Franchement, 2017 aura été une année assez exceptionnelle pour les grosses boites de la high-tech - même pour AMD qui est passé dans le vert - et nous avons souvent eu affaire à des chiffres à faire pâlir d'envie entreprises et pays ! Pour ne pas changer les habitudes, NVIDIA a annoncé dans la foulée de ses concurrents, les résultats pour le troisième trimestre, dont le chiffre d'affaires - toutes activités confondues - s’élève à 2.64 milliards de dollars, une hausse faramineuse de 32% par rapport à l'année dernière. Le revenu net de 838 millions est 55% de celui de 2016, et la marge brute a désormais atteint les 59,5%, soit 0.5 de plus. Pas trop mal, non ?

 

nvidia new

 

Si l'on regarde de plus près, 2.22 milliards proviennent de la vente de GPU, dont 1,56 milliards sont le fruit de la vente de GeForce. Merci Pascal, toujours tenace et plein d’énergie, malgré les années qui passent, et qui prouve avec la Titan Xp Collecto'rs Edition que la mode, ça le connaît encore ! Un exploit a aussi été réalisé du côté des GPU dédié aux data-centers, +109% depuis 2016, soit 501 millions de $ pour cette année, nul doute en partie grâce à l'arrivée de Volta sur ce segment.

Les SoC à base de Tegra - que l'on trouve par exemple sur les Nintendo Switch, NVIDIA Shield etc. - ne sont pas en reste, le revenu issu des ventes a en effet grimpé de 74%, pour atteindre 419 millions. Enfin, au bas du tableau se trouve l'automobile, qui du fait de la jeunesse du segment ne représente qu'une maigre part du revenu, à hauteur de 144 millions (+13%). Il s'agit cependant d'un secteur à l'avenir prometteur, sur lequel NVIDIA s'est fortement engagé, notamment avec sa plateforme Drive PX.

 

nvidia resultat q3 2017

 

Si dans l'ensemble l'avenir de la boite semble radieux, des signes inquiétants se profilent à l'horizon, annonciateurs d’années à venir qui ne seront pas de tout repos. En effet, beaucoup de mouvement en cette fin d'année n'ont pas du faire grand plaisir à NVIDIA, tel que la concentration d'acteurs à l'image de Marvell/Cavium et Broadcom/Qualcomm, ou encore le rapprochement loin d’être innocent entre AMD et Intel, autant par l'association Coffee-Lake/VEGA, que par l'apparent transfert de Raja.

Si NVIDIA a pu apprécier une longueur d'avance dans bien des domaines - particulièrement professionnels, comme l'IA, le Machine Learning, etc. - depuis un petit moment, au final tout le monde veut sa part du gâteau - même la Chine - et il n'est pas surprenant de voir la concurrence se repositionner dans l'optique d'une rude bataille. Mais on ne se fait de soucis pour personne, l'année 2018 va sûrement aussi sévèrement chiffrer !

 NVIDIA balance ses chiffres du trimestre, et sans surprise, tout va pour le mieux jusqu'ici !  

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 5 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
prévention anti troll, loguez-vous !ouverts aux ragoteurs logués

 

Test • GeFORCE GTX 1070 Ti

Tueuse de VEGA ?   En mai 2016, NVIDIA lançait son architecture Pascal destinée aux joueurs via un premier GPU, alias GP104. Deux cartes graphiques furent c...

 

Test • RADEON RX VEGA 56

Un VEGA 10 plus pertinent ?   Après avoir laissé NVIDIA seul maître du segment haut de gamme pendant près de 15 mois, AMD a enfin lancé mi-août son nouv...

 

Test • Intel Z370 / Core i7-8700K / i5-8400 / i3-8350K

Coffee Lake, l'anti Ryzen d'Intel ?   Durant les années 2000 et consécutivement à l'échec de Netburst, Intel a mis en place la stratégie du Tick Tock, co...