Si le cap est maintenu, le semblant de séisme provoqué par l'interdiction aux compagnies US de commercer avec Huawei devrait logiquement se faire ressentir d'un côté comme de l'autre, pour certains analystes c'est d'ailleurs l'équivalent économique d'un coup dans ses propres roubignoles des USA, qui au passage risque aussi d'aggraver une image de partenaire économique toujours plus instable aux yeux des dirigeants des compagnies et pays de par le monde. De plus, il n'est pas non plus assuré que le manque à gagner provoqué par l'exclusion de Huawei sera systématiquement comblé par un potentiel regain d'activité de ses concurrents sur les marchés impactés par cette décision. Enfin, n'oublions pas qu'il s'agit d'un affrontement économique autant que technologique entre deux grandes puissances.

 

Sans chercher à partir aussi loin dans les tréfonds mystérieux cette affaire avec sa boule de cristal entre les griffes, Goldman Sachs - l'un des autres faiseurs de la pluie et du beau temps - en bon patriote a compilé une liste de futurs ex-fournisseurs américains de Huawei afin de mieux mettre en évidence les impacts prévisionnels sur les revenus et constater lequel aurait le plus à perdre.

 

On retrouve plusieurs compagnies bien connues, d'AMD à Intel, en passant par NVIDIA, Seagate et Broadcom. Cependant, tous ne seraient évidemment pas mis à la même enseigne. Ainsi, Flex, Boardcom, Qualcomm, Seagate et Micron forment le top 5 du lot dont le commerce avec Huawei représente le plus en termes de chiffres. À vue d’œil, Intel se trouve aux alentours des 500 millions de Yuans, soit ~65 millions d'euros, un peu derrière lui AMD avec 32,5 millions d'euros environ, respectivement cela représenterait toutefois seulement 1 et 2% de leur chiffre d'affaires total.

 Accessoirement, Microsoft aussi serait de la partie quelque part autour des 26 millions en € et NVIDIA pas bien loin. Néanmoins, on peut dire qu'aucun de ces 4-là ne sentirait la pilule passer ni dans un sens ni dans l'autre, ce qui ne serait pas le cas de NeoPhotonics, qui pourrait subir une amputation à hauteur de presque 50% de son chiffre d'affaires ! L'entreprise en question est aussi de loin la plus exposée de toutes les compagnies listées, puisqu'en 2nd position derrière elle, Lumentum (également fournisseur d'Apple) n'en serait déjà plus qu'à une perte approximative de 11%.

 

Bye-Bye Huawei : quel impact ? [cliquer pour agrandir]

 

Voilà, l'impact ne serait donc logiquement pas le même pour tout le monde, les grosses compagnies aux activités souvent bien diversifiées n'ayant visiblement pas grand-chose à craindre dans l'immédiat, et de leur côté ce serait donc a priori business as usual. En attendant la prochaine joute ? Et quid de l'impact sur le commerce d'ARM, qui a rejoint la danse il y a peu ? (Source)

 Goldman Sachs a sorti ses gros classeurs comptables (oui, ça donne envie) pour déduire quelle compagnie Tech américaine serait la plus impactée par l'exclusion de Huawei.  

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 19 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !