En dépit d'un développement timide, l'internet des objets ou IoT pour les plus hypes anglophiles continue d'attirer les esprits, en témoigne ce nouvel article de recherche en provenance du MIT et publié dans la prestigieuse revue Nature.

 

De nos jours, un des principaux problèmes des appareils portables est leur autonomie : si un smartphone peut tenir une poignée de jours sans chargeur en fonction du modèle et de votre utilisation, les bouzins plus petits tels les montres et autres bracelets peuvent devenir très gourmands dès lors que leur écran reste allumé. Pour pallier en partie ce souci, une équipe de chercheur a bossé sur des rectennas, des antennes permettant de capter les ondes électromagnétiques du Wifi pour les transformer en courant continu et ainsi alimenter un (tout petit) appareil.

 

Car oui, ne comptez pas rouler en Wifi avec une voiture autonome : sur une énergie typique de quelques 150 µW, le petit appareil permet d'en extraire 40 µW, ce qui représente un rendement de 27% : pas si mal que ça comparé par exemple aux panneaux solaires dont le rendement moyen se situe vers les 14%. Pour parvenir à ce chiffre (qui peut monter jusque 40% selon la présence plus ou moins grande d'ondes), un nouveau rectifieur de courant chargé de convertir l'alternatif des ondes en continu à du être mis au point, à base de disulfure de molybdène.

 

Au niveau des applications, ce bidule pourrait être utilisé - outre l'IoT - pour des applications médicales, dans lesquelles de lithium représente un danger pour le patient, car très toxique en cas de fuite. Reste à voir le coût du bidule ! (Source : MIT News)

 

mit wifi energie

 Réussir à convertir l'énergie transportée par les ondes WiFi en courant continu pour nos bidules, voici le dernier sujet de recherches d'employés du MIT. 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 7 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !