Si le Surface Laptop sauce AMD est une réalité, ce n'est - de loin - pas le seul modèle à avoir été dévoilé par la firme : les tablettes Surface toukourt ont également eu droit à leur mise à jour, avec l'apparition d'un nouveau modèle rempli de surprises : la Surface Pro X.

 

microsoft surface pro 7

Rien de transcendant sur le design

 

Commençons avec la Surface Pro 7. Avec ses 12,3 pouces, le 2-en-1 affiche un minimum très chiche de 4 Go de LPDDR4X pour 128 Go de SSD, ces chiffres grimpant jusqu'à 16 Go et 1 To pour la version la plus haut de gamme - mais cela n'est pas vraiment une surprise. Ce que nous attendions avec impatience, c'est bien la partie CPU : et pour le coup, nous sommes bien servis : entre un i3-1005G1, un i51035G4 et un i7-1065G7, le consommateur aura le choix dans une gamme relativement complète (pour le segment !) d'APU Ice Lake à partie graphique Gen11 : l'occasion rêvée de voir ce que les bousins ont dans le ventre. Niveau autonomie, la firme communique sur 10,5 h en "utilisation typique" ; espérons que les courants de fuites liés au 10 nm ne soient pas à l'origine d'une consommation accrue... Pour le reste, hé bien nous avons à faire à une mise à jour du modèle précédent : écran PixelSense 2736 x 1824 px, un USB-C et un USB-A (encore une fois, point de norme affichée, mais nous serions étonnés de voir respectivement autre chose que du 3.1 Gen2 et du 3.1 Gen1), un lecteur microSD, un jack, de quoi connecter la Type Cover... et c'est tout ! Enfin, rajoutez tout de même le WiFi 6 et la dent bleue 5.0, plutôt indispensable sur ce type de produit.

 

Pour s'en procurer une, il faudra par contre attendre le 22 octobre et débourser un minimum de 899 €, l'addition pouvant grimper à 2 499 € pour la version la plus testicouillue.

 

 
Le second modèle est encore plus intrigant. En effet, outre le fatras de caractéristiques habituelles - sortez la grille de Bingo, c'est un écran 13" 2880 x 1920 px secondé par 8 à 16 Go de LPDDR4X, du stockage SSD entre 128 et 512 Go, du WiFi 5, du Bluethooth 5.0, 2 USB-C, un port Surface Connect, un port SIM (modem Snapdragon X24 LTE inclu) et... pas de lecteur SD - c'est bel et bien le SoC qui se démarque. Issu d'un partenariat avec Qualcomm, le Microsoft SQ1 embarqué est une version améliorée des Snapdragons, censé pouvoir tenir 13 h d'autonomie. La partie graphique est quant à elle confiée à un Adreno 685, également estampillé Microsoft SQ1. Et pour ce qui est du plus technique, peu d'informations sont disponibles : la cadence du CPU serait 3,0 GHz, 8 cœurs au design personnalisé, un accélérateur de machine learning en sus, et la puissance crête du GPU serait de 1,8 TFLOPS... soit plus que les iGPU Ice Lake.
 
microsoft surface familly 2019
Pas facile de reconnaître la Pro X parmi ses sœurs, qui est ici complètement sur la gauche
 
Avec un poids de 774 g seulement, il y a fort à parier que la belle s'arrache, enfin, à compter du 5 novembre et si vous êtes prêt à débourser les 1 149 € minimums, voire les 1 999 € de la déclinaison la plus luxueuse. Avis aux amateurs !
 

 Mais ce n'est pas tout, car un modèle ARM est également de retour, et le CPU est labelé Microsoft ! 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 3 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !