Si certains doutent de l'efficacité des antivirus de nos jours, la solution proposée de base par la Raymonde s'étant améliorée au fil du temps, cela ne remplacera jamais un utilisateur prudent, un malware étant vite arrivé.

 

Aujourd'hui c'est TSMC qui en fait les frais : d'après DigiTimes, les outils informatiques de production des fonderies de la firme ont été infectés par un virus le 3 août, menace désormais sous contrôle, un antidote ayant été annoncé. Officiellement cette dernière n'est pas lancée par un hacker ciblant explicitement TSMC. Selon le fondeur, le degré d'impact dépend du site de production, certaines fonderies étant déjà revenues à leur rythme de production normal, quand d'autres devront patienter encore une journée.

 

tsmc

 

Si quelques jours de production ne semblent pas un énorme manque à gagner pour l'entreprise, cela reste à pondérer par les quelques quinzaines de millions de wafers produits par an. Les pertes sont tout de même estimées à 3% des revenus du troisième trimestre à cause de cet incident, dommage ! Si des virus avaient déjà été contractés auparavant dans la boite, il s'agit de la première fois que la production est mise à mal. Gageons que suite à cela, des mesures de sécurités soient prises pour éviter toute rechute.

 Prendre des virus, cela n'arrive pas qu'à Mme Michu ; et c'est à TSMC d'en faire les frais ! 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 14 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !