Cette semaine se déroulait l'Intel Developper Conference, réunion annuelle d'Intel qui présente ses nouveautés (ou l'absence de nouveautés dans son domaine), et AMD a trouvé de bon ton de rappeler qu'elle avait des projets côté processeurs en tenant un événement parlant de Zen au même moment.

 

Les plus fervents défenseurs des rouges se sont alors jetés sur les informations transmises pour une nouvelle fois espérer un retour d'AMD tel un phoenix renaissant de ses cendres, mais il faut malgré tout rester mesurés en l'absence de tests officiels multipliés sur une vaste panoplie de logiciels. Avec Jim Keller aux commandes, il y a de quoi escompter un vrai gain sur ces processeurs et en s'intéressant factuellement à ce qui est aujourd'hui dévoilé par AMD, on sent que la firme a compris l'expérience Bulldozer et qu'elle semble décidée à la laisser derrière elle. Petit tour en image sur la présentation graphique de Zen.

 

Performances ! [cliquer pour agrandir]Débit ! [cliquer pour agrandir]

Encore plus de débit ! [cliquer pour agrandir]Efficience ! [cliquer pour agrandir]

 

Comparé à Excavator, Zen serait capable de gérer 75% plus d'instructions grâce à une optimisation du scheduler, AMD (enfin Jim) ayant travaillé pour améliorer le nombre d'IPC (le nombre d'instructions par cycle d'horloge) de la puce, tout en améliorant les débits grâce à l'association de cache L1 à faible latence (un pour des instructions de 64ko et un pour des données de 32ko), avec cache L2 unifié (512ko par coeur) et cache L3 qui monte à 8Mo (1Mo par coeur). Le cache L1i et L1 (instructions et data) sont séparés, ce qui joue sur la bande passante interne du CPU. 75% d'instructions en plus sur le scheduler, une bande passante entre le cache et les coeurs qui est annoncée comme multipliée par cinq, amélioration de la prédiction de branchement avec un cache supplémentaire Micro-op, tout pour dresser un joli tableau qui s'améliore encore grâce à l'annonce suivante.

 

SMT bonjour ! [cliquer pour agrandir]

 

AMD s'offre avec Zen du Simultaneous Multi-Threading (ou SMT), technologie utilisée par Intel depuis 2002 sous le nom d'HyperThreading. Le constructeur signe la mort non regrettée de l'architecture en modules et chaque coeur physique peut donc ici exécuter plusieurs threads. Cela offrirait d'après AMD une augmentation de 40% de l'IPC (toujours par rapport à Excavator). Le tout est bien évidemment présenté sur la base de la tant attendue puce Summit Ridge et de son chipset AM4, qui sera le premier à être compatible avec de la DDR4 chez AMD, mais aussi celle qui apporte la compatibilité SATA Express, NVMe et USB 3.1. Soit de quoi faire oublier cette brave plateforme AM3+ sans regret, et qui est abandonnée depuis de si longues années, exception faite de quelques constructeurs de cartes mères qui lui apportent par des bricolages du M.2, du SATA Express ou encore de l'USB 3.1.

 

amd zen summit ridge pres

 

Une présentation AMD ne pouvant pas se terminer sans un tacle (de bon aloi) fait à la concurrence, un échantillon d'ingénierie de la puce Summit Ridge (à 8 coeurs et 16 threads) a été confronté à son homologue Core i7 Broadwell-E chez Intel alias le 6900K (8 coeurs et 16 threads pour lui également), les deux cadencés à 3GHz. Résultat des courses, la puce d'AMD se retrouve légèrement devant dans le benchmark choisi (Blender 3D). Pas de quoi sortir les trompettes et tambours, mais au moins de quoi faire trembler le géant Intel qui se repose joyeusement sur ses lauriers depuis plusieurs années. AMD a assuré que certaines puces seraient cadencées au-delà de 3GHz, sans donner de fréquence maximale. C'est un sujet sur lequel Intel pourrait toutefois encore avoir de l'avance, grâce à son expérience de la gravure 14nm, puisque le géant usine ses puces lui même et que cette maîtrise de la technologie pourrait lui permettre d'aller chercher quelques Hz en plus, si tant est que l'architecture ne soit pas limitante.

 

A l'aune de ces révélations (qui ne le sont pour l'instant que sur papier, rappelons-le), que peut-on penser de Zen ? Il semblerait qu'AMD puisse enfin combler l'écart qui existait jusque là entre ses puces et celles d'Intel, tout du moins dans la gamme actuelle du géant bleu. On aurait alors en 2017 un vrai choix entre deux plateformes concurrentes, avec des produits plus ou moins similaires. Les effets de la puce se font déjà voir chez Intel, certaines rumeurs laissant penser qu'à la suite de Kaby Lake (sur laquelle Intel optimise le 14nm), le géant pourrait se bouger les miches et faire grimper les performances du côté de Canon Lake et Coffee Lake. Mais là, on retourne sur du spéculatif et la vraie information à retenir de tout cela est qu'AMD semblerait bien de retour dans la course, ce qui peut être une excellente nouvelle si les promesses sont tenues. Toutefois, vu les habitudes de communication relativement catastrophiques de la firme, il est difficile d'en avoir la certitude pour l'instant. Keller a-t-il fait le miracle tant attendu ?

Sur le comptoir, au même sujet

  
  
  
  
  

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 63 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !

 

Récap • Choisir sa mobale Z170

La DDR4 grand public ?   La puce Skylake d'Intel est arrivée et pour l'accompagner le chipset Z170. Le géant bleu aimant bien changer de socket, le LGA 1151 obligera à pa...

 

Test • ASUS Maximus VIII Impact

Fracture de la rétine   Après l'ASRock Fatal1ty Z170 Gaming-ITX/ac, c'est de nouveau une carte mère au format mini-ITX à laquelle nous avons fait passer l'épreuve de no...

 

Expérience • Bloomfield bon pour la casse ?

Votre i7 920 est-il encore valeureux ?   Lancé par Intel fin 2008 pour inaugurer l'architecture Nehalem, Bloomfield a connu une grosse popularité pour plein de raisons. Le...