• PERFORMANCES EN REFROIDISSEMENT

Voilà le moment délicat, la mesure des températures en charge. Pour cela, nous mettons à rude épreuve le boîtier testé en utilisant nos processeurs surmontés du Grand Macho. Le GPU ne sera équipé que de l'Accelero S1 Plus pour ce test. Le logiciel OCCT est utilisé en mode "Alimentation" (CPU+GPU) afin de solliciter l'ensemble durant une heure complète. Les températures relevées sur la carte mère, le disque dur, le processeur et la carte graphique sont exprimées en Delta T, c'est à dire en écart par rapport à la température ambiante :

 

 

Du côté des températures, dès les premiers essais, nous constatons que le A500 manque de punch si on le laisse dans sa configuration d'origine. Le flux que créent les deux ventilateurs de façade est coupé par les supports de disques durs placés juste dans l'axe. Si l'on ajoute le volume interne, le brassage ne suffit pas pour offrir de bonnes performances.

 

À 95W, elles sont suffisantes lorsque l'ensemble de la ventilation souffle fort. Notre modèle de test se comporte un peu comme le P600S testé récemment. Le GPU souffre également puisque l'air qui lui est destiné n'arrive pas entièrement. La régulation fait perdre de précieux degrés et la température grimpe fortement sur la carte graphique qui termine de justesse le test.

 

Si vous n'avez pas besoin du stockage côté plateau, il est préférable de retirer complètement les baies HDD. Le gain en température est non négligeable. Nous observons une baisse de 5°C sur le processeur et 10°C sur le GPU, ventilation à fond. Le gain est moindre lorsque l'on régule à nouveau les ventilateurs, mais il est toujours bon à prendre. Nous notons cette fois une baisse de près de 2°C sur le processeur et 7°C sur le GPU.

 

Afin de profiter au mieux du A500, et si vous avez besoin d'espace de stockage, nous vous conseillons de placer les baies plus en hauteur pour ne plus couper le flux d'air.

 

Imagerie thermique au repos [cliquer pour agrandir]Prise de vue en charge [cliquer pour agrandir]

L'infrarouge révèle la montée en température

 

• Et à 140W alors ?

 

 

Avec 140W à dissiper, la température grimpe logiquement ici, d'autant que les premières passes sont réalisées avec les baies de stockage en place. Le delta mesuré est élevé à pleine vitesse et le test ne passera pas lorsque la ventilation est régulée. Une fois les baies de stockage retirées, le gain sur le processeur est d'un peu plus de 4°C ; l'air arrive un peu plus frais dans ce cas. Par contre, cela ne suffit pas à passer le test une fois la ventilation régulée.




Un poil avant ?

Convention MSI : les boîtiers Sekira 500 en alu et RGB

Un peu plus tard ...

Un barebone AM4 au vrai format NUC

Les 2 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !