Fondée en février 2008 et lancée le 1er août de la même année, la plateforme de distribution de jeux dématérialisés opérée par l'éditeur CD Projekt est largement réputée pour son catalogue libre de tout DRM. La philosophie de la plateforme établit que l'acheteur d'un jeu blindé d'un ou plusieurs DRM n'en devient jamais vraiment le propriétaire et comporte ainsi une certaine dépendance de l'acheteur vis-à-vis du fournisseur du DRM.

 

Par exemple, il est déjà arrivé par le passé de se retrouver avec d'anciens titres soudainement injouables tout simplement parce que le fournisseur en question a cessé d'exister, arrêté le support et donc les mises à jour du DRM, ou tout simplement désactivé la vérification en ligne du DRM sur ses serveurs, ce qui est d'autant plus un comble pour les jeux solos. Certains diront aussi que cela justifie le recours au piratage, et d'autres que ce n'est toujours pas un motif suffisant pour porter atteinte au fruit du travail d'un studio; deux écoles et un débat probablement sans fin, mais comme avec toute conviction il vaut en général mieux s'en tenir à sa propre conscience et ne pas systématiquement sortir le bazooka à tout bout de champ. 

L'autre problème des DRM, c'est qu'ils deviennent aussi de plus en plus complexes (et par conséquent coûteux) au fil des générations et des bras de fer avec les pirates sans toutefois rarement être capables d’empêcher indéfiniment le piratage d'un titre donné, mais cela contribue aussi parfois assez inévitablement dans un premier temps à des jeux bien plus gourmands en ressources qu'ils ne devraient l’être...

 

gog fck drm initiative logo

 

Ainsi, la FCK DRM Initiative de GOG est là pour expliquer aux joueurs pourquoi il est important d’être bien informé à propos des DRM et donc d'acheter chez GOG et de leurs conséquences. Le site fckdrm.com n'y va d'ailleurs pas par quatre chemins :

 

Because there is a killswitch built into your games. Sure, DRM might not affect you right now, but corporations hold the key and they'll only let you in as long as you can repeatedly prove ownership. As long as you're connected to the internet. As long as their DRM works without fault. As long [as] they're still around. So should the burden of proof be on you?  Do you place your trust in someone who doesn't trust you ?

 

Bref, grosso modo un DRM est considéré comme un killswitch silencieux implanté dans votre jeu capable de remettre en question à tout moment votre propriété d'un titre. Évidemment, il est difficile de ne pas y avoir une opération de promotion de la plateforme GOG, on s'en doute que c'est d'ailleurs au moins en partie l'objectif de cette initiative, et pourquoi pas ? Mais les DRM existent aussi ailleurs, le site dédié à FCK DRM met donc également en avant les plateformes de ventes sans DRM d'autres marchés dématérialisés tels que celui du livre numérique et l'achat de musique en ligne, en plus des sites d'association à but non lucratif opposés aux DRM dont EFF.org et Defective By Design.org. Finalement, la bataille relancée de plus belle ? 

 

gog logo officiel

 Déjà bien engagé contre les DRM, GOG intensifie la bataille avec son initiative FCK DRM. La chasse aux DRM est ouverte, partout ! 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 38 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !