Coup dur pour le projet de cryptomonnaie initié par Facebook ! La Libra Association - l'entité individuelle fondée avec la participation de 30 grandes entreprises et basée en Suisse, à Genève - a perdu son premier membre et pas n'importe lequel ! Le géant américain du paiement en ligne, PayPal, a annoncé qu'il renoncera désormais à toute participation ultérieure au sein du groupe pour se concentrer plutôt sur ses propres affaires.

Pour faire passer la pilule auprès de la Libra Association, PayPal a tout de même précisé que la compagnie continuera d'appuyer les aspirations du groupe et n'a pas écarté pas la possibilité d'une nouvelle collaboration à l'avenir. Grosso modo, l'équivalent d'un "Bonne chance, mais on se barre. Par contre, si jamais ça marche on reviendra sûrement" si l'on retire la langue de bois !

 

En face, la Libra Association a réagi publiquement en expliquant qu'elle est parfaitement consciente des nombreux obstacles à franchir dans son projet de "reconfiguration" du système financier, et - en paraphrasant - qu'il est donc préférable que les frileux le fassent savoir de suite et prennent la porte s'ils ne sont pas prêts à s'engager. De son côté, Facebook se serait refusé à tout commentaire pour le moment.

 

The type of change that will reconfigure the financial system to be tilted towards people, not the institutions serving them, will be hard. Commitment to that mission is more important to us than anything else. We’re better off knowing about this lack of commitment now, rather than later." - Libra Association.

 

Certains diront que c'était prévisible. Un peu plus tôt, un journal américain avait déjà rapporté que Visa et Mastercard seraient également en train de reconsidérer leur participation au projet Libra, pour la simple et bonne raison qu'ils ne souhaiteraient pas attirer davantage l'attention des autorités de régulation. Il faut se souvenir que l'initiative de Facebook n'a pas été très bien accueillie ni aux États-Unis où quelques membres du Congrès ont exigé sa suspension ni en Europe, qui a rappelé sa forte opposition au projet Libra durant une des dernières conférences de l'OCDE. En Suisse, le pays d'accueil de Libra, l'autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA) a déjà clarifié de nombreuses conditions à respecter.

 

Bref, nombreux sont ceux souhaitant mettre des bâtons dans les roues ou le nez dans les affaires de la Libra Association, et visiblement cette pression a déjà porté ses fruits avec une première "victime" - à voir si le départ de PayPal pourrait en motiver d'autres...La monnaie virtuelle Libra est planifiée par Facebook pour un lancement en juin 2020, mais le bruit court déjà que la compagnie pourrait repousser la date face aux défis de réglementation. (Source)

 

titanic coule libra paypal cdh

 Nouveau revers inattendu pour la monnaie virtuelle de Facebook avec le départ de PayPal de la Libra Association.  

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 6 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !