• Indices applicatifs

Même si le résultat de chaque test est plus important qu'un indice global, ce dernier permet toutefois d'établir une hiérarchie en un coup d’œil. Commençons par le domaine applicatif, c'est-à-dire tous les tests pratiques hormis les jeux. Le règne d'AMD avec Threadripper 1950X n'aura finalement pas duré très longtemps, si l'on ne se concentre que sur l'aspect performance. Les Core i9-7980XE et 7960X devancent de respectivement 7 et 14 % le flagship rouge. Une victoire certes indiscutable, mais loin d'être écrasante pour autant. Face au Core i9-7900X, les nouveaux venus poussent leur avantage à 22 et 29 %, malgré un nombre de cœurs en hausse de 60 et 80 %.

 

Alors bien sûr, le panel applicatif montre ses limites avec certains logiciels peinant à tirer partie d'autant de parallélisme, mais ce n'est pas l'unique cause de ces écarts, somme toute modestes au regard du différentiel de caractéristiques. On pointera du doigt un TDP limité à 165 W, soit moins de 18 % supplémentaires par rapport à un 7900X. En conséquence, les fréquences réellement appliquées lors des tests sont moindres que celles annoncées côté Turbo, limitant ainsi les gains. Intel ne pouvait pas lâcher totalement la bride de ces processeurs, mais un TDP plus généreux aurait sans nul doute été profitable aux performances par défaut.  

 

 

 

• Indices ludiques

Concentrons-nous à présent sur le domaine ludique, qui a son importance vu l'intérêt d'une partie de notre lectorat pour ces activités ! Bien entendu, à l'instar des Threadripper, ce n'est pas la cible première de ce type de processeurs, mais on peut vouloir travailler rapidement sur certaines tâches et jouer par moment ! Le résultat n'est cette fois pas du même acabit, mais les nouveaux venus sont relativement proches de la version 10 cœurs, le TDP s'avérant beaucoup moins limitant dans ces conditions, vu l'absence de jeux sollicitant de nombreux processus en parallèle. L'augmentation du cache L3 (proportionnellement à celui des cœurs), s'avère d'ailleurs profitable pour ces tâches. Le résultat, bien que sans contestation possible inférieur à celui des précédents Broadwell-E, est amplement suffisant pour jouer dans de bonnes conditions.

 

 

 

• Indices GLoBaux

Si l'on s'attarde cette fois sur l'indice global regroupant nos 24 tests pratiques, le trio de tête ne change pas, les écarts restant également à peu près similaires, preuve que l'avantage d'Intel dans le domaine ludique s'est sérieusement érodé avec Skylake-X. Rappelons bien entendu que ce résultat variera largement selon le panel retenu, puisque nous avons arbitrairement retenu le ratio deux tiers / un tiers pour la proportion applications / jeux.

 

 

Passons aux mesures de consommation page suivante.




Les 29 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !