• Polaris 30

AMD indique que la RX 590 est animée par un Polaris 30, mais autant être clair tout de suite, ce dernier n'apporte aucune nouveauté par rapport à ses devanciers, ceux intéressés par l'architecture GCN  4 qu'il utilise, peuvent se tourner vers ce dossier que nous lui avions consacré à l'époque. Polaris 20 n'était "qu'une" version montant davantage en fréquence que Polaris 10, du fait des progrès du procédé de fabrication, il en est de même pour cette 3ème "version". De quoi permettre la commercialisation d'une RX 480 V3, même si AMD ne "saute" pas de centaine pour la nouvelle référence cette fois.

 

Les rouges nous ont confirmé que la taille du die n'avait pas changé, à 232 mm² pour 5,7 milliards de transistors. En fait, seule la performance des transistors diffère, ce qui permet de réduire la consommation à fréquence identique ou atteindre des valeurs plus élevées. C'est ce dernier choix qu'a opéré AMD pour la RX 590, ce qui conduit à augmenter le TDP de la carte à 225 W contre 185 W officiellement pour la RX 580 (170 W pour la RX 480). Ces valeurs sont toutefois modifiables par les constructeurs, afin de s'adapter à la qualité de leur refroidisseur et aller chercher potentiellement plus de performance.   

 

polaris30

 

 

• Sapphire RX 590 Nitro+ Special Edition

Pour ce test, AMD nous a fait parvenir une Sapphire RX 590 Nitro+ SE, sachant qu'aucun design de référence n'a été prévu, plutôt logique pour une carte qui, à l'instar de la RX 580, est une version "overclockée" de la RX 480 originelle. Elle reprend d'ailleurs le design de la 580 Nitro+ SE du constructeur, avec une teinte bleue pour le carénage en plastique de la face avant. Un insert en métal chromé rehausse quelque peu la qualité perçue de l'ensemble.

 

Deux ventilateurs axiaux translucides de 95 mm rétroéclairés par des LED bleues, assurent le flux d'air pour le refroidissement. La carte mesure 26 cm de long pour un kilogramme tout rond. La face arrière est recouverte d'une plaque en aluminium échancrée au dos du GPU et de l'étage d'alimentation. Elle participe d'ailleurs au refroidissement de ce dernier, par le biais d'un insert métallique au niveau des composants de puissance. Enfin, un switch permet de basculer entre les modes gaming ou compute.     

 

Sapphire RX 590 Nitro+ SE face avant [cliquer pour agrandir]Sapphire RX 590 Nitro+ SE face arrière [cliquer pour agrandir]

 

Pour l'alimentation de la belle, Sapphire a prévu un connecteur PCIe à 8 broches flanqué d'un second à 6, de quoi proposer jusqu'à 300 W avec l'apport du PCIe en respectant les préconisations. Une jolie marge par rapport au TDP officiel, qu'il est loin le raté de la RX 480 de référence, avec un seul connecteur à 6 pins conduisant à outrepasser l'intensité tirée du port PCIe en fonctionnement nominal. Deux caloducs, permettant de répartir la chaleur au sein du radiateur, surplombent la tranche de cette carte. Pour être complet, le logo Sapphire est rétroéclairé par des LED multi-couleurs lui aussi, ces dernières étant pilotables via le logiciel maison.

 

Sapphire RX 590 Nitro+ SE vue 3/4 [cliquer pour agrandir]

 

Côté connectiques vidéo, c'est complet avec 2 DisplayPort 1.4, deux HDMI 2.0b et un DVi(-D) pour ceux qui disposeraient d'un moniteur utilisant encore ce format. On notera que le carénage dépasse très largement de l'équerre de fixation, comptez 2,5 cm de plus et même jusqu'à 3 au niveau des caloducs. 

 

connecteurs vidéo

 

Pour le refroidisseur de sa RX 590 Nitro+ SE, Sapphire réutilise celui de sa 580, composé d'une base en cuivre dédiée au GPU, encastrée au sein d'une masse en aluminium surplombée par des ailettes du même matériau, parcourues par 4 caloducs diffusant la chaleur. Les puces mémoires sont en contacts via des pads thermiques avec la base centrale, l'étage d'alimentation dispose de son côté d'une surface de contact dédiée, la liaison étant réalisée par le même biais. 

 

Sapphire RX 590 Nitro+ SE : radiateur [cliquer pour agrandir]

 

Le PCB est lui aussi identique entre 580 et 590 Nitro+. Polaris 30 est compatible pin à pin avec les P10/P20, ce qui permet de limiter les coûts de développement pour les partenaires, pour peu que le design soit adapté à la hausse du TDP annoncé (+40 W). C'est peut-être ce qui explique le nombre réduit de RX 590 disponibles pour l'heure. Toujours est-il que la 580 Nitro+ de Sapphire était prévue pour un TDP proche de 250 W, cela ne pose donc pas de problème pour ce nouveau GPU qui trône au centre,entouré des 8 puces mémoire, l'étage d'alimentation étant situé en bout de carte.

 

Sapphire RX 590 Nitro+ SE : PCB [cliquer pour agrandir]

 

Pour la mémoire, Sapphire s'est tourné vers Micron, avec des puces certifiées pour 8 Gbps. Toutefois, le fabricant applique un overclocking par défaut de ces dernières (+5%). L'étage d'alimentation dédié au GPU comporte 6 phases, nous tâcherons de vérifier lors de nos mesures, si ce dernier s'avère correctement dimensionné pour la consommation de Polaris 30.       

 

Polaris 30 et GDDR 5 Micron [cliquer pour agrandir]Etage d'alimentation GPU [cliquer pour agrandir]

 

Poursuivons la description au travers de GPU-Z, dans sa version 2.14, qui ne semble pas souffrir de difficulté à reporter correctement les caractéristiques de la nouvelle venue, preuve supplémentaire que Polaris 30 est une révision d'Ellesmere (nom de code du GPU). On retrouve donc sans surprise les 36 Compute Units, soit respectivement 2304/144 unités de calculs et de texturing. A cela s'ajoutent 32 ROP, chargées d'écrire en mémoire (8 Go) par le biais d'un bus 256-bit.

 

Côté fréquence, elle bondit à 1560 MHz pour le GPU, AMD définissant la valeur officielle à 1545 MHz pour la RX 590. C'est un gain de pratiquement 300 MHz face à la RX 480, du fait de l'évolution du procédé de fabrication, pas si mal au sein d'un même Node. Pour la mémoire, si officiellement la GDDR5 se contente toujours de 8 Gbps (2 GHz) selon les spécifications d'AMD, Sapphire a poussé cette dernière à 8,4 Gbps.

 

GPU-Z RX 590 Nitro+ SE

Les caractéristiques de la RX 590 de Sapphire

 

Voyons le comportement en pratique de la carte : au repos, le GPU se stabilise à 300 MHz, une valeur traditionnelle pour Polaris. La fréquence mémoire se positionne quant à elle à 400 MHz, alors que couramment, 100 MHz de moins sont la norme (peut-être en lien avec l'overclocking par défaut de cette dernière ?). En charge, on note que la fréquence de 1560 MHz est bien atteinte, par contre, les limites de consommation peuvent conduire à une légère baisse de cette dernière avec les jeux les plus lourds, comme The Witcher III. Rien de bien méchant toutefois, vous retrouverez plus d'information à ce sujet page 16.

 

Fréquences typiques Sapphire RX 590 Nitro+ SE [cliquer pour agrandir]

Fréquences typiques de la Sapphire RX 590 Nitro+ SE : au repos, en charge, throttling

 

C'est tout pour la description de cette RX 590, passons page suivante aux spécifications.




Les 59 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ragots réservés aux QI élevésouverts aux ragoteurs logués