• verdict

Fractal Design Define S2 blanc et noir [cliquer pour agrandir]Il est temps d'en finir avec le Define S2, qui nous laisse une impression amère, encore une fois. Et pour répondre à la question que l'on se pose dès l'introduction, non le Define S n'est pas redéfini. La mouture 2018 conserve tout l'esprit du modèle initial en reprenant un châssis déjà existant ! Explications :

 

"Nouveau" look et prestations

Vous le sentez le petit pic qui arrive avec ce nouveau entre guillemets ? Oui, c'est là qu'on ne va pas être gentil. Fractal Design s'endort un peu sur ses acquis. En renouvellant sa référence, la marque scandinave ne prend aucun risque, pourtant elle sait le faire, preuve en est avec le Meshify et sa façade qui sort des sentiers battus de Fractal Design (même s'il partage son châssis avec un autre modèle de la marque !). Ici, on se contente de nous servir un boîtier à peine modifié. La façade change à peine, l'intérieur aussi. On est presque dans le Define R6 ! Et le design générale qui ne change pas depuis le Define R4 que nous avions testé en 2012, en passant par le Define R5 en 2014, ou encore les Define Nano S et Define C en 2016 et plus récemment le Define R6. Et nous ne parlons que des modèles que nous avons eus entre les mains. La marque abuse de son design historique et pourtant l'arrivée d'un modèle de chez Fractal Design est toujours très attendue comme le montre le plébiscite des lecteurs lorsqu'un dossier parait.

 

Pourtant, une fois qu'il est passé entre nos mains, nous comprenons pourquoi on les aime ! C'est propre, c'est sacrément propre un Fractal Design. Le Define S2 confirme cette impression. Malgré tout ce qu'on a pu dire, son look reste contemporain. La marque sait le faire durer, même si elle ne se foule pas trop. L'intérieur garde tous les avantages de la référence passée, en offrant la modernité d'un agencement compartimenté. On salue le soin porté au rangement sorti d'usine. Le câblage, les accessoires, les protections des éléments fragiles, tout est pensé pour montrer que l'engin prend du galon.

 

Au niveau des prestations, le Define S2 propose toujours un traitement antibruit assez efficace sur les zones les plus exposées. 2018 oblige, il arbore en plus un panneau en verre trempé qui pousse au narcissisme. Le support de pompe de watercooling reste de la partie ici pour se démarquer du R6 dont il reprend le nouveau châssis. L'intérieur compartimenté promet de bonnes performances également, mais ne sacrifie pas la place et la capacité d'intégration du modèle tout compact qu'il est en apparence. Nous retrouvons ensuite les nouveaux supports de stockage pour vos gros disques durs, dont l'efficacité sera mise à rude épreuve si vous intégrez un disque dur déjà âgé. La marque n'oublie pas de nous offrir un câble d'extension d'alimentation pour les unités de stockage que vous installerez dans ces nouveaux supports. Enfin, on peut encore ajouter en modernité modifiant l'intérieur grâce au Flex VRC-25 qui mettra votre GPU à la verticale. La connectique externe prend aussi du galon. Le front panel n'est autre que le Connect D1 en option lors du lancement du Define R6. Vous trouverez aux côtés des USB 2.0 et 3.0 un connecteur USB Type-C 3.1 Gen2 qui offrira des débits de fou et une compatibilité avec les nouvelles normes VR si ce support vous tente. Nous n'oublions pas les trois Dynamic X2 de 140 mm déjà en place, couplé à un hub qui régulera le tout et les filtres à poussière qui protégeront votre intérieur.

 

Les performances comme sur l'autre !

fractal design define S2Nous sommes en droit d'être exigeants sur ce modèle ambivalent qui se veut performant tout en étant capable de contenir les bruits générés par sa ventilation ou ceux des éléments installés à l'intérieur. En ce qui concerne les nuisances sonores, la soufflerie est très efficace. Malgré l'utilisation de trois gros moulins, le Define S2 est peu bruyant à fond, même carrément discret si l'on régule comme il faut ses ventilateurs. Pourtant, lorsque la configuration ronronne, le boîtier confiné amplifie le bruit, donnant l'impression de résonner. C'est très perceptible lorsque l'ensemble des éléments est au maximum de sa vitesse. Nous l'avions signalé sur le Define R6, c'est toujours le cas ici. La régulation corrige le tir et l'effet disparaît. Le boîtier fait ensuite ce qu'on lui demande en modérant la dispersion du bruit, mais il le fait un peu moins bien que le R6.

 

Les températures, elles, sont bonnes dans tous les cas de figure que nous imposons aux modèles testés, ou presque. On remarquera une forte montée de chaleur sur la carte graphique lorsque le boîtier est régulé. L'impact se ressent ensuite sur le processeur et logiquement sur les autres éléments de notre configuration de test. Si l'on tient compte de la volonté de proposer un modèle pouvant maîtriser le bruit, l'on peut dire que le Define S2 est efficace dans son domaine de compétence. Il faudra donc privilégier la régulation automatique via le Hub et votre carte mère pour obtenir un bon équilibre entre bruit généré et températures.

 

Le tarif grimpe !

Oui, le prix d'un Define S2 sera beaucoup plus élevé que celui du S à sa sortie. On parle d'une soixantaine d'euros en trois ans. Pour sa défense, le Define S2 offrira une meilleure finition, un équipement encore plus complet, un panneau en verre trempé à fixation rapide et surtout un front panel digne de 2018... mais pas de RGB. Ceci n'est pas plus mal direz-vous. Alors, la facture sera peut-être salée, mais vous en aurez pour vos 159.99€ du moment que l'installation d'un GPU vertical n'est pas une priorité. Sinon il faudra allonger 30€ de plus.

 

comptoir 4starsNous avions envie de le détester ce modèle. Le design n'évolue que très peu, la marque recycle et recycle encore ses châssis. On voit immédiatement ce qui est repris du Define R6 sur ce modèle : l'extérieur tout juste retouché, l'intérieur à peine modifier et les dimensions identiques en tous points. Malgré cela, il est satisfaisant de voir le soin apporté par la marque pour offrir à ses clients un boîtier propre et bien fichu. Certes, elle rentabilise ses créations par le réemploi, elles s'astreint cependant à livrer un  modèle à la finition exemplaire, protégé et sobre juste ce qu'il faut. Son équipement et son agencement modernes le remettent au goût avec l'adoption du verre trempé, d'un compartiment interne et de l'USB Type-C 3.1 Gen2 sur le front panel. Le montage, bien que rustique, est d'une simplicité extrême et les capacités d'intégration du châssis permettront toutes les folies. Les performances sont bonnes tant au niveau du bruit qu'il génère que des températures mesurées. La résonance encore une fois présente à fond peut gâcher la fête par contre. Affiché à 160€, le Define S2 se veut clairement haut de gamme et le pari est réussi. Se pose maintenant l'intérêt de craquer pour ce modèle plutôt que pour le Define R6 équipé, lui, d'une baie externe de 5.25" ? La réponse sera dans votre envie ou non de créer un système à base de watercooling, de disposer dans une machine de travail pouvant ingurgiter beaucoup de stockage ou une machine gaming par exemple. Le budget aussi pourquoi pas si l'USB-C ne vous intéresse pas. Vous l'aurez compris, nous avons malgré tout ça apprécié la compagnie de ce modèle, c'est pourquoi, à l'issue de notre test, nous attribuons quatre étoiles au Fractal Design Define S2 qui perdra son placard complet à cause de cet effet "caisson" toujours présent.

 


corsair 40 noctua_40 intel_40.png Seasonic asus_40

Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition du matériel de test.

 

 



Les 17 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !