• Résultats des desures de mébits :

 

 

Disons-le tout de suite, les débits que propose le NAS Buffalo sont très corrects si vous choisissez de configurer vos volumes en RAID 1. La TS 5410D se classe ensuite en première ligne en RAID 5. Ce cas de figure se présente aussi bien lors du transfert des gros fichiers que des petits.

 

L'appareil surclasse logiquement tout le panel une fois le réseau connecté au port 10GbE. Sur le RAID 1, nous observons un gain de bande passante de 45% lors de la phase d'écriture et près de 70% en lecture. Le gain sera de 38% sur l'écriture des petits fichiers et nous n'enregistrerons aucune amélioration significative en lecture. Le RAID 5 toujours plus performant nous donne des résultats d'un autre niveau avec une bande passante presque doublée lors du transfert de gros fichiers. Nous sommes respectivement à +105 et +114% lors des phases d'écriture et de lecture des petits fichiers.

 

Si la TS 5410DN est déjà suffisamment performante sur un réseau 1Gbps, elle devient une bête de course dès que l'on passe sur du 10Gbps. Il s'agit pour le moment du premier modèle compatible que nous testons et il faudra attendre de pouvoir la mesurer face aux modèles concurrents pour apprécier les qualités du NAS Buffalo.

 

 

Si vous utilisez des unités logiques sur votre réseau, le TS 5410DN vous fera profiter d'un taux de transfert intéressant sur l'écriture des gros fichiers. Il sera moins véloce lors des phases d'écriture par contre. La gestion des petits fichiers se fait tout aussi agréablement, quel que soit le sens de transit. Ici encore le passage sur un réseau 10GbE se fait à la vitesse de l'éclair avec des bandes passantes jusqu'à près de cinq fois plus élevées selon le cas de figure.

 

Si le transfert se passe plutôt bien lors des phases de traitement des petits fichiers, l'envoi ou la réception de gros fichiers sera un peu plus laborieux pour ce modèle. Il ne se traîne pas non plus au point de prendre de l'âge en attendant que ça passe, mais il se montre ici moins bon que sur les autres tests.

 

• L'agrégat en pratique

Modèle semi-pro, très bien fourni en connectique, il est possible de sécuriser ses transferts grâce aux deux ports RJ45 1GbE. Mais pas que, puisqu'on peut péter du chrono avec le mode LACP. Voyons comment se comporte le 5140DN :

 

 

Les gains lors d'un passage de transferts en LACP sont anecdotiques sur ce modèle avec une BP cumulée qui ne dépassera jamais les 120Mo/s quel que soit le type de fichiers ou de transfert. N'espérez pas profiter d'un connexion fluide si vous avez plusieurs PC connectés au réseau. Dommage pour un modèle destiné avant tout au marché pro.




Sommaire

Page n°1 : Préambule
Page n°2 : Présentation
Page n°3 : Protocole et comportement en usage
Page n°4 : Les débits en pratique
Page n°5 : Verdict

Les 7 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !