La rumeur d'une externalisation partielle de la production en 14nm d'Intel vers TSMC avait fait le tour sur la toile récemment. À en croire certaine source, ce serait un fait que le fondeur a bien du mal à satisfaire la demande de produits manufacturés en 14nm, et que la production de "petites" puces telles que le chipset H310 - dont la disponibilité est d'ailleurs déjà bien difficile depuis mai - pourrait être prise en charge par TSMC, tandis que celle notamment des références Xeon pour serveur resterait sous la supervision directe d'Intel. Profitons-en pour se souvenir que la production des SoC SoFIA et des FPGA Stratix d'Intel est déjà réalisée en partenariat avec TSMC.

 

Ainsi, une poignée d'OEM Taïwanais, dont Acer par la voix de son CEO Jason Chen, aurait affirmé que cette soi-disant pénurie du 14nm affecte déjà leurs propres lignes de production. En ce qui nous concerne plus directement, une partie du catalogue grand public de processeur non-K auraient également déjà fait l'objet d'une hausse des prix, avec en sus le retour présumé d'un approvisionnement plus difficile pour l'i7-8700K. Comme un déjà-vu ?

 

jean michel magasin vide

À la recherche d'un 8700K pour son fiston, Jean-Michel n'a rien trouvé... Et comme il ne sait pas qu'AMD aussi existe fait de bons processeurs, pas de PC pour la rentrée !

 

Pour ne rien arranger, Semiaccurate a partagé il y a quelques jours un document confidentiel signé HPE (Hewlett Packard Entreprise) mettant justement l'accent sur la pénurie dont seraient victimes les Xeon Skylake-SP 14nm,  l'auteur du document allant même jusqu'à recommander aux équipes commerciales de guider la clientèle vers les produits Xeon disponibles ou de mettre en avant l'offre de la concurrence telle que la gamme de processeurs EPYC d'AMD ! Sous réserve de véracité de ce document confidentiel fuité, le message parait en tout cas très clair.

Un peu avant, Intel avait aussi reconnu lors de l'annonce des derniers résultats financiers que son plus gros défit pour la seconde moitié de l'année 2018 sera d’être capable de répondre à la demande et de travailler étroitement avec la clientèle et les lignes de productions pour être en mesure de ne pas limiter la croissance de ses clients.

 

Entre-temps, Intel aura naturellement été bombardé de toute part et à raison de questions en rapport avec cette rumeur d'externalisation du 14nm chez TSMC, et voici ce que le fondeur avait à répondre à ce sujet :

 

In response to the stronger than expected demand environnment, we are continuing to invest in Intel's 14nm manufacturing capacity."

 

Oui, c'est hélas magnifiquement vague et ne permet pas vraiment de démêler le vrai du faux. En fait, tout dépend de la manière dont on souhaite interpréter ces quelques lignes. Mais il faut avouer que ce "communiqué" d'Intel ni confirme ni réfute une quelconque externalisation plus sérieuse de son 14nm au profit de TSMC, et se contente ainsi d'annoncer qu'il continuera évidemment d'investir dans sa capacité de production en 14nm afin de faire face à une demande plus forte que prévue.

Quelque part, cette situation serait aussi une des conséquences plus ou moins directes des soucis d'Intel avec le 10nm, la majorité de son catalogue étant désormais dépendant d'une gravure en 14nm, voilà qui n'aidera certainement pas cette transition difficile vers le 10nm. Naturellement, cela nous amènera aussi à envisager bien des difficultés pour la disponibilité (et les tarifs ?) des futurs Core i9000 et du chipset Z390 - qui contrairement au Z370 encore en 22nm sera produit en 14nm à l'image des chipsets lancés en avril.

 

Il serait évidemment largement souhaitable de voir Intel garder sous contrôle la production de la majorité de son catalogue existant et futur, car il n'est pas à écarter qu'une externalisation massive, même partielle, pourrait aussi avoir l'effet indésirable d’accroître le jeu de la loterie à l'achat avec des performances potentiellement différentes entre deux mêmes références l'une produites par TSMC et l'autre par Intel. (Source : Tom's, PCGames)

 

intel logo tsmc inside

?

 Finalement, en dépit de la pénurie dont ferait l'objet le 14nm d'Intel, ce dernier n'aurait pas décidé d'augmenter ses engagements chez TSMC... À voir ! 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 12 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !