Don Woligroski d'AMD a nettement plus la banane que Raja Koduri en ce moment. Celui qui est en charge des processeurs, et plus particulièrement leur marketing, se satisfait des ventes de Ryzen qui ont obligé le concurrent à sortir de sa routine comme il aime à le rappeler comme ce fut le cas lors de la PAX West. Il a d'ailleurs tenu à dire qu'AMD était, avec son architecture, de retour et que ça ne sera pas un phénomène éphémère, il compte bien durer et améliorer les défauts de son Ryzen.

 

Pour commencer, il y va un peu fort avec cette phrase :

 

I’ve said this before and I think it holds true. Zen, Ryzen, was the worst case scenario. It was a brand new architecture on a brand new node. So the worst case scenario we could’ve possibly had, and it’s pretty good. You can get to over 4.GHz

 

A vrai dire, il joue avec la ligne jaune quant à la fréquence, et même si tout fut nouveau avec Ryzen et la plateforme, la ligne directrice donnée par Jim Keller avait peu de risques d'être foireuse. Dire que Ryzen était le pire cas pour un scénario, c'est taquin. Toutefois il a rappelé que ses ingénieurs bossaient sur Ryzen 2, et que l'IPC faisait partie des axes d'amélioration attendus. On imagine également que le gros du chantier tiendra en deux mots : Data Fabric.

 

Pour ceux qui roupillaient, c'est le pont qui unit deux CCX, et comme tous les échanges se font via le Data Fabric à partir du contrôleur mémoire, on en arrive au second point : ce contrôleur mémoire doit se montrer plus souple et doit bouffer tous les types de RAM sans exception. Avec Ryzen ce fut quand même un dilemme auquel AMD fut confronté. Seule la DDR4 2666 était supporté via deux barrettes single rank, mais les fréquences supérieures apportent un gros lot d'améliorations de performances, tant et si bien qu'AMD (qui avait communiqué sur ce point initialement) a mis au point l'AGESA 1.0.0.6 pour tenter de dompter ce contrôleur et le rendre plus souple. Peut-être un point d'amélioration pour Ryzen + ?

 

Autre axe de travail : la fréquence. Si Don aime parler des 4 GHz, qui ne sont au final tenus sur tous les coeurs via OC que de manière très aléatoire, il est clair que Ryzen s'est aussi trouvé en retrait face à Kaby Lake ou Skylake avant lui à cause de fréquences trop basses, celles du genre qu'Intel octroie à ses Core i3 ou son Pentium G4560. Il faut qu'AMD quiche aussi sur ce secteur, avec du 4.5 GHz sur les processeurs les plus prestigieux du catalogue. Ca tombe bien ça semble au programme des ingénieurs.

 

We’re definitely working on improving, our engineers [are] really smart guys and things are looking better as we go along. I can’t talk to specifics on IPC but that’s an area of focus. We’ve got clock speed headroom to take advantage of and we’ve got tweaks to make sure performance for each clock is better. I’m really looking forward to it…

 

Tout ça pour dire qu'AMD bosse bien sur la suite, une roadmap de mars indiquait Ryzen + en fin d'année 2017, et Ryzen 2 en 7nm pour 2018/2019. C'est pas fini, c'est passionnant cette affaire sur les CPU, il faudrait que le RTG puisse en dire autant avec Vega...

 

amd ryzen

 Ryzen 2 (à peine) abordé par AMD, mais ça bosse dessus ! 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 29 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !

 

Test • GeFORCE GTX 1070 Ti

Tueuse de VEGA ?   En mai 2016, NVIDIA lançait son architecture Pascal destinée aux joueurs via un premier GPU, alias GP104. Deux cartes graphiques furent c...

 

Test • RADEON RX VEGA 56

Un VEGA 10 plus pertinent ?   Après avoir laissé NVIDIA seul maître du segment haut de gamme pendant près de 15 mois, AMD a enfin lancé mi-août son nouv...

 

Test • Intel Z370 / Core i7-8700K / i5-8400 / i3-8350K

Coffee Lake, l'anti Ryzen d'Intel ?   Durant les années 2000 et consécutivement à l'échec de Netburst, Intel a mis en place la stratégie du Tick Tock, co...