Ah, Microsoft, toujours là où on ne l'attend pas ! Si les sources de DOS ont été libérées dans un but de conservation historique il y a désormais cinq ans, voici qu'un autre produit - un peu plus actuel - vient d'ouvrir son code. Remballez votre espoir, ça n'est pas la suite Office, mais la calculatrice intégrée à Windows 10.

 

Quel est l'intérêt du bouzin ? Tout simplement de montrer un exemple jouet d'application C++ publiée sur le Microsoft Store, contenant des éléments d'intégration avec le Fluent Design amorcés par les dernières mises à jour de l'OS numéroté 10. Et qui dit Microsoft Store dit UWP, enveloppe nécessaire pour la publication des app sur ledit magasin, qui a du mal à se frayer un chemin parmi la flopée d'installeurs x86 hérités. De plus, Microsoft souhaite récolter de nouvelles idées d'amélioration de son logiciel suite à l'ouverture de ses sources, une attention en apparence louable... Mais on se méfie tout de même.

 

Au moins est-on sûr que nos calculs rénaux ne servent pas de porte dérobée à la Raymonde pour espionner notre vie privée (pratique malheureusement courante sur certaines application Android peu recommandables) ! Bien que la visée de cette annonce soit purement à but d'exemplarité du code (et quand c'est Microsoft qui donne l'exemple, rions tous un bon coup), on peut toujours se prendre à rêver d'une libération de composants plus en profondeur, histoire d'avoir un peu plus de connaissances sur ce que le noyau peut bien fabriquer à 50% d'utilisation d'une machine fraîchement installée. L'espoir fait vivre, n'est-ce pas ? (Source : NotebookCheck)

 

microsoft love linux

Un petit câlin libre pour la Raymonde ?

 

 Envie d'un peu plus de libre dans l'OS à la fenêtre ? Ça n'est pas encore pour tout de suite... 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 17 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !