Certes, ce n'est pas vraiment un record de capacité sur un SSD (tout court), Samsung avait déjà gratifié le marché pro par exemple d'un SSD SAS de 15,36To en 2016, suivi d'un SSD SAS 32To en 2018. Mais c'était alors un disque au format 2,5" pour le moins épais et limité aux 12 Gbps d'une interface SAS peu commune aux SSD. En ce moment, c'est le protocole NVMe qui profite de toute l'attention des constructeurs et sur ce segment-là, le SSD NF1 NVMe 8To de Samsung est une bien belle bête ! Tout d'abord, il s'agit du SSD NVMe avec la plus grosse capacité faisant usage du nouveau format NGSFF (abrégé aussi en NF1) ou Next-generation Small Form Factor, qui devrait par ailleurs être standardisé d'ici octobre par le JEDEC en tant que successeur du M.2. En taille, ce format affiche 30,5 x 110 x 4,38mm contre 22 x 110 x 3,88mm pour un SSD M.2 traditionnel, soit une capacité potentiellement entre 2 à 4 fois plus importante selon la NAND utilisée.

 

samsung ssd nf1 nvme 8to 1

 

Évidemment, la surface disponible ne fait pas tout. Le nouveau SSD exploite ainsi un total de 16 stacks de 512Go de NAND signée Samsung, chaque assemblage étant constitué de 16 couches de V-NAND 3-bit 256Gb. D'où une densité relativement impressionnante et une capacité deux fois supérieure à celle offerte par les SSD NVMe M.2 traditionnellement utilisés dans les milieux professionnels. Samsung s'attend à ce que celui-ci puisse remplacer très rapidement les SSD NVMe conventionnels en autorisant jusqu'à 576 To de capacité de stockage sur les racks serveur 2U les plus récents. Enfin, les 8To de V-NAND seront assisté par la présence de 12Go de DRAM LPDDR4.

Et en perfs, que ce que ça pousse alors ? Le contrôleur tout neuf du SSD NF1 fait évidemment usage du protocole NVMe 1.3 et de l'interface PCIe 4.0, il atteindrait les 3100 Mo/s en lecture et 2000 Mo/s en écriture. Pas le plus rapide du marché, mais bien rapide tout de même ! Idem pour les IOPS qui affichent respectivement 500 000 en lecture aléatoire et 50 000 en écriture. Samsung a aussi prévu à ce que son SSD puisse se faire récrire complètement 1,3 fois par jour (DWPD), soit la garantie de pouvoir y travailler 8To de données 1,3 fois par jour sur une durée de 3 ans (la période de garantie du SSD). Finalement, une version encore plus dense devrait voir le jour durant 2H18 en faisant alors usage de V-NAND 3-bit 512Gb. 

 

samsung ssd nf1 nvme 8to 2

 

En attendant d’éventuelles déclinaisons grand public (mais probablement pas de sitôt), on ne sait pas encore combien celui-ci coûtera aux professionnels. Mais comme il s'agit d'un produit optimisé et conçu pour les data-centers next-gen et les serveurs des entreprises, on imagine qu'il en est de même pour son prix de vente ! À titre de comparaison, Intel propose depuis février son SSD DC P4510 8To à base de NAND 3D TLC 64-couches. Ses performances théoriques sont supérieures à celles de Samsung, sa garantie s'étale sur 5 ans et il affiche un tarif aux alentours des 5000$. Contrairement au SSD NF1 de Samsung, il est néanmoins au format U.2 plus classique. Malgré tout, la compétition promet d’être rude ! (Source)

 Les SSD NVMe continuent leur bonhomme de chemin, en évoluant cette fois-ci vers le format NGSFF ou NF1 permettant une densité et une capacité de stockage inégalée sur un espace relativement réduit. Et c'est Samsung qui dégaine en premier ! 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 12 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !