CES oblige, les annonces fleurissent et vu la morosité du segment ces derniers jours, on ne va pas s'en plaindre. Après un lancement timide du Barracuda SSD pas franchement affolant en juillet dernier, la gamme s'élargit enfin en ce début 2019. Place à la série 510 dans les gammes Barracuda et FireCuda avec toujours du Phison aux commandes, mais c'est cette fois-ci c'est l'itération E12, dévoilé en juillet dernier, embarquant toutes les facéties dignes d'un bon NVMe dernier cri : interface PCIe 3.0 x4, protocole NVMe 1.3, 8 canaux NAND aptes à gérer 8To de capacité, gravure 28nm et des débits de l'ordre de 3000 Mo/s / 600K IOPS. Côté NAND, c'est fort logiquement de la Toshiba TLC 3D 64 couches qu'on retrouve, un mariage de marque des plus fréquents compte tenu de la proximité de développement des deux entités.

 

seagate firecuda 510 m 2

 

Qu'est-ce qui différencie les deux unités du coup ? Bizarrement les capacités, allant de 256Go à 2To, d'où découlent les performances -aléatoires, mais surtout séquentielles- puisque moins de puces NAND peuvent travailler de concert. Gamme qui se voit du coup accolée d'un sublime label gaming marketé aux oignons comme il se doit... Peut-être de quoi perdre les clients puisque le marque FiceCuda était jusqu'alors dédiée aux hybrides SSHD. On notera un peu moins d'overprovisionning sur les BarraCuda qui abaissent leur endurance à 0,3 DWPD contre un très respectable 0,5 pour les FireCuda. Pas de tarif encore dévoilé, mais une dispo pour le mois de mars.

 

que mettre ici ?
bah, un truc.
Hop, voilà : truc. classe.
BarraCuda 510FireCuda 510
256Go512Go1To2To
Format M.2 2280 SS M.2 2280 DS
Contrôlé par Phison PS2012-E12
NANDisé avec Toshiba TLC 3D 64 couches
Lecture SEQ/ ALEA 3400 Mo/s / 340K IOPS 3400 Mo/s / 620K IOPS
Ecriture SEQ/ ALEA 2100 Mo/s / 500K IOPS 3150Mo/s / 600K IOPS
Endurance + garantie 140To / 0.3 DWPD
5 ans
280To / 0.3 DWPD
5 ans
912To / 0.5 DWPD
5 ans
1825 To / 0.5 DWPD
5 ans

 

 

seagate barracuda 510 m 2

 

Des pages officielles pour une fois avec des infos dedans : BarraCuda 510 / FireCuda 510

 

 

Troisième larron côté stockage interne annoncé ce jour, l'IronWolf 110. Là pour le coup, pas de changement dans la gamme qui reste dédiée aux NAS / DAS. Oui, un SSD conçu pour du stockage froid et/ou distant, un signe qui ne trompe quant à  l'avenir imminent du stockage flash VS magnétique. Avec des capacités allant de 240Go à 3,84To (miam !), cette série surprend par ses caractéristiques toutes droites venues du vieux monde avec la terminologie DuraWrite qui vous rappellera sans doute les fameux contrôleurs... Sandforce ! Technologie rachetée en 2014 qui était restée des plus discrètes jusque là, en tout cas côté grand public.

On vous laisse le bonheur de consulter les specs techniques que vous pourrez trouver plus bas : NAND TLC, débits SATA classiques et énergétiquement peu gourmands. On notera bien sur un DWPD passé à une valeur de 1, et une garantie de toujours 5 années, avec deux ans de Rescue service en prime. Mais toujours pas de prix, qui sera là aussi fondamental au succès des bestioles, d'autant que cet IronWolf se frotte à des références de classe entreprise.

 

MAJ 08/01 : les tarifs, plutôt bien calibrés, ont été communiqués pour ces disques :

IronWolf SSD 240Go - 99,90€
IronWolf SSD 480Go - 154,80€
IronWolf SSD 960Go - 294,90€
IronWolf SSD 1920Go - 489,90€
IronWolf SSD 3840Go - 979,90€

 

seagate ironwolf 110 ssd

 

C'est donc par ici → que vous pourrez consulter les specs des IronWolf 110

 Seagate semble (enfin) décidé à prendre de la place sur le marché des SSD, et profite du CES pour introduire 3 nouvelles références. 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 2 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !