connectique réseau et les deux ports USB 3.0; pas besoin de plus quand on ne cherche que du stockage fiable et sécurisé. Nous avons également un écran de contrôle et des disques durs de bonne qualité livrés avec les TeraStation 5410DN. Les fonctionnalités des TeraStations ne sont pas légion comme chez certains concurrents et se limitent au stockage en ligne ou à différentes solutions de sauvegarde automatisées. Malgré tout, le modèle que nous avons testé n'est pas décevant. Les performances sont au rendez-vous comme nous l'indiquons, la prise en main est simplifiée et il envoie du bois en 10Gbps. C'est pourquoi nous attribuons 3 étoiles à la TS 5410DN de chez Buffalo, performante oui, mais qui pour le tarif annoncé n'offre pas le niveau d'ergonomie et de fonctionnalité de la concurrence.

netgear intel logo sandisk 40 lacie 40 icybox 40

Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition du matériel de test.



Les 7 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !