• Intel Core i9-9900T

Pour concevoir ce processeur, Intel s'appuie en toute logique sur son dernier die à 8 cœurs, usité sur la série 9 mainstream du fondeur. Pour rappel, l'architecture est toujours Skylake, lancée (génération 6) il y a plus de 3 ans maintenant. Nous en sommes donc à la quatrième itération d'une seule et même architecture CPU, puisque Kaby Lake n'a apporté qu'une légère retouche de l'IGP, Coffee Lake un élargissement (2 cœurs de plus) et son Refresh fait de même (et une mitigation hardware de quelques failles). Compte-tenu des problèmes d'Intel avec son node 10 nm, il s'agit donc toujours d'une puce gravée en 14 nm, même si le ++ rappelle les progrès de ce dernier depuis 2015. A l'image du Core i9-9900K, la version T utilise un die totalement activé (8 cœurs / 16 threads).

 

die t [cliquer pour agrandir]

Le die de Coffee Lake Refresh avec ses 8 cœurs

 

La neuvième génération ne bouleverse pas l'aspect visuel des puces, les initiés remarqueront toutefois une modification de la forme du heat-spreader. Il ressemble davantage à celui de Skylake que ceux de Kaby Lake et Coffee Lake, ces derniers voyant des épaulements en haut et en bas. Par rapport au premier cité, on notera toutefois une échancrure dans la partie inférieure. La face arrière est de son côté identique pour les points de contacts (en toute logique), mais diffère au niveau des CMS.

 

Core i9-9900T face avantCore i9-9900T face arrière

Core i9-9900T recto et verso

 

Que nous apprend CPU-Z sur ce Core i9 un peu spécial de la plateforme LGA 1151 ? Pas de surprise ici, 8 cœurs pour 16 threads gérés en parallèle. Les autres caractéristiques sont conformes à ce qui est annoncé, notamment un cache L3 de 16 Mo. Passons aux fréquences à présent :

 

CPU-Z Core i9-9900T [cliquer pour agrandir]

CPU-Z Core i9-9900T (de gauche à droite : au repos, en charge sur 1 cœur puis tous cœurs)

 

Au repos, le CPU se stabilise à 800 MHz avec une tension de fonctionnement lue par CPU-Z à 0,6 V. En charge légère (1 cœur sollicité), le maximum mesurable est de 4,4 GHz via HWinfo, nous n'avons toutefois pas réussi à capturer cette fréquence avec CPU-Z, nous contentant de 4,3 GHz pour un peu moins de 1.1 V. Lorsque la charge se fait  plus lourde, la fréquence est réduite jusqu'à 3.6 GHz pour un peu moins d'1 V, si tant est que le TDP maximal autorisé n'est pas atteint. Nous avons relevé via HWinfo les fréquences reportées dans le tableau suivant, en fonction du taux de sollicitation des cœurs.

 

NOMBRE DE COEURS SOLLICITÉSFRÉQUENCE CPU (GHZ)
1 4.4
2 4.3
3 4.2
4 4.1
5 4.0
6 3.9
7 3.8
8 3.6

 

Il s'agit toutefois du scénario le plus favorable, lorsque le CPU outrepasse son TDP, ce qui arrive (très) souvent pour un CPU comme le Core i9-9900T, la fréquence peut alors chuter encore bien davantage, comme nous allons le voir plus bas.

 

Rappelons avant cela qu'Intel détermine 2 limites de puissance pour ses CPU. La première, PL1 (Power Limit 1), correspond au TDP défini pour le CPU, en l’occurrence 35 W ici. La seconde (PL2) est une valeur plus élevée qui est variable selon les conditions de fonctionnement (qualité du refroidisseur etc.). En général, elle est 25% plus élevée que PL1, mais cette valeur peut-être ajustée par le fabricant de carte mère / portable (ou manuellement) à la hausse comme à la baisse. Lors d'une forte sollicitation CPU, PL2 s'applique tout d'abord à ce dernier. La durée durant laquelle cette dernière est conservée (si la charge se prolonge) est nommée TAU. Intel préconise entre une et 8 secondes, mais là-aussi, le fabricant peut choisir d'outrepasser cette valeur (s'il a doté son PC portable d'un refroidisseur efficace par exemple). Elle est aussi exposée par certains fabricants de carte mère, et donc parfois paramétrable manuellement. Une fois cette limite de temps atteinte, et si la charge se poursuit, le CPU utilise alors PL1 comme limite de puissance.

 

A présent que ce fonctionnement a été clarifié, voyons en pratique ce qu'il en est pour le Core i9-9900T. Sans surprise, la limite de consommation s'avère très rapidement limitante pour un 8 cœurs / 16 threads, conduisant à baisse drastique des fréquences pour s'y conformer. Ainsi, lorsqu'une charge sévère est maintenue, le Core i9-9900T se retrouve rapidement à 2,8 GHz. Toutefois, ce n'est pas le minimum que nous ayons relevé, puisque la sollicitation des unités AVX2 a pour conséquence de faire encore chuter la fréquence qui se stabilise à 2,4 GHz. Ainsi, selon le type de tâches à exécuter, le Core i9-9900T pourra s'avérer très limité au niveau de ses fréquences, même si ces dernières sont systématiquement restées au-dessus de la valeur de base durant nos tests, fixée à 2,1 GHz. Notons que le TDP peut également être ajusté à 25 W, ce qui conduit à une fréquence de base officielle à 1,6 GHz. Dans un boitier très exigu avec un refroidisseur peu performant, cette limite de consommation pourra permettre de se conformer aux conditions d'usage.

 

CPU-Z Core i9-9900T : PL1, PL2 & AVX [cliquer pour agrandir]

CPU-Z Core i7-9900T (pleine charge en PL1 sans et avec AVX (à droite)

 

Voilà c'est terminé pour ce CPU, jetons un coup d’œil page suivante au protocole de test.




Les 11 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !