Les vents continuent à souffler simultanément du chaud et du froid sur le front bleu, d'un côté d'excellents résultats financiers et la quasi garantie de retrouver la première place sur le podium du semi-conducteur en 2019, de l'autre un approvisionnement qui continue à gêner bien du monde et pour lequel Intel s'est une nouvelle fois excusé publiquement, mais aussi un lancement de Cascade Lake X (vous pouvez retrouver là-bas notre test face aux Threadripper) assez mal accueilli par certains testeurs, notamment à cause du timing souhaité par le fondeur un peu en dernière minute et du fait qu'il s'agit évidemment d'une énième réédition sans aucune envergure de la même recette en 14 nm, et dont les tarifs soudainement réduits de 50 % ne font que renforcer les ressentiments.

 

Ainsi, en attendant qu'Intel se démêle les pattes et produise une vraie contre-offensive, le fondeur doit se contenter de subterfuges marketing pour sauver la face (ou pas), tout en encaissant les coups de son concurrent, mais aussi de partenaires mécontents. Cela fait un peu plus d'un an que le fondeur patauge dans son propre merdier, au grand dam des constructeurs partenaires tels que Dell, et ce dernier vient justement d'annoncer que la pénurie de CPU s'est en fin de compte encore aggravée - en dépit de l'augmentation de 25 % de la production chez Intel - et a obligé une révision à la baisse des prévisions de ventes de PC commerciaux et haut de gamme pour le dernier trimestre de l'année !

 

Intel CPU shortages have worsened quarter-over-quarter the shortages are now impacting our commercial PC and premium consumer PC Q4 forecasted shipments.” - Jeffrey Clarke, COO, Dell. 

 

Une fois de plus, il peut paraître surprenant d'entendre que la demande en processeurs Intel reste toujours encore supérieure à la production que le fondeur est en mesure d'assurer, alors qu'il faut désormais pourtant aussi compter avec une offre Zen 2 franchement attractive à bien des égards, mais les habitudes, les contrats et les partenariats en place sur les marchés ne vont pas pour autant être chamboulés aussi facilement du jour au lendemain.

 

Toutefois, si ce n'est pas forcement le même donne pour tous les OEM, Dell se lamente surtout d'une croissance moins importante que prévue pour le quatrième trimestre, tandis que le chiffre d'affaires de sa division PC a tout de même augmenté de 5% entre Q3 2018 et Q3 2019. Plus précisément, l'OEM a enregistré au dernier trimestre une hausse de 9% de la vente de PC commerciaux et 6% côté machines mainstream. La compagnie a également réalisé un bénéfice net de 552 millions de dollars, à comparer avec la perte de 895 millions l'année dernière.

Malgré tout, Dell reste prudent pour la suite et l'année 2020 (année fiscale 2021), et se garde bien de partager son opinion sur l'évolution de la situation chez le fondeur, mais promet de suivre la chose de très près et d'ajuster ses prévisions en conséquence... En l'occurrence, celle pour l'ensemble de l'année fiscale en cours est passée de 92,7 - 94,2 milliards de dollars à 91,5 - 92,2 milliards. (Source : Anandtech, Reuters)

 

dell logo new

 Snif, Dell aussi annonce encore souffrir de la difficulté à obtenir suffisamment de processeurs du fondeur de Santa Clara, et pourrait ne pas voir ses chiffres croître comme prévu...  

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 19 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !