Après plusieurs annonces et en espérant qu'il fasse honneur à son prédécesseur, Assassin's Creed Odyssey est arrivé dans nos contrées pour nous faire découvrir une partie de la Grèce antique. Une des nouveautés du titre est la possibilité d'incarner un personnage masculin ou un personnage féminin, en tant que héros ou héroïne. Entre autres "nouveautés", on trouve dans ce jeu un côté RPG plus prononcé que dans Origins, et des combats plus techniques. Et côté technique, justement ? Le moteur AnvilNext évolue-t-il pour le plus grand plaisir de nos yeux et de nos cartes graphiques ?

 

 

 

Pour répondre à cette question, on fait chauffer la GTX 1070 et le Ryzen 1800X... et on lance le jeu pour régler les petites options qui vont bien. L'outil de benchmark intégré au jeu fera l'affaire pour notre test vidéo, et nous choisirons donc les presets Ultra, High (Élevé) et Low (Faible) pour tenter de mettre en évidence les subtilités graphiques et autres variations de framerate. Un constat s'impose, ça "consomme" tel Pascal un lendemain de cuite (il ne s'arrête jamais le bougre), et si vous voulez comparer avec son prédécesseur, notre Comptoiroscope d'Assassin's Creed Origins est toujours là pour vous servir.

 

 Après Origins, voyons ce que Assassin's Creed Odyssey a dans le bide. Graphismes et framerate au rendez-vous. 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 7 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !