Si vous avez craqué pour un récent Raspberry Pi 4 (avec ou sans ventirad), vous avez dû changer de câble d'alimentation, car le nouveau venu utilise pour la première fois un USB Type-C. Pourtant, l'implémentation utilisée est quelque peu différente des autres : pour relier les pins VCC, le standard requiert une résistance par broche, mais la fondation n'en utilise qu'une seule partagée.

 

Économie de bouts de ficelles ou défaut de stagiaire ? Nul ne le sait, mais ce détail en apparence insignifiant peut avoir des conséquences fâcheuses. En effet, lorsque le câble utilisé est de type e-marked (pour electronically marked, des fils incorporant des composants actifs électroniquement), utilisé notamment chez Apple, ledit câble va croire que le Raspberry est en fait une enceinte pour laquelle le câble ne fournit que le flux sonore, et par conséquent ne délivrera pas de courant - au contraire, il s'attendra à en recevoir, comme par un dock. Plutôt dommage pour un appareil qui se veut libre et facilement compatible. Informée à ce sujet, la fondation s'est étonnée que le problème ne se soit pas manifesté dans leurs bancs de tests, pourtant assez exigeants. Quant à sa résolution, le co-designer Eben Upton annonce que des futures versions patchées devraient voir le jour ; mais en attendant, il faudra que les utilisateurs s'en dépatouillent.

 

Pour cela, pas vraiment le choix : il faut utiliser un câble passif. Notez que la compatibilité est respectée si vous utilisez un ancien chargeur avec un adaptateur, sous réserve que la puissance de 15,3W soit supportée (5,1V / 3A). (Source : TechRepublic via TechSpot)

 

raspberry pi 4b top

 Une résistance d'économisée, mais une compatibilité qui part en fumée... 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 3 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !