Full Tonga, ou presque !

 

En septembre 2014, AMD lançait Tonga, un GPU utilisant la dernière itération de son architecture GCN, destiné à remplacer le vaillant Tahiti officiant depuis 2 "générations commerciales" (HD 7900 et R9 280). Pourtant, seule la version pro, qui désigne dans la nomenclature du concepteur une puce généralement amputée de quelques unités de calcul et texturing, fut commercialisée au travers de la R9 285. Cette dernière accompagnée d'une légère augmentation de fréquence et d'une variante à 4 Go fut renommée en R9 380 cet été, mais toujours pas trace d'une version "XT" de Tonga. Fin novembre,  AMD mettait un terme à cette attente en dévoilant la R9 380X, utilisant cette fois un GPU complet ou presque... En effet, à l'instar de toutes les autres versions déjà commercialisées, le bus mémoire d'une largeur réelle de 384-bit a été limité à 256-bit dans un souci d'économie. Avec un prix public officiel de 260€, soit en hausse notable par rapport aux R9 380, la nouvelle venue parvient-elle à proposer des prestations en adéquation ? Verdict dans ce dossier avec notre protocole de test largement remanié pour l'occasion.

 

gigabyte R9 380X review





Les 54 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
place à la réflexionouverts aux ragoteurs logués