C'était peut-être prévisible, depuis notre dernier constat de juin, DRAMeXchange a révélé que le tarif de la puce de 1Go de DDR4 2400 a atteint les 3,74$ vendredi dernier, avec des pointes à 4,10$ et un minimum de 3,60$. Sur le papier, cela représente une augmentation de 14,6% sur une semaine ou encore 23% de hausse depuis le 5 juillet ! Ce n'est pas vraiment mieux du côté de la puce de 512Mo DDR4 2133/2400 ni celle de 512Mo DDR3 1600/1866 que nous utilisons habituellement pour nos relevés.

Par exemple, la DDR4 se positionne en ce moment aux alentours des 2,108$ en moyenne, des pics à 2,35$ et 1,95$ au plus bas, à comparer aux 1,878$ notés en juin 2019 ! C'est un peu la même chose pour la DDR3, partant de 1,520$ relevés au cours de cette même période et qui navigue en ce moment entre 1,787$ et 2,15$... Eh oui, les choses ont assez rapidement évolué en très peu de temps, et pas dans le bon sens, alors même que DRAMeXchange anticipait une continuité de la tendance au moins jusqu'à la fin de l'année suivant le ban de Huawei avant le début de l'été.

 

escaliers illusion optique

 Les cours DRAM/NAND, une illusion comme une autre...?

 

Mais bon, entre-temps il s'en est évidemment produit des choses. Tout d'abord, l'affaire et le sort de Huawei sont encore largement en suspend, les grosses entreprises (et clients) américaines se soumettant certes aux directives, mais jouent aussi de leur influence pour tenter de retourner la situation - début juillet l'administration américaine avait d'ailleurs déjà montré des premiers signes encourageants d'un peu plus de souplesse dans cette affaire. Ensuite, les Ryzen 3000 sont arrivés et ont été très bien accueillis par le public, et sans vraiment avoir de réponse crédible d'Intel à l'horizon ni encore de DDR5, il n'est pas à écarter que de nombreux utilisateurs auraient finalement franchi le pas d'une nouvelle machine après une longue période d'attente. Mais les vrais coupables de la hausse sont à chercher encore ailleurs.

 

En Asie, le regain récent de désaccords commerciaux (sur fond d'un passé colonial douloureux) entre le Japon et la Corée pourraient ainsi assez imminemment - sauf résolution - avoir de bien mauvaises conséquences sur les stocks de matières premières des producteurs de mémoire NAND/DRAM coréens comme Samsung et SK Hynix, une bien mauvaise passe pour une industrie asiatique par ailleurs très interdépendante. Toutefois, un analyste estime que les dernières hausses constatées sur le marché sont avant tout une conséquence directe de la coupure de courant majeure dont a été victime le Fab Toshiba/WD à Yokkaichi pour un total de 13 minutes (certainement un record), occasionnant une perte assez sévère de la production trimestrielle de NAND et de DRAM. Bref, il devient assez clair que le marché de la DRAM semble ne plus tant profiter d'un alignement propice des planètes...(Source : KBS, DRAMeXchange)

 

merde putain chiotte les visiteurs

 Alors la DRAM, qu'est-ce qu'elle nous manigance depuis la dernière fois qu'on y avait jeté un œil ? 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 14 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !