• Indices comparatifs

Même si le résultat de chaque test est plus important et judicieux qu'un indice global, qui par essence ne traduit que le comportement moyen des solutions évaluées ici avec ce panel de jeux (et les scènes retenues parmi ces derniers) masquant ainsi des résultats bien différents selon les situations de test, ce dernier permet toutefois en un coup d’œil d'établir une hiérarchie. Voyons donc comment se comporte la nouvelle venue : nous avons réalisé pour cela un indice comparatif en appliquant une pondération identique pour chaque jeu et exprimé les résultats en attribuant la valeur 100 à la Sapphire RX 590 Nitro+ SE.

 

Pour rappel les Sapphire RX 590 & RTX 2070/2080 FE sont overclockées par défaut. Sur cet indice, la RX 5700 XT s'avère 76% plus rapide que la RX 590, un véritable saut générationnel comme on est en droit de l'attendre lors d'un changement de nœud de gravure, et ce qu'AMD n'avait pas été capable de réaliser en passant au 14 nm, particulièrement en haut de gamme, conduisant à la situation faiblement concurrentielle que nous vivions ces dernières années. Sa petite sœur progresse de 56% par rapport à la même référence, là aussi un gain substantiel bienvenu.

 

Qu'en est-il à présent du rapport de force vis-à-vis de la concurrence, interne comme externe ? La RX 5700 XT devance bel et bien la RTX 2070 FE de 2,6 %, la version SUPER conservant un ascendant de 11%. Mais surtout, elle devance de 7% la RTX 2060 SUPER proposée au même MRSP, depuis le réajustement tarifaire d'AMD. La Vega64 est totalement dépassée (19,6%), de quoi talonner la Radeon VII, plus rapide de seulement 5,5%, son intérêt paraissant à présent bien limité pour les joueurs. La RX 5700 devance de 7,4 % la RTX 2060 à iso MSRP, de quoi finir à nouveau devant les GTX 1080 FE et Vega à 64 CU actifs.

 

 

Isolons à présent les 10 jeux disposant d'une version DX12 ou Vulkan. Est reporté le score le plus élevé de chaque mode au sein de cet indice (c'est-à-dire DX11 ou DX12/Vulkan) et non systématiquement le score de l'API bas niveau, puisqu'il arrive que ce dernier ne soit pas le plus performant, et ce quel que soit le constructeur (même si cela se produit plus souvent du côté vert). Notre échantillon de test évolue au gré des sorties de jeux, on notera que les titres sortis ou mis à jour ces dernières semaines, intègrent pour la plupart une API de bas niveau, avec plus ou moins de réussite. Sans surprise les rouges progressent, la RX 5700 XT poussant à 11% son avantage sur la RTX 2060 SUPER, sa petite sœur ne finissant qu'à 2,3% de cette dernière. À noter que les Navi progressent moins que les Vega, cela s'explique principalement par le fait que les premières citées sont bien plus efficaces que leurs devancières sous DX11, elles ont donc potentiellement moins de gains à attendre en passant sous une API de bas niveau, qui au contraire permet à GCN d'augmenter significativement le taux d'usage de ses unités de calcul.

 

 

Voyons à présent ce que pensent les Benchmarks vedettes de nos cartes.

 

 

• 3DMark Time Spy / Port Royal & Unigine Superposition

Nous utilisons ici le test Time Spy dédié à DX12 dans 3DMark et nous reportons le score global du test. Nous faisons de même avec Port Royal s'appuyant sur DXR cette fois. Nous exécutons également le test Superposition en 1080P Extreme, qui sert de promotion au moteur 3D Unigine 2. 

 

Screen Time Spy [cliquer pour agrandir]

Superposition [cliquer pour agrandir]

 

Quel que soit le benchmark retenu, les RTX "sur-performent" par rapport à notre indice ludique moyen vis-à-vis des Radeon, les nouvelles venues ne faisant pas exception. On notera d'ailleurs qu'elles ont tendance à faire l'inverse sous Unigine, les pilotes demandant peut-être à mûrir encore un peu.

 

 

 

• VRMark

VRMark de son côté, dispose de 3 tests : Orange Room plutôt light, Cyan Room moyennement lourd, mais compatible DX12, enfin Blue Room le plus exigeant au niveau de la charge 3D, mais toujours DX11. Nous utilisons les 2 derniers au travers du benchmark en version 1.3.2020.

 

Screen VRMark [cliquer pour agrandir]

 

Si l'on se fie à VR Mark, les Radeon sont plus à l'aise au niveau de la VR que les cartes vertes, tout du moins que la génération Pascal, en particulier sous DX12. Les progrès sont notables à ce niveau pour Turing par contre. Sous DX11, l'avantage pour les verts sur la scène la plus lourde est notable, Navi n'y changeant rien pour l'heure.

 

 

Passons à l'évolution des fréquences en charge et l'overclocking page suivante.




Les 85 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !