Bien que le grand public connaisse Intel majoritairement pour ses processeurs, ce ne sont pas les seuls produits dérivés des semi-conducteurs manufacturés par la firme. Mémoires, FPGA et bientôt GPU sont également des domaines où le fondeur de Santa Claus Clara affirme sa présence, et c’est des seconds dont il est question aujourd’hui : les circuits électroniques reprogrammables, ou Field Programmable Gate Arrays une fois l’acronyme déplié.

 

Alors que les premiers exemplaires d’Ice Lake sortent des usines, le reste est mis en pause le temps de rassurer les investisseurs. Et que fait-on lorsque la nouvelle lithographie prend un retard démesuré ? Hé bien, du recyclage : c’est ainsi que les Stratix 10 DX ont vu le jour : issues de la génération architecturale précédente, ce puces se basent sur du 14 nm mais surtout des nouvelles technologies annexes (HBM2, EMIB) afin de servir au mieux le consommateur.

 

intel stratix 10gx 10m

Merci à WikiChip pour le visuel !

 

Car, en plus de nous sortir un design de die encore jamais vu jusqu’alors, Intel a décidé de le dupliquer — liant pour la première fois deux puces de calculs via son EMIB. Il en résulte un monstre de 10,2 millions d’éléments logiques (les briques de base d’un FPGA) pour 2 x 43,3 milliards de transistors, nommé Stratix 10 GX 10M. Derrière ce nom pas du plus simple se cache un package de 70 mm x 74 mm abritant également 6 912 unités de multiplication (précision 18x19 bits) et pas moins de 48 transcievers Full Duplex affichant 17,4 Gbps en débit maximal théorique point-à-point. Côté mémoire, c’est à de la HBM2 qu’il faut faire confiance, avec 4 stacks supportées au maximal, soit 16 Go, bien que cette information reste à vérifier.

 

Dans cette course à kikalaplugrosse, Intel sort clairement le grand jeu. À voir ce qu’il en est du côté des entreprises, les puces les plus coûteuses étant, même dans la sphère professionnelle, davantage une vitrine technologique qu’une réelle alternative. D’ailleurs, si vous vous demandez à quoi sert le bouzin, la réponse est rapide : de prototypage de circuits logiques dédiés (les fameux ASIC), procédé extrêmement coûteux en surface du FPGA.

 

 Un mastodonte made by Intel : de quoi s'assurer une part de choix dans le domaine ? 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 8 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !