• Core i7-8700K / Core i5-8400 / Core i3-8350K

Pour ce test, Intel nous a fourni trois processeurs permettant de se faire une idée relativement précise du comportement de sa nouvelle gamme Coffee Lake pour ordinateur de bureau. Cette dernière est constituée en tout de 6 références : deux i7 à 6 cœurs / 12 threads, deux i5 à 6 cœurs / 6 threads et deux i3 à 4 cœurs / 4 threads. Exit donc les Dual Core (pour le moment tout du moins), mais également les 4 cœurs / 8 threads. Rappelons que les 3 références K, disposent de coefficients libres en montée, comme à l'accoutumée.

 

Gamme Coffee Lake-S [cliquer pour agrandir]

Gamme Coffee Lake-S

 

Les 8700K et 8600K sont facturés respectivement 20 et 15 $ de plus que leurs devanciers, les autres reprenant le tarif des modèles qu'ils remplacent. Intel ne détaille pas les fréquences de ces CPU, tout juste sont connues celles de base et de Turbo Max. mais sans précision quant au nombre de cœurs sollicités pour atteindre cette dernière. On notera que le 8350K dispose de 8 Mo de cache L3, contre 6 au second i3. Les TDP indiqués sont également particulièrement agressifs pour les 6 cœurs, puisque n'évoluant presque pas par rapport aux Quad-core. Soit le 14 nm a grandement progressé, soit les fréquences sont bien plus basses en charge lourde, soit ces valeurs sont tout simplement sous-évaluées.

 

Débutons notre description par le Core i7-8700K. Le format est celui classique des CPU LGA 115x, la face avant de ce dernier laissant une impression de déjà-vu, et pour cause, il s'agit d'une copie conforme d'un Kaby Lake avec les mêmes épaulements au niveau du heatspreader. La face arrière montre de légères différences au niveau des composants CMS soudés au centre, par contre les points de contact reprennent les mêmes nombre (1151) et disposition. Il en est de même pour les détrompeurs, inchangés.

 

Core i7-8700K face avantCore i7-8700K face arrière

Core i7-8700K recto et verso

 

Pour autant, n'allez pas croire qu'il est possible de faire fonctionner ces Coffee Lake sur plateforme Z170/270 : l'installation physique ne pose effectivement aucun souci, par contre la carte mère ne bootera tout simplement pas. Les acquéreurs de ces plateformes apprécieront ! Le Core i5-8400, second processeur reçu pour ce test, reprend bien entendu le même format, seul le marquage permettant de le différencier de son grand frère.

 

Core i5-8400 face avantCore i5-8400 face arrière

Core i5-8400 côté pile et face

 

Pour compléter la famille, Intel nous a fait parvenir tardivement un Core i3-8350K, que nous avons pu inclure à ce dossier. Ce dernier ne diffère en rien de ses deux compères du jour pour la face avant. En le retournant, on constate par contre que les composants soudés au dos reprennent la disposition des processeurs Kaby Lake à 4 cœurs, Intel réutilisant probablement les die de ces derniers pour ses Core i3 Coffee Lake-S. Toutefois, il est toujours impossible de booter sur carte mère Z270 avec ce dernier, ce qui laisse penser qu'Intel bloque cette possibilité et non du fait d'un incompatibilité cette fois !

 

Core i3-8350K face avantCore i3-8350K face arrière

Core i3-8350K face avant et arrière

 

Que nous apprend CPU-Z sur le Core i7-8700K ? Tout d'abord, son TDP est plutôt restreint à 95 W pour un 6 cœurs 12 Threads, sachant que le 7700K (4C/8T) nécessite tout de même 91 W. L'écart est plutôt marginal entre les deux, mais nous y reviendront. Cela explique en tout cas une fréquence de base plus conservatrice, à 3,7 GHz. Le cache L3 progresse logiquement à 12 Mo (2 Mo / core) pour suivre l'inflation du nombre de cœurs.

 

La fréquence maximale en charge pourra atteindre 4,7 GHz via Turbo Boost 2.0, d'après nos observations, cette dernière n'est atteinte que lorsqu'un seul cœur est sollicité. La tension de fonctionnement est, dans ces conditions, légèrement supérieure à celle notée sur le Core i7-7700K (4,5 GHz pour 1 Thread), tout du moins sur la carte d'Asus que nous avons utilisée en premier et qui a servi pour les captures d'écrans de cette page.

 

CPU-Z Core i7-8700K

CPU-Z Core i7-8700K sur 1 cœur

 

En charge complète (12 Threads), la fréquence se limite en pratique à 4,3 GHz avec une tension de fonctionnement en baisse de 0,1 V. Précisons que les 2 cartes mères testées ce jour appliquent des tensions différentes, la carte de Gigabyte fournissant des valeurs inférieures par défaut (-0,1 V quand même), conduisant à un écart d'environ 10 Watts sous POV-Ray.

 

Le cache L3 n'est également pas cadencé à la même vitesse sur la carte d'Asus (jusqu'à 4,4 GHz, la valeur fluctuant jusqu'à 4 GHz selon le nombre de cœurs sollicités) que celle de Gigabyte (3,7 GHz fixe), conduisant à un différentiel de performance (surtout sensible dans le domaine ludique et quelques applications sensibles à la latence mémoire) entre les 2 cartes en faveur de la première. Malheureusement, la carte de Gigabyte nous est arrivée très tardivement du fait de la destruction pendant le transport du premier modèle livré, nous n'avons découvert ce différentiel qu'en phase finale du dossier !

 

Pour finir avec les fréquences du 8700K, ces dernières prennent également des valeurs intermédiaires selon les sollicitations, voici ce que nous avons noté, avec la prudence d'usage sachant la difficulté à ne solliciter qu'un nombre précis de cœurs sous Windows 10 :

 

CPU-Z Core i7-8700K : 2 à 4 cœurs sollicités [cliquer pour agrandir]

Core i7-8700K : fréquences de 2 à 5 cœurs sollicités

 

Nombre de CŒUR SOLlicitésFréquence
1 4,7 GHz
2 4,6 GHz
3 4,5 GHz
4 4,4 GHz
5 4,4 GHz
6 4,3 GHz

 

CPU-Z Core i7-8700K turbo tous coeurs

Core i7-8700K : fréquence tous cœurs sollicités

 

Passons à présent au second CPU du jour, le Core i5-8400. Par rapport à son grand frère, le nombre de cœurs est similaire mais l'hyperthreading est désactivé. Le cache L3 est réduit de son côté à 9 Mo, quant à la fréquence de base, elle chute à un petit 2,8 GHz, du fait d'un TDP ramené à 65 W. La tension de fonctionnement relevée sous CPU-Z étant elle aussi en baisse (et toujours plus élevée sur la carte d'Asus par rapport à celle de Gigabyte). En charge avec un seul cœur actif, la fréquence atteindra tout de même 4 GHz.

 

CPU-Z Core i5-8400

CPU-Z Core i5-8400 sur 1 cœur

 

Comme son grand frère, il dispose de fréquences variables selon le niveau d'activité. Ainsi, dès 2 cœurs actifs, la fréquence se limitera à 3,9 GHz et à partir du cinquième cœur sollicité, elle perdra encore 100 MHz pour se stabiliser à 3,8 GHz (y compris avec 6 cœurs), toujours selon nos observations. Asus applique également un overclocking automatique par défaut de l'Uncore : au lieu des 2,8 GHz (fixe) par défaut retrouvés sur le modèle de Gigabyte, cette valeur fluctue entre 3.7 et 3.5 GHz, conduisant là-aussi à des performances en hausse (plus importante encore que dans le cas du 8700K). 

 

CPU-Z Core i5-8400 : 2 à 4 cœurs actifs CPU-Z Core i5-8400 : 5 à 6 cœurs actifs

Core i5-8400 : fréquence 2 à 4 coeurs actifs (gauche) et 5 à 6 cœurs actifs (droite)

 

Finissons par le Core i3-8350K : il comprend 4 cœurs sans Hyper-threading, à l'image des Core i5 des générations passées. Par contre, le cache L3 passe à 8 Mo alors qu'il se limitait à 6 Mo précédemment, pour cette configuration sans HT (sans overclocking cette fois sur la carte d'Asus). Le TDP est de 91 W sur ce modèle qui fonctionne à 4 GHz, et ce quelque soit le nombre de cœurs sollicités. Ces caractéristiques tendent à confirmer la réutilisation d'un die Kaby Lake 4 cœurs pour ces Core i3 Coffee Lake, cette puce fonctionnant sans souci sur la première version du LGA 1151, il n'y a donc aucune raison légitime justifiant la non compatibilité du 8350K avec une carte mère Z170/270 !

 

CPU-Z Core i3-8350K

CPU-Z Core i3-8350K en charge

 

On précisera que lors de nos mesures, les TDP officiels des Core i5 et i7 Coffee Lake nous ont paru bien peu représentatifs des consommations réelles (ce qui n'est pas le cas du Core i3), tout du moins sur la carte d'Asus survoltant les processeurs. Nous n'avons d'ailleurs noté aucun throttling à l'image des puces plus haut de gamme, pour rester dans l'enveloppe thermique officielle. A l'occasion d'une conférence de pré-lancement organisée par le constructeur, nous lui avons posé la question du pourquoi une telle différence entre TDP officiel et mesuré. Pour seule réponse, des sourires embarrassés, comme si ces derniers découvraient ce point... Ci-dessous, une photo d'un slide projeté durant la conférence d'Asus. Vous noterez la présence d'une seconde valeur pour le TDP du 8700K, à 122 W, et qui correspond, elle, bien plus à la réalité que nous avons mesurée avec la carte fournie...

 

tdp

 

C'est fini pour ces nouveaux CPU LGA 1151, passons pages suivantes aux cartes mères Z370.




Les 90 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !