En rouge et noiiiiiiiiiir....

Le rétroéclairage complet sur toute l'étendue du layout n'est personnalisable que sur son intensité, selon 3 niveaux et un quatrième mode pulse conférant un effet de fondu in/out en cycle continu, genre respiration. À part sur la barre espace, s'agissant du rétroéclairage standard proposé par Cherry, peu de surprise là encore : il est efficace et forcément uniforme puisque chaque touche à sa propre LED, même si le premier niveau semble être anecdotique tellement il est faible. Dommage qu'on ne puisse pas personnaliser un layout où seulement certaines touches restent allumées, cela aurait donné un plus non négligeable au KB-460.

 

le rétroéclairage du KB-460 [cliquer pour agrandir]

La vue de +/-80° en journée, le rétroéclairage est juste comme il faut.

le rétroéclairage du KB-460, quelques touches à oilp [cliquer pour agrandir]

Les switch MX red sont ici dans leur version éclairée.

 

Func n'a pris aucun risque pour le choix des switchs, et a opté pour les MX red étant les plus répandus et surtout les plus vendus. De type linéaires, les red nécessitent une pression de 45g pour batifoler sur les 4mm de détente conduisant à leur activation, sans clic, mais n'en restent pas moins bruyants. La frappe est dynamique, précise, et requiert une pression légère; bref du MX red. Si vous préférez les interrupteurs tactiles comme les MX brown, il faudra s'orienter vers un autre modèle proposant ce type de switch, Func n'excluant pas de sortir d'autre déclinaisons, sans que ce soit à l'ordre du jour Le N-key rollover vient compléter ce tableau, permettant ainsi d'activer les 105 touches du clavier à la fois si le coeur (et les mains, surtout) vous en dit. Tiens, et si on le démontait ?

 

le KB-460 à poil [cliquer pour agrandir]

Une belle plaque rouge pour renforcer l'effet de rétroéclairage (cliquez pour agrandir)

larrière du PCB du KB-460 [cliquer pour agrandir]

Avec ces points de soudure, il faudra être motivé pour défaire un switch de son emplacement (cliquez pour agrandiiiir)

 

Une fois à oilp, on comprend un peu mieux l'embonpoint du KB-460 : une plage en ferraille rouge vient en effet recouvrir la quasi-totalité du PCB. L'intérêt est uniquement visuel, puisqu'il renforce le rétroéclairage en réverbérant la lumière des LEDs des switch via un fond rouge qui rend la couleur encore plus contrastée, offrant une sorte de sillon lumineux sous les touches; effet assez réussi du reste.

L'agencement est clair, simple et précis ; l'assemblage de deux capots mix de clipssage plastique et de visserie est solide, confirmant la bonne impression de solidité de l'ensemble. Voilà voilà, vous vouliez parler du temps ? Non parce que le vent, la pluie, la grêle, ça saoule là, on aimerait bien revoir les beaux jours revenir quand même... Ah, on a oublié de parler du logiciel. Ok et bien, parlons-en.

 

déclanchez le Roger Troutman

Grace à ce KB-460, déclanchez la puissance du Func

 

Le software : clair et simpliste

La partie logicielle est un peu à l'image du clavier dans son ensemble : ça présente bien, et ça fait le boulot, mais pas trop non plus. Vu la configuration du clavier, son installation est totalement falcutative. Elle sera néanmoins nécessaire pour jouer de la macro et réassigner les touches du clavier à votre convenance, jusqu'à 10 par profil (au nombre de 5) et uniquement en mode Func activé, rappelez-vous nous l'avions évoqué au début de l'article. En mode normal, point de tout ça.

 

linterface du software du KB-460 [cliquer pour agrandir]lenregistrement des macros [cliquer pour agrandir]

Macrotez qu'il disaient !

 

Vous pourrez ainsi assigner à une touche des fonctions basique (copier, coller,...), l'exécution d'une application ou d'un script, ou donc une macro commande que vous aurez pris le soin d'enregistrer au préalable, ces dernières gérant la temporisation comme vous pouvez le voir sur le deuxième screen ci-dessus. Le software ne propose par contre aucun OSD, du coup vous n'aurez aucun rappel visuel sur quel profil est en cours d'utilisation, ou encore le niveau du volume sonore, pas plus que vous n'aurez une automatisation de sélection de profil en fonction du binaire exécuté.

 

Conclusionnotite non ambigüe

comptoir 4 étoilesSimple, bien fini, ce KB-460 prend les standards quelque peu minimalistes et les met en exergue dans un clavier mécanique qui fera son boulot, sans en faire plus. On aurait aimé voir une molette pour la gestion du son, bien plus pratique qu'un combo de touches de fonction pas franchement pratique en pleine action, ou encore un hub à la norme USB 3.0 à l'heure où cette norme est enfin normalisée. Clone du MK-85 de Qpad (sans la partie son) et visant clairement les Cooler Master Quickfire TK, le clavier Func a vocation à s'inscrire dans l'offre "premier prix" sur le marché des claviers mécaniques rétroéclairés, avec une volonté de proposer régulièrement le KB-460 sous la barre des 80€, malgré un MSRP de 99,90€ ce qui de facto le place effectivement en tête d'offre sur ce choix de claviers élitistes. C'est clairement son point fort, au-delà de la très bonne finition de l'ensemble, et ce sera sans aucun doute son cheval de bataille !



Les 12 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !