• Visual Studio 2019

Pour les amateurs de conception de jeu, l'Unreal Engine est une valeur sûre de par sa licence permissive tant que vous ne faites pas fortune, et les quelques tutoriaux bien fichus afin d'apprendre les bases du développement. Nous testons ici la compilation du code source de la version 4.22 via Visual Studio 2019, une opération à n'exécuter qu'une fois si vous souhaitez utiliser l'UE4, à prendre ici comme un indice de puissance des processeurs dans des tâches de compilation et de développement logiciel lourd, tout en restant sous l'OS de Microsoft.

 visual studio

 

Zen 2 est pour le moins à l'aise avec ce logiciel, puisque les deux inséparables Ryzen 7 proposent à nouveau des gains significatifs par rapport à l'octocœur le plus rapide des bleus. Ce dernier se retrouve même sérieusement talonné par le Ryzen 5 3600X, qui ne laisse aucune chance au Core i7-9700K.

 

 

 

Benchmarks Linux

Acheter un CPU doté de très nombreux cœurs en 2019 est difficilement recommandable pour un usage exclusivement ludique windowsien. Or, dans le domaine de la programmation, nombreux sont les professionnels ou professionnels en devenir à s'aventurer sous l'OS manchot. Nous avons décidé pour cette nouvelle fournée de tests de nous affranchir de la suite de benchmarks de Phoronix, pour passer sur un contrôle à grain plus fin des versions des codes utilisés.

 

En dépit de nombreux patch du noyau Linux, il nous avait été impossible de parvenir au shell utilisateur sur notre première plateforme de test Zen2, et ce avec les 2 cartes mères en notre possession, que ce soit avec notre image de benchmark d'Arch Linux ou avec la dernière version d'Ubuntu ; faute de quoi les tests qui suivent avaient temporairement été réalisés sous Lubuntu 18.04.2 équipé d'un noyau 4.15.0, l'installation des différentes dépendances étant assurée par un chroot sur notre image Arch Linux. Depuis, les derniers AGESA fournis par AMD aux fabricants de cartes mères ont réglé le problème, tous les CPU testés sous Linux le sont à présent dans les mêmes conditions. Dans le cas des tests de compilation, nous avons opté comme compilateur pour la dernière version de GCC, numérotée 9.1, et notre kernel est cette fois-ci un des derniers en date, le 5.2. En outre, pour tous les tests Linux, nous utilisons un nombre de threads égal au nombre de cœurs logiques présents sur la machine. Si, dans la pratique, il peut être plus avantageux de surcharger les cœurs, cela ne s'effectue pas sans contrepartie au niveau de la répétabilité et induit un biais qui favorise les CPU les moins dotés qui limitent l'effet "balançoire" des threads supplémentaires. À noter que nous forçons le gouvernor sur performance afin de s'affranchir des baisses de fréquence en idle, toxiques pour l'exécution de tâches irrégulières.

 

• Compilation GCC 9.1

Pour ceux dont le hobby n'est pas de s'évader dans des mondes virtuels, la programmation est peut-être l'échappatoire. Armés d'un script de test open-source maison, nous testons la compilation de GCC 9.1. Cette mouture datant d'août 2019, difficile de faire plus récent à l'heure actuelle ! La compilation est un exercice ardu pour nos puces, car le flot de contrôle est fortement irrégulier, rendant la tâche des prédicateurs de branchements hasardeuse. Cependant, la multitude de petits fichiers à traiter permet une grande scalabilité de la charge de travail, caractéristique à double tranchant puisque les CPU bleus sont impactés par les colmatages des failles liées à l'exécution spéculative.

 

gcc

 

Malgré la mitigation des failles, le Core i9-9900K parvient à garder l'avantage sur le 2700X, malheureusement pour lui, la concurrence propose à présent des processeurs plus véloces à ce niveau, et le Ryzen 5 3600X parvient à le devancer, ses grand-frères accroissant encore l'avantage des rouges. Plus haut dans la hiérarchie, le Ryzen 3900X prend la première place, y compris face au monstrueux 2990WX !

 

 

 

• Compilation Noyau Linux

Nous continuons dans la compilation avec cette fois le noyau linux en version 5.2. Tous les paramètres sont laissés à leur valeur par défaut par le script de configuration fourni, et le temps reporté comprend la compilation en tant que telle ainsi que les phases de génération de l'image, quant à elles faiblement threadées.

 

complation kernel linux

 

Si les processeurs Zen 2 se comportent comparativement moins bien que dans le test précédent, cela n'empêche pas les deux Ryzen 7 de devancer le Core i9-9900K. Le Ryzen 5 3600X fait de même avec le Core i7-9700K.

 

 

Terminons nos évaluations par les tests ludiques, pages suivantes.




Les 32 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !