• Et en WQHD, on en est où ?

On prend les mêmes et on recommence. On applique quasiment les mêmes réglages qu'en 1080p à nos cartes, après tout cette puissance doit servir à améliorer les visuels et c'est surtout du côté de l'anti-aliasing que nous avons tiré fort, se passant la plupart du temps du FXAA pour des MSAA et autres TSSAA autrement plus gourmands, mais qualitativement plus efficaces.

 

 

On est exactement dans le même cas de figure qu'en 1080p. Les jeux qui ne géraient pas le Crossfire en 1920x1080 ne le gèrent toujours pas (en toute logique hein !) et les jeux touchés par le stuttering ne se sont pas guéris par magie, même si du fait d'un framerate plus bas, on a l'impression qu'ils sont moins marqués. Mais il est bien présent sur les 9 jeux cités et c'est franchement désagréable.

Niveau perfs 3D, on a peu ou prou un CF de RX 480 qui se retrouve tantôt devant la GTX 1070, tantôt derrière, mais en moyenne on peut voir que ces deux solutions font jeu égal côté performances brutes. Pour ce qui est du confort à l'usage, il n'y a pas photo avec la solidité des performances d'une carte monoGPU et de l'absence totale de stuttering (sans parler de la consommation ni des nuisances sonores ou températures, un four pour un boitier moyennement ventilé !).

 

Le scaling moyen est de 51,7%, la montée en charge GPU est en toute logique favorable aux solutions multi-GPU.




Sommaire

Page n°1 : Préambule
Page n°2 : Protocole et configurations
Page n°3 : 1920x1080 : le 4x4
Page n°4 : 2560x1440 : la F1
Page n°5 : Facteurs d'influence : RAM et plateforme
Page n°6 : Le mot de la faim

Les 54 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
zone limitée - permis de ragotage requisouverts aux ragoteurs logués