Sonomètre

• Nuisances sonores

Nous laissons le boîtier ouvert et positionnons le sonomètre à 20 cm de la carte graphique, à la même hauteur. Afin de limiter au maximum les nuisances externes aux cartes, nous coupons temporairement pendant la mesure, les ventilateurs du boîtier, du CPU et de l'alimentation (via l'intégration d'un interrupteur sur cette dernière). Nous utilisons un sonomètre Casella Tech CEL-620A1, certifié et calibré pour une plage de mesures comprises entre 20 et 140 dBA.

 

Au repos, les nouvelles venues sont vraiment discrètes, difficile de les distinguer au fond d'un boitier. Elles tranchent d'ailleurs avec les Founders Edition Turing, qui se montrent, pour le moins inutilement, davantage audibles au repos... En charge, c'est tout le contraire, puisque les cartes du caméléon restent mesurées, alors qu'il devient difficile de faire abstraction du niveau sonore émis par les RX 5700. Si elles marquent un progrès indéniable vis-à-vis des Vega de référence, cela reste encore trop bruyant nous concernant. Les futurs customs devraient, on l'espère, régler ce point.

 

 

 

• Températures

Nous utilisons les sondes internes monitorées via GPU-Z en tâche de fond, durant 20 min de charge GPU sévère, pour mesurer la température des processeurs graphiques. Nous laissons ensuite les cartes au repos durant 20 min, avant de relever à nouveau la température des GPU. Les cartes sont installées dans notre boîtier Cooler Master Cosmos II, spacieux et disposant d'une ventilation efficace. Nous reportons systématiquement la température du GPU la plus chaude, s'il y en a plusieurs. Au repos, les cartes coupant leur ventilation atteignent logiquement des valeurs plus élevées, c'est le cas de la Sapphire RX 590. En charge, la température GPU des 2 nouvelles venues reste dans les eaux des cartes utilisant une turbine. Quid des autres composants par contre ?

 

 

 

Caméra thermique

• Imagerie thermique

Pour préciser notre avis quant à l'efficacité thermique du refroidisseur de la RX 5700 XT de référence, rien de mieux qu'une petite séance d'imagerie infrarouge à l'aide de notre caméra thermique Fluke Ti110.

 

Au repos, aucune température alarmante à signaler, en toute logique. En charge, la plaque arrière atteint des températures comprise entre 45 et 60°C,  on peut toutefois noter des valeurs bien plus élevées au niveau du PCB au dos du GPU, avec 85°C. Le retrait de la backplate permet de mesurer le point chaud toujours au dos du GPU, viennent ensuite les puces mémoire au-delà de 77°C et enfin les composants de puissance à 72°C. Une valeur très correcte pour ces derniers, qui s'explique par un flux d'air conséquent (responsable aussi des nuisances sonores).

 

Image thermique de la RX 5700 XT au repos [cliquer pour agrandir]Image thermique de la RX 5700 XT en charge [cliquer pour agrandir]Image thermique de la RX 5700 XT en charge sans plaque arrière [cliquer pour agrandir]

Images thermiques de la Radeon RX 5700 XT (au repos et en charge avec et sans backplate)

 

Passons à la seconde carte du jour, la RX 5700. Là aussi, rien à signaler au repos, puisqu’aucune température alarmante n'est mesurée. En charge, le dos du GPU est à nouveau le point le plus chaud. On notera que les puces mémoires sont également moins chaudes malgré une fréquence identique, probablement du fait d'une convection moindre en provenance du GPU et qui expliquerait la plus grande facilité à monter en fréquence de ces dernières. Enfin, l'étage d'alimentation ne dépasse pas 64°C, là aussi un très bon résultat, du fait des mêmes raisons et d'une consommation moindre.

 

Image thermique de la RX 5700 au repos [cliquer pour agrandir]Image thermique de la RX 5700 en charge [cliquer pour agrandir]

Images thermiques de la Radeon RX 5700 (au repos et en charge)

 

Finissons nos mesures par la consommation des cartes testées.




Les 85 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !